AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Voyage de Valentin et Melvinie

Aller en bas 
AuteurMessage
Melvinie
Invité



MessageSujet: Voyage de Valentin et Melvinie   Dim 2 Avr - 17:56

(<---Manoir Madelgarde)

La journée s'annonçait parfaite pour un voyage. Le soleil diffusait une douce chaleur qui, loin d'être suffoquante, avait un effet quasi-thérapeutique sur les voyageurs. Les oiseaux chantaient et volaient dans le ciel, laissant voir leur plumage flamboyant au duo. Aucun nuage ne venait rompre le beau bleu du ciel... Mais les chevaux ne semblaient pas être affectés par la température. Loin, très loin de là. Au contraire, ils semblaient tout simplement fâché de devoir voyagé, et rien ne semblait pour les mettre de bonne humeur. Voilà ce qui arrive lorsqu'on négocie en compagnie d’un innocent comme Valentin... Celui de Mel semblait être un gros glouton, puisqu'il ne cessait de s'arrêter pour tenter de brouter un peu d'herbe (mais son museau n'avait pas le temps de toucher le sol que Mel lui avait déjà fait signifier qu'il n'était pas le temps de manger en tirant un grand coup sur les rennes), et celui de Valentin semblait tout simplement très paresseux. Il fallait dire que l'inventeur n'aidait pas à stimuler sa monture...

Bref, le duo ne pouvait s'empêcher de profiter du soleil et d'être heureux de voyager. Et Melvinie ne pouvait s’empêcher de penser que leur voyage était des plus inutiles étant donné qu’ils allaient nulle part et qu’ils pouvaient très bien aller nulle part pendant des mois. Elle revint donc sur sa décision d'aller ou ses pas la mèneraient. Mais parfois la volonté n'est pas suffisante, car en vérité, elle ne savait pas plus ou aller. Peut-être au château? Qui sait, peut-être qu'il y avait là un magicien/druide/sorcier qui pourrait les aider...


-Bon, tu serais d'accord pour qu'on aille au château? Ça pourrait être logique, je crois. Et puis... si on trouve rien, bah, on volerait quelques p'tits trucs histoire d'avoir assez d'argent pour faire un beau voyage... Les alentour des châteaux, ça regorge toujours de nobles prétentieux... Et puis, souvent, il y a aussi des tavernes où on peut s'amuser! Non, non, dit-elle rapidement avant que Val est pu la coupée (si jamais il aurait voulu le faire...), je ne prends pas de bière, t'inquiète! Je sais ben que je suis peut-être un peu trop jeune pour ça...

Elle haussa les épaules, signifiant ainsi qu'elle se foutait pas mal de ne pas avoir l'âge et que si elle le désirait vraiment, elle n'hésiterait pas à boire un p'tit coup. Mais elle ne le ferait pas étant donné qu'elle avait déjà goûté à de la bière et qu'elle n'avait pas aimer du tout...

(On pourrait appeller ton cheval Aaron 2^o^ Désolée, j'ai pas pu m'en empêcher^^)
Revenir en haut Aller en bas
Valentin
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Jeu 6 Avr - 19:54

C'était tout simplement une journée radieuse.
Le soleil, bien haut dans le ciel à présent, brillait dans un ciel azure sans nuage, redonnant à la contrée printanière un peu de ses airs d'été. La route semblait soudain bien plus acceuillante que dans les brumeux souvenirs de l'inventeurs, ainsi illuminée. Tout grouillait de vie; autant les cieux avec leurs oiseaux muticolores que la terre avec ses milles et une bestioles. De petits animaux inofensifs passaient ça et là, donnant une touche de plus à ce portrait digne d'un conte pour enfant. Oui, tout voyageur expérimenté vous l'aurait dit, cette journée était parfaite au début d'un long et sinueux périple, aussi hasardeux puisse-t-il être. Puis, il y avait les fleurs. Aussi bête que cela puisse parraître, c'est là que commençait le problème.
Valentin avait toujours été fasciné par la flore et ses secrets, même dans son enfance chétive oè il ne pouvait guère faire plus que de l'observer de la fenêtre de sa chambre. C'est peut-être pourquoi ce jours-là, découvrant les champs d'herbes et de fleurs à perte de vue- aussi banales et anodines puisse-t-elle être, il ne put s'empêcher de s'avancer pour les étudier. Il y avait cela un petit pépin. Tout d'abord, sa monture, répondant à l'affectueux nom d'Aaron, aimait aussi les herbes- seulement, il préférait amplement les manger. Ce n'est que les regards noirs de la jeune compagne de son cavalier- et peut-être auxiliairement ses coups de pieds fréquents, qui le prévint de s'arrêter pour les manger. Le deuxième problème vint sous la forme d'un éternuement. Puis de deux. Puis d'une très longue toux. Puis encore une série d'éternuements. Car voyez-vous, il y avait bien un désavantage à n'avoir pas passer son enfance dans les champs; ce n'est que lorsqu'on s'y aventurait qu'on se découvrait une forte tendance au rhume des foins.
C'est donc entrecoupé de nombreux reniflement que le jeune homme répondu, voix étouffée par son mouchoir.


"Le 'hateau?" fit-il perplexe. "'ais il y a p'ein de 'oldats au 'hateau! Et 'uis 'oler 'est mal. E- Et 'puis ye 'uis 'amais a'er moi au 'hateau..."

Déduisant que le regard que lui donnait Mel n'était pas particulièrement approbatif, il finit par soupirer.

"Ah... Mais je suppose que c'est notre seule option non?" fit-il, retirant le bout de tissu de sur son nez pour le placer dans sa poche "Oh, mais j'ai toujours voulut savoir à quoi ressemblait un château de l'interieur. Est-ce vraiment comme un manoir? J'y suis aller une fois lorsque j'étais enfant, au château de Mynorie..." Son expression devint soucieuse. "... mais tout ce que je me souviens, c'est qu'il y avait beucoup trop de monde à mon goût. Oh Mel! Tu crois vraiment que je peux le faire?"
Revenir en haut Aller en bas
Melvinie
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Ven 7 Avr - 20:17

(Aaron xD Dommage, le mien ressemble pas trop à Joachim...^^)

