AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La plage

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: La plage   Sam 6 Mai - 14:28

Il faisait beau. Le soleil était haut dans le ciel et sa douce lumière se refletait dans l'eau. Cette eau devenait brillante et miroirante. Un vrai miroir. Ce petit coin de la plage était vraiment beau. Un léger vent marin venait se percuter contre les arbres et les feuilles étaient secouer par le vent. Un corps était porter par les vagues. La tête exeptionnellement hors de l'eau, il fut porté presque jusque dans le sable fin devenu chaud à cause des rayons de soleil. Il avait le teint tellement pâle. On aurait pu croire au début qu'il était mort. Les oiseaux chantaient. Il ce fut le premier bruit que Leiam entendit lorsqu'il revint enfin à lui. Il avait froid. Très froid même. Il avait mal à la tête et au ventre. Sa gorge était sèche et il mit un moment à comprendre pourquoi il était ici...

Le bateau ! CE maudit bateau avait du couler et ses passagers étaient échoué... Il se demandait où était les autres... Très très lentement, il ouvrit les yeux, mais il les referma aussitôt. La lumière était bien trop forte. Il était un peu faible. IL décida alors se se redresser, de s'asseoir. Il rouvrit alors les yeux et regarda tout autour de lui. Il était dans environ un pied d'eau et c'était un plage vraiment jolie, ici. Plus loin, ce n'était pas aussi beau. Le gamin se demandait surtout où était Ingie mais il ne la voyait nul part autour. Il soupira et se leva enfin sur ses deux jambes tremblotante. Un chance que personne ne le voyait. Pendant un moment, il marcha sur la plage. De la plage a l'eau. Histoire d'avoir l'air moins idiot une fois qu'il trouverait quelqu'un. Il avait ABSOLUMENT aucune idée d'où il était. En autant qu'il n'était pas sur le continent du mal par pitier ! Mais en regardant autour, il en vint a douter qu'un tel lieu existe là-bas. Ou ici... Enfin.

Il se promena aussi un peu sur la plage. Il avait perdu un soulier et ses jolies bourses d'argent avait disparut. Est-ce que quelqu'un l'avait voler pendant qu'il était ici ou bien elles étaient tomber dans la mer ? Il ne savait pas qu'il idée lui déplaisait le plus : L'Idée de les avoir perdu ou de ses les avoir fait voler. Au moins, il avait encore ce pendantif au coup qui lui indiquait de rester lui-même. Les épaules pendante, il s'avanca dans les bois en suivant une sorte de sentier. Surment que quelqu'un venait souvent ici en empruntant ce sentier...

Il décida de suivre le meme chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Dim 7 Mai - 15:44

Depuis environs une semaine, Cristal marchait en route vers Elenwë. Elle était maintenant arrivée, mais elle ne savait pas plus où aller. Heureusement que sa bourse était encore un peu remplie, mais elle commençait de plus en plus à s'épuiser...

La jeune femme atterrit donc maintenant dans un bien curieux sentier dans une forêt qui lui était étrangère. Elle était pourtant souvent venu à Elenwë... Elle s'assit alors sur un tronc mort et regarda dans son sac de voyage le reste de provisions: une moitié de pain, deux pommes, viandes séchés... Super! Elle soupira et remit son sac sur son épaule. Elle était complètement perdue. Oui, elle savait qu'il fallait qu'elle vienne sur le continent pour redonner confiance en les déesse, mais comment pouvait-elle le faire quand que vous prononcez seulement leurs noms, vous vous faites poursuivre et que l'on vu vous tuer à tout prix? Si seulement elle savait la réponse à cette question...

Elle fut alors dérangé dans ces pensées par un bruit de pas. Elle se leva en vitesse et attrapa son arc. Aussi vite qu'elle le pouvait, elle attrapa une flèche dans son carquois sou sa cape bleu foncée et l'installa sur son arc. Elle monta ensuite avec difficulté dans un arbre ( oui oui, ça grimpe mal en robe! XD ) et se mit en position de tir de son perchoir.

* On est jamais trop prudent... *

Elle utilisa son pouvoir sur l'air pour déplacer une branche qui lui cachait la vue. Elle était toujours prête et attendait. Par contre, elle échappa sa bourse. On put entendre un petit: merde! mais elle ne bougea pas d'un cil. Très brillant, bravo! Les bourses tombe du ciel, maintenant! C'est en colère contre elle même qu'elle attendit du mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Dim 7 Mai - 16:08

Tout tremblant. Sans doute par le manque flagrand de nourriture dans son organisme depuis un moment, Leiam avait la nausé juste à penser au bateau et au fait que marcher lui rappellait affreusement ce mouvement de haut en bas... Il ne pouvait pas vomir, voyons. Il n'aurait surment plus rien a vomir maintenant. Il commencait a trouver la marche affreusement ennuyeuse lorsqu'il entendit un bruit qui fit bondir son petit coeur égoiste dans sa poitrine. Ses immenses yeux bleu cherchère des yeux la provenance du bruit des pièces qui s'entrechoquait. Est-ce qu'il avait imaginer sa parce qu'il était furieux d'avoir été voler ? Ou d'avoir simplement égarer sa bourse... Enfin. Il se mit à marcher beaucoup plus rapidement et son coeur batit très vite lorsqu'il vit une bourse par terre. Pendant un moment, il crut avoir entendu un juron, mais il ne vit personne alors il s'avanca vers la bourse en sautillant presque et se jeta par terre pour compter les pièces le regard avide. Dommage que des bourses ne lui tombent pas dessus plus souvent. Comme sa... Par hasard... PEUT-ÊTRE QUE LES DÉESSES AVAIENT EU PITIER DE LUI ? Se serait tellement merveilleux. Il lui faudrait faire pitier plus souvent se dit-il souriant joyeusement. Son ventre émit un bruit lui indiquant qu'il mourrait de faim même si la seule idée de manger le dégoutait et lui fesait peur. Il ne voulait pas le ReVOmir ! Et puis, plus jamais il ne ferait confiance à une petite sotte qui saute partout comme cette Ingie....

Bon, il fallait retrouver un peu de sérieux. La bourse n'était pas très remplit mais il pourrait surment s'arranger... Il y aurait surment une ville au voler un peu... Plus loin.. Quelque part... A plat ventre, il remit les pièces dans la bourse et se tourna sur le dos l'air très heureux soudainement malgré le mal.
Il souriait et regardait en l'air lorsqu'il la vit dans l'arbre. QUELQU'UN ÉTAIT DANS L'ARBRE ET POINTAIT UN ARC SUR LUI ! UNE FLÈCHE ! UN ARME ! Lei cria a plein poumon avec sa voix très peu masculine et se redressa en un temps record pour regarder autour de lui et chercher une cachette.

Comme un gamin, il voulait encore s'enfuir... Avec la bourse ! D'Ailleurs, il prit soin de l'attacher a sa ceinture. Puis, il courrut vers la plage à une vitesse qui l'étonna lui même car il avait des problèmes avec ses jambes même lorsqu'il était en pleine forme. Mais la peur l'aveuglait...
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Dim 7 Mai - 16:28

Cristal vit alors un assez jeune garçon ramassa sa bourse et se mettre à compter toutes les pièces qu'elle contenait. Elle le regarda mettre SA bourse après sa ceinture. Elle leva les yeux au ciel. Elle avait vraiment le don de se mettre dans les ennuies!

Elle voulait bien récupéré sa bourse, mais elle n'allait pas tué un jeune garçon! Non, c'était contre ses principes. Elle se résigna difficilement à faire une croix sur sa bourse. Elle observa l'observa alors du haut de l'arbre et son regard bleu pâle croisa celui du jeune inconnu. Elle se demanda premièrement pourquoi il avait eu si peur et se rappela qu'elle avait son arc près à tirer dans les mains! Son premier réflexe fut de le ranger, car elle ne s'en servirait pas contre lui. Elle se décidait à le laisser fuir quand elle se ravisa. Peut-être que la puissant Sylphe avait mit ce garçon sur son chemin? Peut-être pourrait-il l'aider ou encore Cristal pourrait-elle lui parler de sa mission? Elle essayait plus de se convaincre elle même, mais elle bondit en bas de l'arbre et cria au garçon:

- HEY! C'EST MA BOURSE!

Elle se mit alors à la poursuivre à travers cette forêt, sa cape et ses longs cheveux noisettes volant derrière elle. Elle l'aurait rattrapé en volant en un rien de temps, mais c'était plutôt risquer de déjà lui exposer ses pouvoirs. La jeune femme déboucha alors sur la plage, où elle voyait le garçon un cheveux bruns encore loin devant elle. Elle s'arrêta alors et lui hurla:

- Mais tu t'arrêtes ou je te transperce l'abdomen à l'aide de mes flèches!!!


Elle n'était pas sérieuse, mais elle souhaitait bien qu'il s'arrête. Elle commençait à s'énerver un peu! Elle regarda le jeune homme et ses moindres mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Dim 7 Mai - 16:47

Quand Leiam avait réaliser que la jeune femme avait bondit en bas de l'arbre et le suivait, il s'affola. Pourquoi elle le pourchassait ? Elle n'avait qu'à partir. A moins que... Ce soit... SA BOURSE ? Il fallait la lui rendre ? Oh non, sa non ! HORS DE QUESTION ! C'était rienque les laches qui fesait sa, il n'était pas lache. Il était fort ! Courageux ! Puissant ! C'était lui le meilleur ! Il courrait. Lei l'entendit crier de lui rendre sa bourse, mais il refusait déja avant même qu'elle l'ordonne. C'était clairement un non sa réponse. Maintenant, il courrait dans le sable et c'était en plus dur qu'il était faible sans bon sang. Un chance qu'il courrait vite ! Sinon, s'aurait été sa fin ! Pauvre de lui. Il ne voulait pas la regarder et risque de trébucher, mais lorsqu'elle lui cria qu'elle allait lui tirer une flèche il paniqua tellement qu'il tourna la tête vers elle. Pourquoi est-ce que l'idée de recevoir une flèche le paniquait à ce point ? Lei fit une gaffe, il tourna la tête vers elle pour s'assurer que c'était des paroles en l'air. Fort heureusement ca l'était. Sa poursuivante ne semblait pas être très rapide...

Quoi que... En robe c'était dur de courir vite...

M'enfin, se tourner la tête lui fallut de perdre pied sur ses jambes maigrichone et courte. Il tomba par terre. Face contre terre. Lorsqu'il releva la tête il avait eu du sable dans la bouche. C'était horrible. Il cracha et toussa bruyament. Puis, il voulut se donner un air puissant et courageux. Il se retourna, s'assit et attendit de voir la réaction de sa poursuivante qui ne tarderait pas a le rattrapper. Voilà que c'était maintenant que le mal de ventre, de tête et au jambe lui reprit doublement plus fort. Il grimaca et se laissa retomber par terre sur le dos couché dans le sable. Bof... Elle venait de le voir grimacer comme un idiot. Alors il allait se donner l'air souffrant. Ce qui n'était pas si faux que sa après tout... Alors il attendit qu'elle arrive à sa hauteur. Il respirait bruyament comme s'il essayait de reprendre son souffle et que sa lui demandait du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Dim 7 Mai - 17:04

Cristal donna un coup de pied dans le sol quand elle vit que le garçon continuait à courir. Adieu la bourse et un peu de compagnie! Elle regarda alors le jeune garçon s'éloigné, quand elle le vit trébucher et tomber sur la sable fin. Elle eut un petit sourire moqueur, mais s'assura de l'effacer quand elle courut à sa rencontre. Elle arriva finalement près du lui après une petite course qui lui avait semblé très longue! Non mais courir comme ça en robe! Elle reprit son souffle et sourit à Leïam. Elle lui dit alors:

- C'est ma bourse que vous avez là, jeune homme!

Elle l'observa quelques secondes. Il avait l'ai en mauvais état. Pâle et la respiration bruyante, il avait un air souffrant. Cristal reprit alors la parole et lui dit:

- Je vous prierez de me la rendre.

Sans sa bourse, elle n'irait pas loin. Elle continua de lui faire un sourire confiant et rassurant. Elle n'avait aucune mauvaises intentions et voulait le lui faire savoir. La première fois qu'il l'avait vu, elle s'apprêtait à lui décocher une flèche. Elle eut un petit sourire gênée et ajouta:

- Je crois avoir fait mauvaise impression tout à l'heure...