Oh, non. Si il fallait qu'en plus des divers problèmes déjà en liste (les chevaux, la mauvaise expérience de Valentin en matière de négociation et le fait qu'il voyageait pour la première fois, à ce qu'elle voyait), si il fallait qu'en plus il aille le rhume des foins, Melvinie allait commencer à s'énerver. Elle pouvait pas voyager normalement, pour une fois? Il fallait toujours qu'elle tombe sur quelqu'un d'incapable (Dramatisation: en fait, elle n'est jamais tomber sur quelqu'un de con mais qui n'aime pas se plaindre de n'importe quoi?) ou de pas amusant du tout (Pas tout à fait faux...), ou quoi? *Bon. On se calme, Mel. La situation n'est pas si pire. Tu es seulement prise avec deux cheveux paresseux, un inventeur pathétique et une malédiction qui va te tuer d'ici un an ou deux. Au moins, dis-toi que rien ne pourrait arriver de pire...*. Une fois sa colère intérieure passé, Melvinie entreprit de voir le bon côté des choses (ce qui était toujours mieux que de voir le mauvais...), qui se présentait ainsi: les chevaux étaient paresseux, mais au moins ils ne s'enfuiraient pas. Valentin était peut-être pathétique, mais il était inventeur, tout de même, et il devait connaître des choses qu'elle ne connaissait pas. Il y avait une malédiction, mais elle tentait à l'instant de la contré en cherchant un magicien/druide/sorcier. Et, en plus, Valentin semblait déjà être aller au château. Il disait aussi qu'il y avait trop de monde à son goût et il ne semblait même pas être certain de pouvoir y entrer, et puis?

-Mais non voyons, voler c'est pas mal du tout... Et puis, le roi, il n'a pas du tout besoin de toute sa richesse... Alors que nous, bah... J'veux dire, il serait injuste que lui n'utilise pas un argent qui pourrait nous servir? Et puis, les soldats, on s'en fou. Ils pensent toujours que j'ai 6,7 ans... Les idiots, dit-elle un peu plus bas. Alors ils ne croient pas que je vole. Et puis j'suis certaine que tu vas être capable d'y aller... Tu es capable d’aller à un marché, non ? Alors tu peux aller au château ! Et puis, je serai avec toi…

Melvinie soupira intérieurement. S’il fallait, qu’en plus du reste, Valentin soit vraiment incapable d’être au milieu de beaucoup de gens… Elle ne savait pas ce qu’elle ferait. Bon, bien sûr, elle resterait avec lui, étant donné qu’elle n’avait pas le choix, mais elle n’en serait pas heureuse. Au pire, elle trouverait un moyen de surmonter sa peur… Du genre en l’amenant à un marché un jour de fête, par exemple…

(tu peux faire avancer le temps si tu veux, je voulais pas le faire étant donné que je crois que tu peux répondre à ça^^)
Revenir en haut Aller en bas
Valentin
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Ven 7 Avr - 20:54

À la mention du marché, Valentin blêmit considérablement. Il fut silencieux pendant quelques minutes, le temps que son esprit assimile enfion l'information; il allait retrouver la civilisation. Cette idée, pour ainsi dire, l'effrayait en plusieurs points. Mais lorsqu'on s'appellait Valentin, on s'habituait à avoir peur un peu de tout.

*OhcielOhciel...* pensa-t-il avec alerte en ramenant le mouchoir à son nez. *M- Mais la dernière fois que je suis aller au marché, Deuxième était encore vivant! Non-non-non! Sans Deuxième, je ne peux pas le faire. J- Je déteste les foules. Toutes ces personnes qui nous regardent, nous juge... Au moins avec Deuxième, c'était lui qui attirait l'attention, pas moi! Et puis il me laissait me promener là où il n'y avait pas beaucoup de monde et- et...! M- Mais avec Melanie- Ou est-ce Melvanie? Er, je suis sure qu'elle va me forcer à aller dans les grande foules et- et...! Je veux pas y aller! Je suis inventeur, le monde est supposé venir chez moi un ou deux à la fois, pas plus! Et- et...!*

"Mais bien sur Mel.
" fit-il avec un sourire forcé. "J'y suis déjà aller. Mais j'ai bien peur que je n'approuve... Er, pas tout à fait l'option du vol. Nous avons un peu d'argent petite, ne me regarde pas comme ça!"

*... et naturellement, je n'ai jamais été capable de c- contredire quelqu'un de ma vie. Naturellement.*


Soupir mental. Bagayer interieurement n'était déjà la pas très fort en soit, penser comme un enfant de cinq ans qui ne veut pas prendre un bain non plus, mais dire l'exact contraire de ce que l'on pense, c'est pas fort du tout. Surtout lorsqu'on a aussi peu d'orgueil que Valentin. Il ne pouvait même pas prétendre que c'était par dignité. Il avait juste peur de décevoir Mel.

"Mais bon, ça j'y suis habitué, non?" fit-il sans s'appercevoir qu'il pensait une fois de plus tout haut.

[J'ai vraiment pas d'idée de comment Valentin pourrait entrer, ni où en fait. Décide, de toute façon c'est Mel qui va sûrement entrer en premier. Si ta pas d'inspi, envoie-moi juste un MP avec l'endroit où je dois poster. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Melvinie
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Mer 31 Mai - 18:54

(<-- Une forêt aux abords du château)
(Aaron, c'est pas le tiens?)

Valentin semblait être vraiment triste et Melvinie s'en voulait un peu... Bon, en fait, elle s'en voulait beaucoup. Elle n'aurait pas dû se fâcher ainsi. Après tout, ce n'était pas la faute de l'inventeur s'il avait tendance à l'énerver. Et puis, malgré tout, Sigismond était plutôt gentil et sympathique. Il ne disait rien de méchant, était toujours heureux (sauf maintenant, mais c'était pas mal normal qu'il ne rayonne pas de bonheur...) et, si on oubliait ses peurs de la foule et son inexpérience de voyage (même si ce n'était pas rien...), il faisait un bon compagnon, surtout grâce au fait qu'il savait lire alors que la jeune fille ne saurait même pas comment écrire son nom. Après tout, sans lui, il ne serait pas aller dans la bibliothèque et il n'aurait pas trouver les billets. Et sans elle, le livre n'aurait pas tomber du haut d'une tablette. Dans le fond, ils se completaient bien. La voleuse se sentit plus mal encore lorsque Valentin dit qu'il aurait dû rester dans sa tour. Elle sentit la colère remonter (Non mais il pensait quoi? Qu'elle, elle avait envie d'aller sur le continent du mal? Qu'elle aimait l'idée qu'une malédiction planait au-dessus de leur tête?), mais elle la refoula aussitôt. Ce n'était pas le moment de se fâcher à nouveau. Et autant voir le bon côté des choses: au moins, maintenant, ils savaient ou aller.