Elle replaca une mèche rebelle de cheveux derrière son oreille. Elle ne lâchait pas d'une seconde du regard le garçon, par peur qu'il recommence sa course. Elle voulait sa bourse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Dim 7 Mai - 17:28

Leiam tentait de reprendre une rythme respiratoire normal sans grand résultat. Il devait se calmé ! Ce qu'il fit, il essaya de retrouver son calme ce qui était un peu dur étant donner la situation. La jeune femme avait l'air relativement gentille... Relativement, il le spécifiait bien. Pointé son arc sur un innocent comme lui c'était bien peu aimable comme geste. Elle avait ce ton autoritaire comme si tout ce qu'elle disait était formuler comme un ordre, mais c'était peut-être lui qui était paranoiaque et qui cherchait des problèmes. Elle lui demanda de lui rendre sa bourse après l'avoir observer avec attention et Leiam ne réagit pas. Il resta couché par terre immobile et l'observa du coin de l'oeil faire des petits sourires doux et rassurant. Il n'avait pas besoin d'être rassurer ! IL voulait retourner avec ses amis dans la caravane, mais maintenant il avait bien peu de chance de les retrouver avec le voyage. Sur quel continent était-il d'ailleurs ? Au moins, pas celui du mal sinon, cette jeune femme l'aurait déja tuer. Voir une personne qui semblait gêner par lui, le fit sentir puissant soudainement. Même si elle n'était pas gêner par lui, mais par sa conduite de plus tôt.

Le garçon, ne parla pas tout de suite. Il ferma les yeux et se concentra un moment sur sa respiration. Il cherchait à se calmer. Puis, elle parla a nouveau. Elle disait avoir fait mauvaise impression. Sur qui, se demandait-il ? Sur lui ? Euh... Non surtout qu'il appréciait surment de se faire pointer d'un arme dangereuse pour SA précieuse personne, mais ce n'était pas le temps pour s'apitoyer sur son sort. Cette femme l'aiderait peut-être après tout. C'est donc douteux qu'il ouvrit enfin les yeux, détacha sa bourse de sa ceinture et la lanca a Cristal.


-De toute façon, dit-il de sa voix aigue. Vous me l'auriez prit de grés ou de force et je n'aurais même pas eu la force de vous l'enlevez maintenant, MAIS sachez bien que si je n'aurais pas tréchuché vous ne l'auriez pas revu !

Il eut un sourire moqueur qui se transforma en air légèrement frustré.

-Vous pouvez partir maintenant que vous avez votre bourse ! Oh et, la prochaine personne que vous verrez, ne pointer pas son arc sur elle !

Sa voix avait eu un ton plus moqueur qu'autre chose. Leiam se frotta les yeux du revers de main et lorsqu'il rouvrit les yeux et la vit encore la, il prit un air surpris. Comme s'il était étonner de la voir encore là. Il dit alors :

-Benh, vous ne partez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Mar 9 Mai - 20:59

Cristal garda son sourire et attrapa la bourse que le garçon lui rendit. Elle ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire en coin entendant les remarques du jeune homme. Elle ne l'aurait jamais revue sa bourse? Pas si sûre...

Elle remit soigneusement sa bourse dans son sac. Elle regarda ensuite Leïam et ajouta:

- On est jamais trop prudent...

La jeune femme sortit ensuite une gourde de son sac et la tendit à son interlocuteur.

- Après avoir avalé une quantité aussi impressionnante de sable que vous, j'en aurais besoin!

Elle lui fit encore un plus grand sourire. Elle l'avait remis à sa place, le petit prétentieux! Bon, elle s'était assez moqué de lui. Elle s'assit alors dans la sable et glissa ses doigts doucement dans le sable chaud. Elle regarda ensuite le va et vient des vagues pour dire:

- Au fait, je me nomme Cristal.

Elle ramena ensuite son regard clair sur lui, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Jeu 11 Mai - 17:35

Lei avait quand même soupirer lorsque la bourse avait quitter ses mains et qu'il n'avait plus sentit son poids dans sa paume. Quel dommage de voir partir autant d'argent et en plus, de son plein grés... C'était honteux en plus ! Et elle disait ne jamais être trop prudente. C'était de lui qu'elle se méfiait de la sorte ? Comme si Leiam Yushu-Moshi était un menace ! Oh ce qu'il était menacant le petit voyou-Artiste qui avait perdu ses copains artistes à cause d'une folle. C'était rienque un idiot qui se laissair berner par un peu de talent alors que lui même en avait a revendre ! C'était plus à lui d'être prudent. Puis, comme pour le surprendre, elle lui tendit une gourde d'eau. Elle se moquait de lui maintenant avec ses paroles ? Il eut l'air fâché un moment. Fâché d'être aussi incapable et de se laisser malmener de la sorte. Mais Lei prit quand même la gourde. Il la lui arracha presque des mains d'ailleurs et commenca a boire. Il était mort de soif. Lorsque s'en fut assez, il regarda la jeune femme qui se présenta comme étant Cristal. Elle jouait avec ses doigts dans le sable fin et le vent marin fesait virvoleter ses cheveux. De son coté, Lei sentait un peu la caresse du vent sur sa peau et ses cheveux mais il n'y portait pas vraiment attention.

-Merci, dit-il simplement en essayant de prendre une voix plus mature que la sienne, mais il était tellement épuiser que le son qui sortait de sa bouche était encore plus aigue que celui qui sortait habituellement.

Le garçon, maintenant assis dans le sable, regardait encore Cristal. Puis, elle songea qu'il serait peut-être plus poli de se présenter à son tour même si l'envie n'y était pas particulièrement.


-Moi c'est Lei... Leiam. Eum... Je peux vous demander un truc madame ?

Il s'obligeait bien a quelques politesses quand même. Cette eau lui avait quand même sauver la peau, non ? Eum... Bon okay... Peut-être...

-Où est-ce que je suis exactement ? La bateau sur lequel j'étais à... couler ? Et eum... Benh je comprends plus rien, là.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Jeu 11 Mai - 18:35

Cristal ne porta pas vraiment attention à Leïam jusqu'à ce qu'il le remercie. Elle lui adressa un autre sourire.

Elle était encore perdue dans ses pensées. Depuis des jours, elle s'inquiétait pour son frère et ne cessait de trouver un endroit par où commencer. Bref, elle voudrait rencontrer quelqu'un qui saurait l'écouter sans la juger et vouloir l'éliminer au plus vite... Elle tourna lentement les yeux vers Leïam et se dit qu'elle venait de trouver le candidat parfait!


Elle écouta alors attentivement la question du jeune garçon. Le bateau sur lequel il était avait coulé? Oh, le pauvre. Sa famille avait peut-être périt dans l'accident. Elle fut alors soudain prise de remord de l'avair traité aussi froidement. Cristal décida premièrement de répondre à sa question.

- Vous êtes présentement à Elenwë, sur le continent de l'air.

Elle marqua une pause et rajouta:

- Il y avait d'autre personnes sur le bateau?