Le voyage continua donc sans que personne ne prononce le moindre mot. Melvinie pensait à ce qu'ils devraient faire dans l'avenir et, surout, à ce qu'ils les attendait au continent du mal. Malheureusement, elle se rendit bien vite compte qu'elle n'aimait pas du tout pensée et que ça devenait vraiment ennuyant (et surtout pas tellement rassurant) de penser à tous les malheurs qui pourrait leur arriver durant leur voyage. Après quelque temps de silence dans le groupe, la voleuse se décida à parler, pour tenter de faire oublier à tous (même momentanément...) ce qu'elle avait dit plus tôt et ce qui les attendait.

-Bon!, commença-t-elle en se rendant compte qu'elle n'avait absolument rien à dire. Pourquoi on... euh... n'irait pas au port? Là-bas, on pourrait trouver un bateau pour le continent du mal... Vous croyez pas?

Vraiment, en matière de ''faire oublier ou on va et tenter de s'amuser un peu'', elle était extraordinaire. Mais de quoi pouvaient-ils parler? De vol? D'à quel point les nobles prétentieux étaient ridicules? D'éléphants roses, tant qu'à faire?.

(Pas d'inspi, rien à dire... Y_Y)
Revenir en haut Aller en bas
Watoo
Sorcier(ère)
Sorcier(ère)
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 1012
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Sam 3 Juin - 0:12

Le chaman ouvrit les yeux. Au dessus de lui, le soleil rougeoyant. Enfin, c'était un grand mot que rougeoyant... C'était surtout que Watoo l'avait en plein visage. le sorcier vaudou se releva et se gratta la tête. Que fesait-il donc dans ce fossé ? Ha ! Il se rappelait ! Il avait parlé à un homme dans une grotte... et il avait mal calculé ses doses de poudre des esprits, ce qui avait résulté en une mort prématurée... Ha voilà la réponse ! Teoba venait donc de le ramener à la vie non loin de l'endroit où il avait succombé, et Watoo avait oublié presque tout ce qui s'était produit dans sa vie précédente. Ainsi fonctionnaient les voies cosmiques ! La résurrection consiste à garder le même corps et le même esprit, mais la réanimation mystique, elle, efface presque toute trace des événements des vies précédentes.

Le sorcier se souvenait de quelques bribes... d'une grande révélation... d'un esprit de la terre... d'un rêve... Mais de toute façon, sa propre vie était un rêve, et il était convaincu qu'il avait rempli sa mission ! Quoi qu'il en soit, même s'il savait que la mission de son ancienne vie était primordiale, il préféra l'ignorer, car il avait ce profond sentiment que ses actions avaient déjà causé le bien, et que par l'intermédiaire de celles-ci l'ordre se reformerait dans cette partie du multivers...


Enfin, le chaman se leva. Il était encore un peu dans les vapes et se palpa le crâne de ses longs doigts habiles. Les yeux mi-clos, lâchant quelques râles d'aise alors qu'il se massait son cerveau douloureux, il finit par appercevoir des voyageurs sur des chevaux. Le shaman ouvrit grand les yeux pour les voir mieux. Il prit un air perplexe, ses sens semblaient lui indiquer que ces gens étaient particulier... Son sixième sens, l'art de double-vue, comme il plaisait à l'appeler. Détection des âmes, des esprits et des énergies ! Watoo s'approcha prudement et barra la route des deux gens sur leur montures, ignorant complètement le fait qu'ils ne puissent par la suite plus avancer... Une petite et un grand, voila un couple particulier, pensa l'animiste. Il les observa de son regard qui mettait mal à l'aise, son allure d'hermite bizarre et ses manières primitives n'étaient pas vraiment pour mettre en confiance... Enfin, le sorcier haussa la voix, fesant maints gestes absurdes et excessifs pour montrer sa présence, mettre du poid sur ses paroles et impressioner la gallerie.

- Vous entourés de halo mauve !!! Mauvais signe, mauvais signe... Malédiction frapper ! Et grands dangers attendrent au bout du chemin !!!... Vous devoir dire quoi se cacher au bout de votre route...
L'air mystérieux, presque menaçant (pour ne pas dire vachement menaçant), le sorcier vaudou finit sa phrase en indiquant de son long index rachitique l'horizon, dans le sens où semblaient se diriger les deux énergumènes. Savoir où ils allaient, là était le but, car au fond de son esprit, Watoo sentait qu'une nouvelle mission l'attendait déjà... Une nouvelle mission pour le bien de l'humanité (alors qu'il vennait tout juste d'être "ramené à la vie") !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Sam 3 Juin - 11:13

Valentin avait vu des jours meilleurs, question moral. Mais lorsque Melvinie se décida enfin à briser le silence, son humeur s'était quelque peu améliorée. L'inventeur n'était pas quelqu'un de pessimiste; il n'avait pas eu beaucoup de problème à se souvenirs des raisons qui le poussaient à s'aventurer sur des terres inconnues en premier lieu. La soif de savoir, l'envie d'apprendre. Mais la peur qui s'insinuait tranquillement alors qu'ils s'approchaient de plus en plus de leur destination lui était trop familière. Ce n'était pas les même sensations que celles qu'ils éprouvaient lorsque confronté à ses phobies absurde en revanche. C'était l'odeur de la mort qui se rapprochait à pas lent; où était-ce eux qui s'approchaient de la mort? Valentin frissonna, malgré la température agréable. Il avait vu la mort, assister au sinistre spectacle de son apparition soudaine à mainte reprise. Il avait vu sa famille se faire emporté par son courrant, et seulement maintenant se rendait-il compte que, contrairement à ce qu'il s'était dit des années plus tôt, ce n'était pas une triste coïncidence qui les avaient menés si soudainement à leur mort. C'était une fatalité. Il s'était crut immunisé à la peur de la mort, après l'avoir si souvent affrontée en face. Mais il fallait croire que la nature humaine était une bien vilaine traîtresse. Heureusement, Valentin n'était pas à proprement dire un 'humain normal'. Son cœur d'enfant était encore bourré d'espoirs, de rêves. Et à ce moment là, c'était bien suffisant pour lui décrocher un pâle sourire. Il n'abandonnait pas l'idée de révolutionner le monde en s'embarquant dans une quête aussi hasardeuse; au contraire, il se construisait peu à peu de nouveau fondement. Il dut surprendre ses deux compagnes de voyage lorsqu'il répondit à la question de la petite voleuse d'un ton nettement plus enthousiaste.

"Bien sûr! C'est notre destination après tout." fit-il avec un large sourire en hochant la tête. "Il nous reste suffisamment d'argent pour l'aller, du moins. Tant qu'au retour..." Il parut songeur quelque secondes avant d'ajouter avec un profond soupir. "... je suppose que... tu peux t'en occuper?"