Peut-être qu'il y avait d'autres personnes qui avaient atterrit ici. Elle se leva soudainement et scruta la plage. Rien à l'horizon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Sam 13 Mai - 12:27

Leiam commenca à regretter ses paroles dès qu'elle parut navré pour lui. Elle n'avait pas dire qu'elle était désoler par pitier ! C'était lui qui était désoler. Mais, sa avait eu ses avantages; il était débarasser de Ingie et le SIR. Déja, c'était un gros plus dans sa triste existence, mais il était prit dans l'inconnu avec UNE inconnue qui venait de lui enlever toute chance et survivre avec quelques pièces. Même si ces quelques pièces n'auraient pas servie a grand chose... IL était repartit dans ses pensées à chialer parce qu'ils ne pourraient pas s'acheter de robe lorsqu'elle parla. Ce qui l'obligeait à en sortir. De toute façon, il lui avait poser une question. Elle allait répondre. Point.

C'était un retour à la case départ. Elle venait de lui annoncer qu'il était encore à ElenWë, le continent de l'air. LÀ OÙ IL AVAIT PERDU LA CARAVANE ! C'était très très très frustrant. Il arrivait là, où il voulait allé depuis le début mais il était nettement trop tard. Une frustration assez grande le prit et il frappa sur la sable, rageur en marmonant contre tout et rien en meme temps. Puis, là voilà qui lui demandait s'il y avait d'autre personne avec lui sur le bateau...


-Non, marmona-t-il plus clairement. Enfin si mais, ils ne sont pas ici et je suis très bien sans eux. Quoi que j'ai tout perdu dans mon naufrage !

La voyant s'activer à regarder tout autour, il ajouta en se recouchant mollement dans le sable :

-J'ai déja jeter un coup d'oeil. Et puis, ils vont se débrouillez très bien sans moi. C'est moi qui DOIT me débrouiller tout seul à cause de cette bande d'idiot !

Et il repartit et marmoner contre eux. Après quelques minutes, il tourna la tête vers Cristal et demanda en foncant les sourcils :

-Vous faites quoi dans la vie, Cristal ?

Juste s'entendre parler, il détestait. Sa voix était tellement enfantine et voir même féminine par moment. C'était ideux. Horrible. Il détestait. Il grimaca et ferma soudainement les yeux. Comme si cela lui bouchait les oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Mar 16 Mai - 19:35

Elle écouta attentivement les paroles de Leïam. Il avait beaucoup de frustration en lui. La jeune femme le regarda un moment, l'écoutant marmonné ses injures contre ses anciens compagnons. Elle se rassit alors doucement dans le sable, après avoir su qu'aucune autre personnes étaient atterrit ici. Elle se figea quelques secondes lorsqu'il lui demanda ce qu'elle faisait dans la vie. Devait-elle lui dire la vérité ? Mentir et faire la lâche encore une fois? Non, elle en avait assez de faire l'autruche et de s'enfouir la tête dans le sable pour fuir les ennuies.

La jeune femme posa alors son regard pâle et intriguant sur le jeune garçon.

- Ce que je fais dans la vie?

Elle regarda ensuite le ciel et dit, d'une voix étrangement calme:

- J'erre sur le continent de l'air, à la recherche de personnes qui sont prêtes à écouter.

Elle fit ensuite un petit sourire en coin. Non, ça n'avait rien de drôle, mais c'est fou comme des gens prêts à l'écouter étaient rare. Elle rapporta ensuite son regard sur Leïam et poursuivit:

- Je cherche en vain à des gens qui auraient la force de croire et de ne pas se fondre dans la masse...

Son regard s'illumina par la suite, comme si elle reprenait un peu plus d'assurance. Une assurance qu'elle avait longuement cherché. Elle l'avait perdue, mais elle revenait lentement...

- Je cherche des personnes fortes, des personnes qui sont prêtes à ouvrir les yeux.

Elle plongea ensuite son regard dans celui de Leïam et fit un autre petit sourire. Elle ajouta alors:

- Je suis oracle de l'air, messagère et élue de la grande déesse Sylphe. Celle qui guide mes pas durant ma quête.

Peut-être pour ajouter un peu de crédibilité ou de rendre sa déclaration plus spectaculaire, elle créa un léger coup de vent qui fit remuer sa longue chevelure noisette et qui caressa le visage du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Mar 16 Mai - 20:01

Sa devenait sérieux alors ? A en juger par le regard que Cristal lui lanca pour commencer, il s'inquiéta un peu. Elle était tueuse ? Elle allait le tuer ? Elle s'était maintenant assise. Okay.... Sa allait prendre du temps le tuer alors... Leiam la regardait du coin de l'oeil l'air intriguer. Maintenant, la voila qui regardait le ciel et lorsqu'elle parla son ton fut tellement calme que Leiam se serait endormit volontier si seulement il n'avait été si inquiêt et aux aguets. Elle parlait de chercher des gens qui l'écouteraient. L'Écouter ? L'écouter dire quoi exactement ? Il allait ouvrir la bouche pour parler lorsqu'elle reprit la parole. Est-ce qu'elle insinuait que lui, il se fondait dans la masse ? Il soupira bruyament. Un moment, il eut l'impression que son soupire avait donner une sorte de joie à la jeune femme qui semblait soudainement plus... Normale ? Sur terre ? Plus là en effet. Elle avait toujours l'air à des milles de là, se dit Leiam comme pour se convaincre. Soudainement, elle lui parrut moins menacante. Plus fanatique de quelque chose qu'il ne connaissait pas et... Qu'il ne voulait peut-être pas connaitre sous peine d'être peut-être aussi fanatique qu'elle. Il était déja fanatique des robes ! De lui... En fille ! Étrange. C'était parce que il ne s'aimait pas... Peut-être un peu ? Si sans doute.
Il ne l'écoutait que Vaguement lorsqu'elle parla d'ouvrir les yeux. Il songea en ricanant qu'il avait DÉJA les yeux ouvert, mais se retint d'en faire la remarque idiote. Elle annonca enfin après maintes paroles qui selon Lei était un peu idiote et ne le concernait pas à prime à bord qu'elle écrit oracle.

Ses cheveux chatain s'agitèrent avec la petite brise. Il marmona :


-Moi, je ne suis pas la masse. Et même si je le voudrais je n'y arriverais pas parce que je suis différent. C'est tout. Vous êtes différente aussi je présume. A votre manière, certes, mais différente quand même. Que ce soit pour n'importe quel raison...