Le jeune homme n'aimait pas le vol, mais ce n'était pas comme si il avait vraiment le choix. La petite partie au fond de lui, trop habituée au sermons de sa mère, se fit d'ailleurs un honneur de lui rappeler que c'était en partie sa faute d'avoir dépensé tant en livre dans les quelques années passés en ermite. Heureusement, sa conscience se fit également un honneur d'assommer l'autre partie, résultant en une sorte de guerre intérieure où une dizaine de mini-Valentin s'affrontait pour la victoire sur son esprit. Se rendant compte à quel point cette métaphore était ridicule, l'inventeur la chassa avec un ricanement étouffé, ramenant de ce geste son attention sur la route. Il y avait un avantage à être grand lorsqu'on était en voyage; on pouvait voir à l'horizon sans problèmes et admirer le paysage dans ces moindre détails. Ses lunettes de voyage n'étaient pas assez puissantes pour qu'il remarque les détails par contre, Val se contentait donc des paysage. Les alentours de Mynorie étaient vraiment quelque chose dont il ne se lassait pas... Tant de nature, de vie!

*Oh, une fleur de Constance bleue!* s'émerveilla-t-il. *C'est bien rare, les fleurs de Constance bleues. Pas autant que les rouges, certes, mais beaucoup plus que les jaunes. J'ai déjà vu des images des trois couleurs dans un livre, et je trouve que les bleues sont de loin les plus belles. Comme quoi la rareté ne fait pas nécessairement la beauté... et- Oh! Un lièvre! Qu'il m'a l'air en santé, il doit y avoir beaucoup de gibier dans les environs. Oh! On dirait-...*

"...Un pied?" marmonna-t-il interloqué.

Il n'eut pas plus de temps à se questionner, car le propriétaire du dit pied venait de surgir de nul part pour leur barre la route. Valentin stoppa maladroitement sa monture d'un mouvement large, maquant de déstabiliser Thalie par la même occasion. Il cligna des yeux une fois. Deux fois. Trois fois. Et pourtant, l'homme (pouvait-on vraiment affirmer que c'était un homme?) demeura bel et bien en place. Pas que l'inventeur ait douter de son existence mais... D'accord, il y avait un peu de ça. La personne devant lui était habillée de façon étrange, bougeait de façon étrange, parlait de façon étrange et était, en général, plutôt étrange. L'inventeur n'était pas du style à se baser sur les apparence pour juger du caractère d'une personne, mais en entendant les propos de l'étrange bonhomme, il dut admettre que dans le cas présent...
Un halo mauve? Malédiction? D'instinct, le plus grand du groupe tourna frénétiquement la tête à la recherche d'un quelconque halo, puis fronça légèrement les sourcils d'un air soucieux lorsqu'il n'aperçut rien. Il ne voyait rien, et un bref coup d'œil au autre lui confirma qu'elles non plus, mais alors... Ce n'était pas comme si le fait qu'ils étaient victime d'une malédiction était écrit sur leur front non plus, alors l'énergumène en face d'eux devait vraiment être une sorte de devin! Ou du moins, il était certain qu'il devait avoir une sorte de pouvoir si il pouvait voir ce que les autres ne voyaient pas. Pourquoi cela ne le surprenait pas? Un nouveau sourire amical trouva sa place sur le visage de l'inventeur, et pendant un instant il fut presque tenté de raconté toute l'histoire. Après tout, les sorciers connaissent d'autre sorciers, ils avaient peut-être une chance de se faire mettre sur une bonne piste. Mais le souvenirs des paroles de Melvinie lui enlevèrent cette idée, et son expression s'assombrie. Ils ne pouvaient pas continuer de clamer au premier venu leur terrible sort, même si cette personne semblait déjà être au courrant. Qui sais? C'était peut-être un acolyte du druide qui leur avait jeté ce sort des centaines d'années plus tôt, envoyé pour les empêcher d'arriver à leur fins... Avec une certaine prudence, l'inventeur prit la parole.


"En fait, nous sommes voyageurs." affirma-t-il en toute sincérité. "Nous nous rendons au port de Mynorie pour nous embarquer dans un long périple, mais nous sommes tous conscients des dangers, merci bien."

[i]C'est avec une certain fierté que le jeune homme maudit se rendit compte qu'il n'avait pas gaffé. Un peu normal en fait, il n'avait pas eu à mentir, seulement à omettre certaines vérités. Il tourna la tête vers Mel, cherchant des yeux son approbation, mais son attention semblait toute dirigée vers le nouvel arrivant. Valentin dut ravaler sa curiosité lorsqu'il se retourna pour attendre une réponse, car des centaines de questions venaient de surgir pour lui polluer le cerveau. Avec un peu de chance, se dit-il avec optimisme, il n'allait pas tarder à connaître les motifs d'une apparition aussi brusque.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Melvinie
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Sam 3 Juin - 12:55

Melvinie fut soulagée de voir que le moral de Valentin remontait déjà. Au moins, il ne serait pas malheureux trop longtemps... Elle sourit lorsque Valentin lui dit qu'elle ''pourrait s'en occuper''. Effectivement, elle n'aurait aucun problème à voler tout ce dont ils auraient besoin pour le voyage du retour. Par contre, elle ne pourrait pas voler beaucoup de monde au continent du mal, étant donné qu'une des règles du code disait qu'il ne fallait pas voler de voleurs. Et le continent devait être peuplé de voleurs de toutes sortes... Il faudrait donc faire des provisions avant de partir. Ce qui ne causait pas trop de problème. Elle n'aurait qu'à voler un riche marchand au port. Il y en avait toujours plusieurs qui se frottait les mains d'avance à l'idée de tout l'argent qu'ils allaient faire grâce au commerce. Ils surveillaient tous leur chargement, paniquant dès qu'une boîte touchait le sol trop brusquement. Mais ils ne pensaient jamais à surveiller leur bourse. Malheureuse pour eux. Heureusement pour les voleurs, car les marchands se révélaient souvent être de vraie mines d'or. Et puisque la plupart des bourgeois étaient snob, elle respecterait totalement le code en en volant un ou deux... Ou peut-être plus, qui sait? Rien ne lui empêcherait de faire le plein pour lorsqu'ils auraient totalement terminé le voyage...

Si jamais ils réussissaient à survivre.