Leiam secoua la tête... Le voila qui divaguait. Il respira un moment encore un peu bruyament en silence avant d'ajouter pas très fort :

-Là, vous seriez supossé de me dire sur quoi exactement vous voulez que les gens vous écoutent et ne se fondent pas dans la masse. Il y a obligatoirement un sujet. C'est pour sa que vous m'avez attaqué dans le bois ? Vous croyiez que je savais que vous étiez une oracle...

Oracle... Oracle... Eum... Sa voyait l'avenir ? Ein ? Oui ou non ? Lei n'en avait aucune idée. Cette femme était une méchante oracle ? Oui... Non ?

-Des Oracles... Sa voit l'avenir ? Est-ce que je vais avoir la même voix hideuse toute ma vie, dites ? Parce que il y a que quand je prends un role...

Il se tut. Il n'allait surment pas commencer à lui dévoiler sa vie comme sa ! Autour lui donner sa mémoire ! Hors de question d'en dire plus. Il voulait savoir l'étendue de ses pouvoirs à elle. Parce qu'il était surment impressionné par son role et par les pouvoirs qu'il se disait qu'elle possédait....
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Dim 21 Mai - 12:48

Cristal sourit lorsqu'il dit qu'il était différent. Oui, elle semblait l'avoir remarqué. Elle sourit encore plus en l'entendant dire qu'elle devait être différente elle aussi. Il ne pouvait si bien dire!

Il revient ensuite sur son comportement étrange dans la forêt. Elle l'écouta et répondit par la suite:


- Disons que durant les dernières semaines, je me suis fait attaquer très souvent. Alors, je prends mes précautions. Disons aussi que je ne suis pas très aimé par la faute de ma fonction...
Elle fit un petit soupir, mais garda tout de même son sourire. Il lui demanda par la suite si un oracle voyait l'avenir. Elle sourit à ces mots et dit:

- Certains oracles peuvent voir dans l'avenir, j'imagine! Mais je n'en fais pas partit. Je n'ai que quelques petits pouvoirs sur le vent pour l'instant, mais j'essais de me perfectionner!

Cristal fut surprise que Leïam ne réagisse pas au nom de la grande déesse Sylphe. Peut-être ignorait-il l'existence des déesses? Peut-être les respectaient-ils? Peut-être ne s'était-il pas attarder à son nom, simplement. Elle le regarda ensuite et demanda, avec un regard interrogateur:

- Dites moi, connaissez-vous l'histoire des déesses des quatre éléments?

Il était fort possible qu’il n’en avait jamais entendu parler, puisqu’il est jeune et que les gens évitent le sujet comme la peste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horven
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Dim 21 Mai - 19:03

{Je viens de décider que je m’incrustais:). Enfin … si ça ne vous dérange pas. Sinon, j’efface mon post.}

Depuis maintenant un certain temps que Horven marchait seul dans le vaste monde qu’était ce continent. Semblant être sans fin et pourtant si petit, l’homme avait peine à croire que le monde était dix, voir même mille fois plus grand que le continent de l’air. Il lui tardait de connaître la douceur des mers qu’on disait palpable. Non qu’il ne trouve pas la vie extraordinaire mais, Horven rêvait de marcher sur une autre terre, respirer une air différente. Il avait vécu son enfance ici et, ne voulait tout simplement pas mourir sans avoir connu les grandeurs et les richesses des autres continents.

Tout paraissait parfait pour un début de journée. Le soleil était au rendez-vous, les oiseaux chantaient à plein poumon et les arbres émettaient de faible bruissement, accompagnant la mélodie des oiseaux chanteurs. La vie ne lui avait jamais paru si bonne, si … agréable. Il avançait de façon assez régulière. Les souches et le feuillage ne lui causaient aucun problème de progression. Au contraire, il aimait bien que les arbres et les plantes se frottent contre le cuir de ses bottes. Le soir, lorsqu’il les enlevaient, il pouvait sentir une multitude de choses. Horven commençait déjà à sentir le sel de la mer, si doux en cet période de l’année.

Ni tenant plus, Horven augmanta la cadence de ses bottes. Chaque secondes à ne pas voir la mer lui coutait beaucoup plus qu’il ne voulait l’admettre. Enfin, il voyait l’étendu d’eau à travers les arbres. Puis …



-… l'instant, mais j'essais de me perfectionner!

En faisant le moins de bruit possible, Horven s’arrêta derrière un arbre. De l’autre côté, il voyait une jeune femme ainsi qu’un petit garçon … il estimait sont âge à 13 ans … La fille, elle … était beaucoup plus dur à décrire. Non qu’elle ait eu l’air d’une gamine mais ses traits étaient … spéciaux? Il n’en avait jamais vu de pareil … Curieux, il les observa un instant.

- Dites moi, connaissez-vous l'histoire des déesses des quatre éléments?

*Mmmmh …*

Pour répondre à la question, non … il ne la connaissait pas. Il faut dire que ses parents n’avaient jamais eu beaucoup de temps à lui consacrer et que les moines qui l’avaient éduqué n’étaient pas les plus parlants. Cependant, l’histoire l’avait toujours passionné et connaître de nouvelle légende, mythe ou autre l’intéressait. De plus, les déesses étaient directement liées à sa quête. Oui, il écouterait ce que la fille voulait dire …

Mais comment ? Il pouvait certainement rester ici et écouter mais, il ne pourrait poser de question, une chose qu’il aimait beaucoup. Mais s’il sortait des bois, ils le prendraient sûrement pour un voleur … Après réflexion, mieux valait dire la vérité.

Confiant, Horven sortit des bois en marchant vers les deux jeunes gens.

-J’aimerais beaucoup entendre l’histoire mademoiselle.

Horven fit halte. Il était à un grand pas de ses deux interlocuteurs.

-Mais où sont mes manières !?!

DuFaucon s’agenouilla.

-Je suis Horven DuFaucon, ménestrel et ami de la nature. J’ai entendu votre conversation et je n’ai pu m’empêcher de venir écouter, pardonné mon intrusion mais, si vous y consentez toujours, j’aimerais bien entendre ce que vous avez à dire sur les déesses, un sujet qui me passionne.

C’était bien évidement une semi-vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Jeu 25 Mai - 20:06

Cristal n’eut pas le temps d’entendre la réponse de Leïam qu’un autre homme se dirigeait vers eux, disant qu’il voulait bien entendre son histoire. Petit moment de panique dans la tête de l’oracle. Cet homme était-il un de ces anti-loyalistes près à lui arracher la tête à tout moment? Bonne question. C’était toujours LA question!

* Bon, pas de panique! On garde notre sang froid… *

Elle vit alors l’homme s’agenouiller et se présenter à eux. Elle étudia alors chacun des mouvements qu’il exécutait pour en trouver un qui trahirait la sérénité et le calme qui régnait sur son visage. Elle étudia ensuite les traits de son visage. Des cheveux noirs et des yeux… des plus spéciaux. Cristal détacha alors son regard de l’homme, soudain gênée de l’examiné de la sorte. Horven DuFaucon, c’était son nom.

La jeune femme décida alors de leurs raconter l’histoire des déesses et de faire confiance à cet homme. Il semblait avoir aucune mauvaise intention. De toute façon, Cristal en avait assez de toujours fuir. Pour un fois, elle voulait entretenir une conversation sur les déesses avec d’ autres personnes. Pour redonner croyances en les déesses, il fallait informer les gens de qui elle sont, non? Oui, elle en avait assez de fuir.


Elle se leva alors à son tour et fit un sourire radieux à Horven. D’un mouvement gracieux, elle dégagea quelques mèches de cheveux qui était devant ses pâles. Elle fit alors une petite révérence et dit, d’un voix claire et douce :

- Je suis Cristal Denkar. Enchantée de vous rencontrer et que vous vous joignez à nous.

Elle ancra ensuite son regard dans celui de Horven pour quelques secondes avant de mettre fin à sa petite révérence. Elle était maintenant bien droite et arborait toujours un joli sourire. Elle exécuta quelques pas vers Leïam et dit, en blaguant :

- Je ne suis pas douée pour raconter des histoires, mais je ferais de mon mieux!

Elle se retourna alors vers ses deux interlocuteurs et leurs adressa un sourire mystérieux. Pas douée pour raconter des histoires? Nous allions bien voir ça. Elle en avait entendue souvent et avait toujours été bonne oratrice. Ce serait peut-être surprenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horven
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Ven 26 Mai - 12:12

(Je sais que je devais attendre mais, je ne suis plus capable !)

Horven n’avait jamais vraiment connu une personne à l’exception de ses parents et des moines qui lui avait enseigné maintes choses. Quand il était jeune, Horven ne parvenait jamais à rester plus de trois semaines dans la même ville, l’obligeant à ce séparer des gens qui auraient eu l’occasion de devenir ses amis. Chose bizarre, il ne s’en était jamais plaint. N’était-ce pas le rêve de tout enfants que de jouer avec d’autres enfants ?

N’étant pas très à l’aise avec le regard de la jeune femme, Horven détourna son regard, probablement au même moment qu’elle. Il la sentait le décrire dans sa tête, pesant le pour et le contre de raconter l’histoire des déesses à un pur étranger. Attendant le verdict avec patience, Horven profita du moment d’inattention de son interlocutrice pour, à son tour, la disséquer des yeux pour analyser à qui il avait à faire.
De toute évidence, il était entré en contact avec une personne en pleine possession de se moyens. Si elle le jugeait dangereux, elle n’hésiterait pas à le pousser à partir. Elle semblait calme, étrangement calme, comme si elle retenait un fou rire. Probablement que cette image venait de l’imagination de Horven, dont la réputation n’était plus à faire.
Même si Horven la regardait la tête légèrement penchée vers l’arrière, la jeune dame semblait petite, fragile. Cependant, le ménestrel ne s’attarda pas à cette image. Plus d’une fois il avait mal jugé une personne sur son apparence. Il fut toutefois surpris du regard pénétrant de ses yeux. Pétillant et pourtant sagace, ses yeux étaient sans doute l’élément le plus frappant chez elle. Horven ne manqua pas de noter la chaîne qu’elle portait au coup, disparaissant dans son linge.

La brunette lui jeta un sourire puis retira quelques mèche de cheveux cachant ses yeux. Elle semblait refléter la lumière du jour sur tout ce qui l’entourait. Horven comprit que l’aura de la jeune femme provenait de sa joie et de son assurance. Pourtant, un voile cachait sa vraie nature.
Le silence ce prolongea quelques secondes puis :


- Je suis Cristal Denkar. Enchantée de vous rencontrer et que vous vous joignez à nous.

Cristal Denkar … il n’avait jamais entendu parler d’une Denkar. Cependant il avait déjà entendu le nom de Cristal auparavant, quoi que ce soit un nom rare pour une humaine. Quoi qu’il en soit, Cristal était son nom et Horven trouvait qu’il lui allait à ravir.
Ce réjouissant de la chance qu’il avait d’entendre l’histoire des quatre déesses provenant d’une si belle personne, Horven changea légèrement de position pour ne pas être trop éblouie par le soleil.
DuFaucon soutenu le regard de Cristal quelques secondes de plus puis concentra tout son être à la compréhension du récit ainsi qu’à sa mémorisation.


- Je ne suis pas douée pour raconter des histoires, mais je ferais de mon mieux!

Horven sourit faiblement puis regarda la gracieuse silhouette de Cristal ce rapprocher de l’enfant qu’il avait oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Ven 26 Mai - 18:33

[Petit pressé !! ^-^ Faut pas me pressé. Je peux pas venir tout le temps, moi alors on se calme. Sinon, tu es le bienvenu ! Very Happy]

Leiam se disait qu'être détester pour sa fonction devait être assez dur par moment. Les gens riraient surment de lui s'il savait qu'au fond, il adorerait vivre comme une fille un petit moment... Parce qu'il s'était toujours dit qu'il était trop féminin pour un garçon ? Ou parce qu'il aimait les robes et leurs manières. C'était agréable de s'habiller comme sa ! Puis, elle lui avait parlé de ses dons ce qui l'avait interrompu dans ses questionnements. Sa question, il ne l'avait pas écouté. Ni entendu. Sa voix avait été vaguement entendu, mais ignoré... Un peu. Il se demandait si un moment il aurait aimé être différent. Comme les autres quoi ! Puis, une voix nettement masculine l'obligea vraiment à sortir de ses songes. De son petit monde. Ce n'était surment pas Cristal qui parlait. En suivant le regard de cette dernière, il put en effet voir un jeune homme qui venait vers eux. SA ! C'était un homme comme il aurait aimé être, lui aussi. Leiam l'envihait maintenant pour cela. Il aurait bien aimé lui aussi avoir cette voix vraiment d'homme ! Cette grandeur ! Tout !
Un sujet qui le passionnait ? Leiam ESPÉRAIT que Cristal ne soit pas ''sauvage'' comme avec lui et le laisse rester ! Personnellement, Leiam s'en fichait éperdument, lui, des déesses. Il voulait rienque dormir. Se reposser. Prendre du mieu. Manger surtout ! Il n'avait rien dans le ventre. Tout était sortit au court de son voyage en mer. Un bien mauvaise expérience qu'il n'oublierait pas de sitot !