Melvinie fut tirée de ses pensées par Valentin qui venait de voir un pied. Fronçant les sourcils, elle observa les alentours à la recherche d'une personne assise dans un arbre (car ça lui paraissait évident que l'inventeur devait avoir vu un pied qui pendait au bout d'une jambe, jambe qui devait pendre d'une branche, branche qui... bref.). Les yeux en l'air, elle ne vit donc pas Watoo et c'est seulement les grands réflexes de sa fidèle monture qui lui permit de ne pas foncer directement sur le chaman. Elle découvrit donc le sorcier dans un état de colère contre son cheval qui devait (encore) s'être arrêté pour brouter de l'herbe et en étant à deux pas de lui. La surprise de voir quelqu'un (qui plus est quelqu'un de spécial) faillit la faire tomber de son cheval mais elle se rattrapa de justesse et réussit à rester en scelle.

Après s'être remise du choc, Melvinie ordonna à son cheval de reculer un peu et put observer le nouveau venu sans avoir à endurer le fait d'être beaucoup trop près de l'être plutôt répugnant qu'il était. Sa première pensée fut qu'il était un mort-vivant revenu de l'enfer pour hanter le monde, sa deuxième que c'était un mort-vivant fou qui n'avait aucun but, sa troisième qu'il était simplement un fou ayant une allure disons... originale. Elle se demanda ensuite ce qu'il faisait sur la rue, à les empêcher de continuer et à gesticuler comme un fou. Puis elle passa au découragement et poussa un profond soupire. Encore un inconnu qui voudrait probablement se joindre à leur troupe de joyeux lurons vers le continent du mal. Ils auraient l'air de quoi, avec lui? Elle imaginait bien la scène. Un grand inventeur naïf accompagné d'une femme qui (en vérité...) n'était pas tellement spécial et n'avait pas vraiment sa place dans le groupe, tout deux écoutant une jeune fille de petite taille (restons poli) et suivis d'un fou à l'allure étrange.

Super. Vraiment, elle ne pouvait pas demander mieux. La situation ne s'améliora pas que Watoo commença à parler. Un fou, oui, c'était un fou! Le pire, c'est qu'il semblait savoir à propos de la malédiction (à cause d'un halo mauve qui n'existait pas...). Peut-être était-il une sorte de druide-sorcier-chaman? Peut-être que, dans le fond, il pourrait les aider à vaincre la malédiction. Peut-être que oui. Peut-être que non. Surment que non. Elle allait parler pour le contredire, peu désireuse que les soupçons du fou soit confirmer, mais c'est Valentin qui parla en premier. Elle croisa les doigts pour que l'inventeur ne raconte pas toute leur histoire. Heureusement, il ne dit qu'une partit de la vérité. Lorsqu'il chercha une approbation, elle lui donna en lui faisait un grand sourire encourageant (enfin, qui se voulait encourageant...). Elle prit à son tour la parole pour confirmer les dires de son cousin.


-Oui, nous sommes conscient que notre destination n'est pas dépourvue de danger. Mais... est-ce qu'on pourrait savoir ce que vous faites ici? Parce que... bah, disons que ce n'est pas tous les jours que voit quelqu'un comme vous...

Même si ce n'était pas tous les jours, non plus, qu'on voyait un duo comme Valentin et elle. Mais au moins, eux, ils étaient humains, alors que la... Chose qui se tenait devant eux ne semblait pas du tout humain. Elle espérait seulement qu'il n'allait pas leur sauter dessus ou faire peser une autre malédiction au-dessus de leur tête (une, c'était déjà plus qu'assez....).
Revenir en haut Aller en bas
Watoo
Sorcier(ère)
Sorcier(ère)
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 1012
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Dim 4 Juin - 16:35

- En fait, nous sommes voyageurs. Nous nous rendons au port de Mynorie pour nous embarquer dans un long périple, mais nous sommes tous conscients des dangers, merci bien.
Watoo regarda sérieusement le grand homme sur son cheval. Conscient du danger ?! Certainement pas ! Selon le chaman, rare étaient les personnes vraiment conscients du danger omniprésent... sauf lui bien sur, puisqu'il était sorcier ! Évidemment... Le sorcier sembla un rien frustré de tant de prétention, puis tourna vivement la tête pour écouter ce que la petite voleuse avait à raconter.
- Oui, nous sommes conscient que notre destination n'est pas dépourvue de danger. Mais... est-ce qu'on pourrait savoir ce que vous faites ici? Parce que... bah, disons que ce n'est pas tous les jours que voit quelqu'un comme vous...
Ha ! Voila ! La destination ! Watoo éprouvait ce petit agacement dut au fait qu'ils ne semblaient pas avoir bien compris sa demande ; savoir exactement où ils allaient. Ha ! Les gens "civilisés" ne savent plus comprendre rien du tout... pffft ! Le chaman dédaignait cette chose qu'il ne comprennait pas, qui était bien trop mystérieux et bizarre pour lui.. Un peu comme sa personne pour la majorité des autres gens.

Le sorcier baissa un instant la tête pour réfléchir, prennant son menton dans sa main et lâchant un "hummmm" profond, signe qu'il analysait la situation. Au fond de lui, il savait que ces gens avaient quelque chose de spécial, et que leur existence n'était pas futile comme celle de la plupart des autres êtres physiques. Le chaman releva prestement les yeux. Plus aucune trace d'agacement, car il savait qu'on doit traiter avec soin les gens importants...

- Où être destination de vouuus... Car moi sentir grand danger vous attendre... et vous pas devoir mourir... pas votre heure. Destin parfois dangereux, très imprévisible ! Vous devoir raconter à moi, et moi aider vous...
Le sorcier eut une hésitation... devait-il répondre à la jeune dame ? Réveler ses secrets ? Se faire connaître ?! Grognant intérieurement à l'idée de prendre ce qui pour lui représentait un grand risque, le sorcier vaudou considéra le risque et se dit qu'il en valait la peine pour pouvoir aider ces gens au destin inhabituel. Et cela, il en était sur ! Un destin hors de l'ordinaire, de grandes choses se préparaient, et le danger allait s'attaquer à ces gens... les démons !!! Il ne devait pas laisser faire cela, pas maintenant..
- Hummmm.... Moi Watoo Salimane, moi venir de continent noir, moi le connaître comme mes poches dit il en indiquant les inombrables poches de son étrange accoutrement.
- Moi grand shaman, et moi devoir protéger monde de dangers cachés... Teoba mettre moi sur votre route pour assister vous dans grand danger. Moi mourir pour arriver ici.. Vous devoir vivre ! Aura de vous être pleine de signes sombres... Malédiction et prophéties s'unirent dans ciel noir ! Moi là parce que destin décider ainsi. Moi pas vouloir de mal à vous.. mais moi devoir savoir exactement destination de vous... car moi connaître beaucoup.. moi connaître continent maudit..

L'animiste était calme, mais sérieux. Il n'arrivait pas bien à cerner le fil de vie de ces individus, et encore moins celui de la troisième créature, mais il savait que leurs vies étaient importantes, et que la sienne ne valait pas grand chose en comparaison. Il sentait le danger, il sentait la peur, il sentait les risques et le mal, et il refusait d'admettre cela. Il devait savoir où ils allaient... ce qu'ils allaient faire... et les protéger de n'importe quelle façon si ses craintes étaient fondées. Son instinc lui dictait une fin macabre... Mais il se refusait à admettre sans preuve ces impressions. Le chaman était fatigué ; normal puisqu'il venait juste de revenir à la vie ! Mais quelque chose dans ce cas le titillait...
- Vous devoir faire confiance à Watooooo...
finit-il en affichant un air mystérieusement bizaroïde sur son visage surexpressif.

[HJ : Teal ?... Ha, moi j'ai prit un guess avec darkcyan et ça a fonctionné ^^']


Dernière édition par le Dim 4 Juin - 16:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pochi
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 602
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Dim 4 Juin - 16:42

[HJ] La couleur de Val, c'est teal. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melvinie
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Sam 10 Juin - 21:11

(J'attendais une réponse de Valentin mais vu qu'il fait peut-être la même chose je réponds finalement^^)

Melvinie hésita. L'étrange étranger (oooh le jeu de mot...) insistait: il voulait savoir ou il se rendait. Mais il semblait en savoir déjà beaucoup sur la malédiction... Enfin, il parlait d'un destin mauvais et d'autres trucs du genre qui n'était pas tellement encourageant. Mel soupira. Est-ce qu'il était écrit sur leur front qu'une malédiction les condamnaient à mourir dans moins d'un an? Pas qu'elle sache. Mais Watoo semblait ''différent''. Il ne servait probablement à rien de lui cacher la vérité... Le pire qui pourrait arriver, c'est qu'il rit d'eux. Mais la jeune fille avait beaucoup plus de raisons de rire de lui que le contraire. Le temps qu'elle choisisse de tout expliquer au bonhomme bizarre, il avait déjà reprise la parole. La voleuse fut surprise de savoir qu'il venait du continent du mal. Qu'est-ce qu'il faisait ici? Tuer plein de gens? Il ne semblait pas très dangereux... Mais son apparence n'était pas très rassurante non plus... Peut-être qu'il était fou. Pourquoi pas? Lorsqu'il dit qu'il était mort pour venir ici, Mel se dit qu'elle avait raison. Franchement! Comment aurait-il pu mourir et revivre ensuite? Bon, il avait l'air d'un revenant, c'est vrai, mais quand même... Les fantômes étaient transparent, non? Mais lui ne l'était pas! Bon, elle ne connaissait pas grand chose aux fantômes. Mais quand même...

Mais il insistait encore sur la malédiction, sur ''une prophétie dans un ciel noir'', selon ce qu'il disait et sur le fait qu'il devait connaître leur destination, pour les aider, sûrement. Pourquoi il voudrait les aider? Elle n'en avait pas la moindre idée. Mais quand on est fou, on a pas besoin de raison pour faire quelque chose. Et s'il pourrait vraiment les aider? Ce n'était pas parce qu'il était fou qu'il serait nécessairement inutile. Les fous avaient parfois de grands pouvoirs... Au pire... Mel fit un sourire ironique. Au pire, ils mouraient à cause de la malédiction. À bien y penser, ils n'avaient plus vraiment de choix. Ils ne pouvaient pas refuser une aide, même sous une forme aussi... étrange. Les dernières paroles de Watoo (quel drôle de nom, quand même!) l'encouragèrent à lui dire ou ils allaient. Elle prit une grande respiration avant de se lancer dans le récit de leurs ''aventures''.


-Bon, on est deux cousins, cousines d'une famille maudite. Maudite par une malédiction qui fait qu'une membre de la famille meurt à toute les premières lunes de Nouvel An. Chouette, non? J'ai donc pris l'initiative de trouver une remède à la malédiction avec l'aide de mon cousin. On est aller dans une bibliothèque, et on a trouvé des cartons qui sont en fait des billets pour le ''Parc-ô-Fantômes'' et on se dirige présentement vers le continent du mal pour trouver ce fameux parc. La madame là, elle montra Thalie, on l'a trouvé dans la forêt alors qu'on s'était perdu parce que Sigis voulait pas qu'on passe dans le village. Je sais pas c'est qui et je veux pas vraiment le savoir, et je sais pas trop pourquoi elle nous suit. Ah, Sigis, c'est Sigismond Valentin, mon cousin. Tant qu'à moi, je suis Melvinie. Voilà. C'est notre belle histoire. Maintenant, si tu veux ou plutôt si tu veux nous aider, ça serait sympa.

Melvinie respira un bon coup. Ça faisait du bien de raconter toute l'histoire, même à quelqu'un qui était probablement fou. Maintenant, la décision reposait entre les mains de Watoo. C'était à lui de décider ce qu'il allait faire. La jeune fille espérait qu'il allait décider de les suivre... Même s'il avait l'air partit pour ça. Et puis, peut-être qu'elle n'avait pas du tout intérêt à ce que le chaman vienne avec eux. Mais ce n'était pas le temps de remettre sa décision en question... La voleuse sentit Joachim bouger sous elle, ce qui lui rappela qu'ils n'avaient pas de temps à perdre à parler avec Watoo, surtout avec le temps perdu dans la forêt... Elle espérait qu'il allait se décider vite sans niaiser en disant des trucs du genre ''Non, non, n'y aller pas, Watoo dit pas y aller...''.