Quand il retourna son regard bleu océan vers Cristal, celle-ci fesait une jolie révérance à l'intention du jeune homme. Il lui plaisait ? Il soupira l'air exaspérer. Un chose qu'il n'aurait surment pas fait en fille, se dit-il : Il n'aurait pas fait de tel chose grotesque pour attiré l'attention d'un garçon plus mignion ! Puis, elle alla vers lui qui était a nouveau couché dans le sable parresseuse et surtout toujours aussi faible. Elle n'avait pas une maison où aller au lieu de rester ici avec ce garçon qui lui pourrissait la vie avec ses beaux airs !?!

Il voulait dire son nom aussi, mais il se disait que si il parlait l'homme rirait de lui. Et changer de voix comme lui seul savait le faire dans un tel état de faiblesse n'était pas conseiller. Il grogna et mit sa main devant sa bouche comme pour étouffer sa voix et dit :


-M'appelle... Lei... Leiam...

Il prit une grande respiration et décida de se redresser. De s'asseoir. Ce qu'il fit. Une voix assit, il regarda l'homme sans aucune gêne. Les sourcils un peu foncé. Il le regardait... Non. Il le fixait !
En constatant cependant l'air de l'homme. Comme s'il constatait sa présence, il grimaca de haine. Pas de joie ! Surment pas. Se faire ignorer n'avait rien de joyeux ! Il se recoucha par terre et lanca en ometant de mettre sa main devant sa bouche et fesant ainsi retentir sa voix aigue comme celle d'UNE gamine :


-Vous la commencez cette histoire qu'on en finisse !?!

Il avait perdu de sa... Enfin... de sa Mi-Bonne humeur....
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Dim 28 Mai - 21:29

Cristal entendit alors le commentaire de Leïam. Son sourire mystérieux fit alors place à un sourire amusé. Elle fouilla alors dans son sac et sortit un beau morceau de pain qu’elle lança à son jeune ami. Il devait avoir faim et c’était prouvé : avoir l’estomac vide rendait grognon! Elle lui adressa alors un petit clin d’œil et lui dit :

- Cela devrait rendre mon récit un peu moins pénible pour vous!

Elle regarda alors une dernière Horven avant de mettre toutes ses idées en ordre et claires dans sa tête. Et c’est partit :

- Il existe en ce monde quatre déesses caractérisant les éléments primaires : celle de l’eau, celle de la terre, celle du feu et celle de l’air. Elles se battaient toutes ensembles contre le dieu du mal. C’étais une guerre interminable, je doute qu’elle soit finit maintenant…

Le sang avait coulé mainte et mainte fois, durant de très nombreuses années. Il arriva alors un jour la bataille finale : la bataille qui changerait tout, soit en la faveur du mal ou des déesses. Ce fut la plus horrible et sanglante des batailles qui se déroulèrent sur la grande plaine, maintenant nommé la plaine de la mort. Durant que les loyaux sujets des deux grandes puissances se battaient pour la cause qu’ils trouvaient juste, les déesses menaient un combat contre le dieu du mal, aux enfers.

Alors, les déesses revinrent triomphante de ce combat. La guerre avait fait beaucoup de ravage et ils savaient tous que le mal ne cesserait jamais d’exister. Alors, la révolution commença. Les gens dirent que leur misère était de la faute des déesses et des quatre éléments.

Les déesses, alors déjà faible de ce combat avec le suprême détenteur du mal, perdirent la grande majorité de leurs pouvoirs et durent vivre cachées.

On raconte maintenant qu’elles sont dans la peau de petite fille. Alors, depuis ce jour où tout à changé, la magie élémentaire est très mal vue et les personnes la pratiquant sont traqués et tués.


Elle sortit ensuite de son récit et leva la main vers le ciel. Une bourrasque de vent vint s’abattre sur le petit groupe.

- Alors c’est pour cela que des choses comme ça…

Elle créa ensuite un petit éclair bleuté entre ses deux mains et poursuivit :

- ou comme ça, je dois éviter de les faire en public!

Elle adressa un petit sourire à ses deux interlocuteurs et dit :

- Quelques personne croient encore en leurs existence et j’en fais partie. Je suis oracle de l’air. Je ne dis pas que les déesse doivent nous dominer, mais selon moi, sans elle, il est impossible d’arrivé un jour à un monde équilibrer. Disons que nos contré sont de moins en moins sûres. J’ai entendu parler de paysage auquel nos ancêtre ont eu droit, des paysages merveilleux, encore plus que ceux que nous connaissons! Si nous pourrions leur faire confiance comme autrefois, nous pourrions avoir droit à un monde meilleur…

Elle fit alors un regard quasiment suppliant et baissa par ensuite la tête. Bien sûr, elle avait fait de son mieux pour raconter leur histoire, mais personne ne la croyait, jamais. Elle reprit alors la parole, sur un ton plutôt abattu :

- Seulement, seule, je n’arriverais à rien. J’ai besoin de gens qui croient, de gens qui sont prêt à avoir confiance en quelqu’un pour une fois! Nous sommes devenu de plus en plus égoïste, cherchant à survivre et à s’enrichir sans penser aux autres et au futur! Nous pourrions devenir tellement meilleur, avoir une vie encore plus belle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horven
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Mer 31 Mai - 17:52

Horven avait entendu bien des histoires mais, aucune n’avait jamais été aussi … surprenante … Horven avait de la difficulté à croire que le peuple s’était retourné contre les déesses. Comment le monde avait-il pu devenir aussi suspicieux face aux entités divines qui leurs avaient ouvert les portes de leur monde. Il était tout simplement impensable que les gens du peuple aient réagit ainsi et, l’espace d’un instant, DuFaucon cru que Cristal n’était, en fin de compte, qu’une charlatan essayant d’attirer les inconnus, comme lui, à vider leurs poches pour écouter.
Toutefois, Horven effaça cette pensée négative. Il voyait mal pourquoi Cristal lui mentirait sur le sujet des déesses, surtout qu’elle prétendait au titre d’Oracle de l’air. Attentif, il observa avec attention les mouvements fluides de Cristal pour nous prouver sa foi ainsi que sa force, même s’il ne s’agissait que de petit tour de passe-passe.