(Pas super long mais bon... C'est ça qui est ça...)
Revenir en haut Aller en bas
Valentin
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Lun 19 Juin - 10:48

[Yay! Done with school! Après une semaine d'absence, je vais pourvoir passer une journée entière à rattraper le retard que j'ai prit. ^^]

L'inventeur était perdu. Ce n'était pas une nouvauté, il l'avouerait lui-même, mais il ne pouvait tout simplement pas s'empêcher de regarder succesivement le chaman et Mel de plus en plus vite, l'intérogation peinte sur son visage. Valentin avait été réputé, proclamé, et avait même finit par s'avouer d'une naïveté désolante pour son âge. Effectivement, on avait trouvé tout à fait mignon dans son enfance de le voir confus devant un sous-entendu où une blague un rien subtile. Mais plus il grandissait (litéralement), plus on s'appercevait que ce trait de caractère lui collait obstinement à la peau. Il avait finit par se résoudre à s'en remettre à la gamine à ses côtés pour lui expliquer tout ce qu'il ne comprennait pas, piétinant l'endroit où son orgueil aurait du se trouver. Mais désormais, c'était elle qui, par son ton, sous-entendait visiblement quelque chose. Le seule problème étant que le pauvre jeune homme au cheveux vert n'arrivait pas à mettre le doigt sur quoi, et que cette fois, il ne pouvait pas vraiment allez lui demander ce qu'elle voulait dire sans risquer les pires souffrances. L'idée d'essayer de deviner lui-même ce qui se tramait ne lui passa même pas à l'esprit.[i]

[i]Finalement, il se résolut à la méthode facile. Il fit un petit sourire sans conviction et hocha la tête lentement, espèrant ne pas s'attirer les foudres de sa cousine par la même occasion. Après tout, elle avait bien expliquer leur situation, non? Cela voulait dire qu'elle acceptait les conseils assez... étranges de l'inconnu. Oui, elle ne pouvait pas lui en vouloir cette fois. Et puis, n'avait-il pas dit qu'il connaissait le continent du Mal? Le mot lui donnait encore des firssons dans le dos, mais l'idée de ne pas y aller à l'aveuglette lui donnait un nouvel espoir. Toute hésitation dissippée, son sourire s'élargit. Avec un peu de chance, sa légendaire malchance l'avait laissé, à voir toutes les bonnes choses qui arrivait ces temps-ci.


"Sans oublier le livre!" ajouta-t-il en claquant des doigts, se souvenant brusquement du sujet d'un nombre incalculable d'interogation de sa part.

Pour illustrer ces dires, il sortit le vieux volume de son sac et pointa fièrement sa couverture, couverte d'un language ancien indéchiffrable. Le méchanisme métallique recouvrant toujours l'ouvrage, il était plutôt difficile d'y discerner quoi que ce soit, mais cela naturellement échappa aux observations de l'inventeur.

"Nous l'avons trouver dans la bibliothèque!" expliqua-t-il, l'enthousiasme visible dans ses yeux à la mention de son endroit préféré. "C'est entre ses pages que nous avons trouver les billets étrange. Le seul problème..." ajouta-t-il en se passant distraitement une main sur la nuque "... c'est que nous... Bien, je n'arrive pas vraiment à... lire. Ou déchiffrer. En fait je ne sais même pas de quel language il s'agit."

[Ha ha... Ehm. Désolée pour le post un peu (pas mal) nul. J'ai précisé que j'ai beaucoup de retard à rattrapper? ^^'']
Revenir en haut Aller en bas
Kaillian
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Lun 19 Juin - 14:08

Kailliana marchait avec Sarkan pour aller jusqu'à Mynorie.Au loin elle aperçut des gens: ils étaient assez bizarres, un était très petit, un autre trop grand et une espèce de zombie,elle n'avait jamais vu d'individus pareils et ils lui faisaient froid dans le dos mais elle allait quand même les interpellés pour demander son chemin car elle était un peu perdue sur cette route sans panneau indicateur. Jamais elle n'avait vu de créatures ausi effrayantes et même dans ses pires cauchemards elle n'aurait pu l'imaginer, elles la répugnaient. Bien qu'elle ne soit pas très rassurée mais Sarkan était à ses côtés et avec lui elle se sentait invincible et presque en totale sécurité...
-"Bonjour, je veux me rendre à Mynorie, savez-vous où elle se trouve???"
Elle leur souriait mais assez difficilement, elle essayait de cacher sa frustration.


Dernière édition par le Sam 24 Juin - 12:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron
Garde de la terre
Garde de la terre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 24
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Lun 19 Juin - 15:27

[Le minimum de lignes est de cinq, et dévellope ton message, tu viens d'apercevoir quatre personnes dont une toute petite et un beaucoup trop grand en plus d'un espèce de zombie, ton personnage ne peut pas nous trouver normal...]

[Je suis aussi Mel]


[Edit=Merci^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Watoo
Sorcier(ère)
Sorcier(ère)
avatar

Nombre de messages : 298
Age : 1012
Date d'inscription : 13/04/2006

MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Lun 26 Juin - 1:16

Watoo parlait avec entrain, et soudain une demoiselle arriva pour demander son chemin affublé d'un drôle d'air... comme si elle les trouvait bizarre... Mais le sorcier s'en fichait bien, elle brisait le karma !!! Prenant une moue indignée, celui ci prit un pas plus qu'exubérant pour aller se planter juste devant la dame. Fesant de grands yeux ronds et fesant trembler son visage et son corps, Watoo entona alors, la voix haute ;

- Toissa t'approcher de terrible fléau !!! Toi pas prudente et danger guetter toi au tournant ! Toi parler de nom de endroit, mais toi déjà fouler monde immuable... Toi pas devoir donner nom à terre !!! Jamais !

Et sur ces paroles plus ou moins compréhensibles, le sorcier vaudou se retourna et, avec la même démarche que tout à l'heure, retourna voir ses interlocuteurs précédents, ignorant totalement les nouveaux venus. Il regarda donc Melvinie et Valentin, prit une allure "noble" et fouilla dans sa sacoche à composantes. Après un court instant, il sortit une étrange poupée et la tendit vers les voyageurs. Celle-ci représentait sa propre personne, de façon plutôt vulgaire d'ailleurs... Grosse tête ronde en chiffons, aux yeux fait en boutons, fabriqué avec des lambeaux de tissus et des objets trainant, cette marionnette vodoo n'était pas des plus esthétiques.

- Vous devoir prendre elle, elle vous secourir lorsque besoin se faire. Transporter et garder précieusement surtout !!! Elle vous guider et vous protéger... Ça promesse de chaman !

C'était clair, Watoo avait maintenant l'air plus cinglé que jamais... Il n'avait pas le temps d'aller au continent noir, car trop de choses l'appelaient ici, mais il devait absolument consacrer une partie de son énergie à appuyer la quête périlleuse de ces gens, même s'il devait passer pour un déviant urluberlu pour se faire... De toute façon, il n'en était pas vraiment conscient... Il regarda donc ces drôles de gens prendre en compte sa demande, près à bientôt aller méditer dans une grotte, en direction du château de la terre peut-être... tient, cela lui disait bien quelque chose... Une simple affirmation de la part des voyageurs, et sa quête était finie... pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaillian
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Lun 26 Juin - 13:38

Kailliana avait difficilement compris ce qu'il lui avait dit mais ses paroles n'avaient pas plut au chaman, elle ne savait pas pourquoi mais c'était sur et certain. Mais il ne lui avait pas répondu et pour c'était la seule chose qui importait: elle devait se rendre à Mynorie comme l'avait indiquée la femme de la fontaine. Elle ne voulait pas retarder son arrivée là-bas. De plus Sarkan avait grogné et montré les crocs quand l'individu lui avait parlé.