- Seulement, seule, je n’arriverais à rien. J’ai besoin de gens qui croient, de gens qui sont prêt à avoir confiance en quelqu’un pour une fois! Nous sommes devenu de plus en plus égoïste, cherchant à survivre et à s’enrichir sans penser aux autres et au futur! Nous pourrions devenir tellement meilleur, avoir une vie encore plus belle…

- Je vois mal comment nous pourrions convertir un continent entier en croyant plus fervents les uns les autres … il me semble que votre tâche soit impossible … du moins … pour une humaine … Je ne suis pas versé dans l’art de réfléchir. Je suis plutôt un critique et, de peur de me répéter, je vois mal comment vous … nous pourrions amener le peuple à agir dans le bon sens. Une telle tâche ne peut-être faites. Il est même irrationnel d’y penser.

Horven baissa la tête presque honteux de sa réaction mais, il fallait dire à Cristal que sa quête était voué à un échec quasi certain. Ses yeux se posèrent sur le sable. Des milliers et des milliers de grains de sable supportait ses pieds et, du même coup, son corps. Horven fronça les sourcils. Il entendit l’eau venir s’évanouir sur le sable, le vent soufflant dans ses oreilles. Le ménestrel releva la tête puis sourit à Cristal.

- Non … il y a peut-être un … moyen … Mais … il faudrait en payer le prix.

Horven DuFaucon encra son regard dans les yeux de Cristal puis tandis la main.

- Êtes-vous avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Leïam Yu
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Jeu 1 Juin - 19:34

Contrairement à ce que Cristal pouvait se dire, Leiam ne fut pas joyeux pour autant avec une pomme dans la main. Bien que... Cette pomme semblait bien gouteuse. Puis Cristal raconta son histoire que Leiam, curieux, écouta avec des oreilles attentive. Il fixait cependant Horven méchament tout en croquant dans sa pomme. Cependant, dès que Cristal parla de vie meilleure, il soupira. Encore pale comme le mort, il regarda le coeur de la pomme au centre de sa main... Ce qu'il en restait. Un moment, il allait la jeter au loin, mais il la tint par la petite tige en l'observant tourner sur elle-même. Puis, l'homme prit la parole en l'ignorant à nouveau. Il parlait à Cristal et igrnorait Leiam comme un abrutit. [Sérieusement, tu pourrais faire un effort. Il y a pas que Cristal ici !] Soudainement, une idée mesquine lui traversa l'esprit... Mais il se savait fragile vu sa mésaventure. Il se savait pas suffisament fort pour se permettre une tel chose, mais pourquoi ne pas utilliser sa faiblesse pour CERTAINES CHOSES ou personne... Contre lui ? C'était une bonne idée. Surnoise. Bref... Digne de lui. Ce n'était pas très blessant juste histoire de lui faire réaliser la présence d'un gamin de 16 ans qui voulait un peu plus d'attention. Un gamin qui aurait aimé que ce beau garçon trop beau tombe histoire de lui faire perdre la face. Et sa ! C'était une bonne idée !

Devenir de plus en plus égoiste ?

Sur ce point, Lei était dur à battre. Voir... Très dur ! Sa aussi, il adorait...
Et puis, il était idiot ce Horven. Même le LORD était plus sympatique. Et lui, il était dur à battre côté anti-sociable et ignorant. C'était les penseés d'un gamin égoiste qui cherchait un peu d'attention... Qui voulait chasser ceux pour qui il vouait une admiration de la terre, mais avait-il aussi une admiration pour Cristal ? Il aurait pu être beau comme elle. Belle... plutôt! Le voilà qui tendait sa petite main fatiguante vers elle. Faudra en payez le prix ! Soyez avec moi ma douce Cristal !

Tout pour lui pourrit la vie.

Leiam prit une grande respiration. Il prit sa pomme et sourit mesquinement. Puis, il lanca sa pomme toute dégeux dans le visage du ménestrelle et écarta brusquement sa main d'en direction de Cristal d'un geste de la main. Rassemblant son energie, il se fondit dans un role. Un nouveau.¨Pourquoi pas ce Lord ? Leiam ricana. Le voilà ! Tout deux malades... Dumoins pour le moment. Suffisait de se donner de la contenance. Un autorité du regard. L'air méchant... Autorité ! Autorité !

Il toussota comme le fesait le LORD. Changer légèrement la personnalité... Non ! L'adapter !


-Et... Allez-vous nous expliquer quel en sera le prix monsieur ? Ou peut-être préférez-vous rester dans ce constant mystère qui vous entoure ? Je vous trouve bien pessimiste, monsieur ! Et... Impoli surtout. La présentation d'une personne avec qui vous discutez, bien que cela ne vous plaise pas particulièrement, devrait méritez une certaine aimabilité de votre part. Même si cela ne vous ressemble en aucun point. Un petit écart de vos habitudes, ne vous ferait pas de mal si c'est pour le mieux.

Leiam lui tourna dos un moment et sourit. Il était dur à battre, Leiam quand il y mettait du coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Ushino
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Lun 5 Juin - 20:06

{J'espère que ça ne vous dérange pas que je me joigne à vous}

Ushino ne pouvait plus supporter l’ambiance de la ville, alors il avait décidé d’aller prendre un peu d’air et d’aller s’étendre à la plage. En chemin vers la plage il se perdit complètement dans ses pensées et laissa ses pied le guider, il allait peut-être découvrir un recoin de la plage où il n’était pas encore allé. Puis, il sentit quelque chose tomber sur son épaule droite et lui coulé le long du bras.

-Ha non! Par tout les diables, j’espère qu’il ne pleuvra pas, pas pendant que je suis en plein milieu de nul part…

Il leva la tête en espérant ne voir aucun nuage et aperçu une mouette qui venait de le survoler. Il se figea et tourna la tête vers son épaule et y remarqua une longue coulisse blanche tachetée de noir coulé le long de son bras.

-Quoi???? Non, ce n’est pas possible, cette mouette vient de me chier dessus. Tu va regretter ce que tu vient de faire stupide volatile.

Il regarda la trajectoire de la mouette et se mit à la poursuite de l’oiseau qui se dirigeait vers la plage. Ushino devait courir pour suivre la mouette et garder la tête levée pour ne pas la perdre de vu, alors il ne vit pas le gros cailloux qui ressortait à travers le sol. En un instant, il se retrouva face contre terre avec une grosse douleur aux orteils et un goût de terre dans la bouche. Encore plus choqué que plutôt auparavant, Il leva la tête pour voir où était la mouette et il l’aperçu à quelques mètres de lui sur une grosse roche, le regardant comme si elle le narguait. Ushino dont