"Chut Sarkan!!! Calme-toi!"


Kailliana décida d'attendre que le chaman s'en aille comme ça les autres personnes, eux, pourraient surement lui répondre. Elle ne laisserait pas cet étranger l'empêcher de faire ce qu'elle avait à faire alors elle attendit, essayant de ne pas écouter leur conversation, bien qu'elle soit très curieuse...
Revenir en haut Aller en bas
Melvinie
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Lun 26 Juin - 15:24

(J'crois que Mel est dans sa crise d'adolescence xD Désolé Kailliana si elle te traite comme ça^^)

Melvinie soupira en apercevant une nouvelle personne. Pas encore! Elle n'allait quand même pas vouloir se joindre à eux, elle aussi? La voleuse n'avait pas envie de voyager avec une troupe de joyeux lurons. Déjà que Val valait au moins cinq joyeux lurons pour lui tout seul, avec sa naïveté... La fille cherchait Mynorie. Quelle idiote, quand même! You-ouh, Mynorie, c'est juste ici! Tu te crois ou? Sur le continent du mal, peut-être? Sorts donc une carte plutôt que de t'adresser au premier venu... Heureusement, c'est l'espèce de chaman qui s'en occupa. Assez bizarrement. Mais ça ne la surprit pas. Il faut dire que Watoo ne semblait pas être le genre de personne normale... Non, on aurait facilement pu l'enfermer dans une maison de fous... Enfin, après avoir tenter d'effrayer la madame (ou même réussit... Bravo Watoo...), il se retourna vers eux et leur présenta... Une poupée?! C'était quoi l'affaire, maintenant? Elle n'en voulait pas, de sa poupée! Elle avait passé l'âge de jouer avec ce genre de jouets. Et puis elle était tout simplement affreuse. Répugnante, même. Il faut dire qu'elle représentait Watoo de façon manqué... Déjà que l'original était quelque chose, imager une copie manquer...

Heureusement, il prit le temps de donner quelques explications, ce qui permit à Mel de comprendre que c'était une poupée vodou, ou un truc du genre. Elle avait déjà lu quelque chose au sujet des poupées vodou... (Lire étant regardé les images d'un livre et essayer de les interpréter). Elle allait servir à quoi? Dans le livre, ils plantaient des aiguilles dedans et, selon sa déduction, ça faisait mal à une autre personne. Elle fit un petit sourire. Servait-elle à faire mal à Watoo? Ça serait plutôt drôle. Melvinie secoua la tête. C'était totalement idiot comme possibilité; pourquoi leur donnerait-il un objet qu'il pourrait utiliser pour lui faire mal? Et puis il parlait de ''guider et protéger''. Peut-être allait-il leur parler à travers la poupée? Ça pourrait être utile. Ça ferait comme s’il les avait suivi, sauf qu’il ne les aurait pas suivi... Devinant que Valentin refuserait de toucher à l'objet (disons que ce n'était pas le genre de chose rassurante), Mel tendit la main et prit la poupée. Elle l'observa un moment puis la mit dans son sac (en faisant mine de lui trouver un endroit sûr) puis se retourna vers Watoo.


-Oui, en va en prendre soin de ta poupée. Pas de problème. Elle ne contient rien de cassable, après tout... ajouta-t-elle en repensa aux choses qu'elle avait réussi à casser durant le voyage.

Watoo ne semblait avoir rien à rajouter, aussi allait-elle proposer à Valentin et à l'autre [Thalie] de continuer, mais les paroles de la fille attirèrent son attention sur la question ''qui c'est, Sarkan?''. Et c'est seulement à ce moment qu'elle remarqua le loup qui accompagnait la fille conne. Qu'est-ce qu'il faisait là? Il était un peu comme... son ange gardien? Elle soupira. Super. Mel croyait être tombé sur quelqu'un de relativement normal, mais non, la fille avait un loup. Mais bon, ça ne changeait rien au fait qu'elle ne comptait pas l'aider. Une idée frola l'esprit de la voleuse. Peut-être était-elle riche? Elle semblait avoir des bracelets en or... Non, non, elle ne devait pas. D'abord, ils paieraient du temps, en suite, le gros loup risquerait de les attaquer (non qu'elle en est peur, mais elle doutait que son fidèle bâton puisse venir à bout d'une créature comme ça) et les bracelets pouvaient très bien être de la camelot, comme la statuette en or de la bibliothèque. Mais bon, elle pourrait l'aider sans avoir comme but de la voler... Mel lui répondit donc (avec un air pas tellement sympa):

-C'est ici, Mynorie.

Elle n'ajouta pas d'autre chose, comme ''grosse conne'', car elle ne croyait pas que ça aurait été très approprié. Bon, maintenant, ils devaient continuer leur route. Elle tira sur les reines de Joachim, qui avait commencé à dîner avec l'herbe qui se trouvait au bord de la route, lui montrant ainsi qu'il était l'heure de repartir (et non celle de manger). Elle se tourna donc à nouveau vers Sigismond et la dame qu'ils avaient ramassés dans la forêt.

-Bon, on repart? Il ne faut plus perdre de temps... Un an, ça passe vite.

Surtout quand, au bout de cette année, tu étais destiné à mourir. Disons que ça n'aidait pas à aller lentement. Depuis combien de temps étaient-ils partit? Un peu plus d'une semaine, environ... Pourtant, il lui semblait que temps de choses étaient arrivées! Surtout depuis qu'ils étaient passés à la bibliothèque... C'était comme si les billets attiraient l'action... Ce qui était idiot, bien sûr.

(Je vous laisse nous faire avancer et changer de topic au besoin... Désolé si on te quitte Kailliana, on doit continuer notre route...)
Revenir en haut Aller en bas
Valentin
Invité



MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   Mar 27 Juin - 11:53

[Je poste directement au port de Mynorie Wilwarin (après courte recherche. Disons qu'on a voyagé pendant un petit bout) chère cousine... Chow chow Watoo. ^^

Suite --> Océan --> Port de Mynorie Wilwarin --> Topic quelconque créer par moi-même]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage de Valentin et Melvinie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage de Valentin et Melvinie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de la terre :: Mynorie-
Sauter vers: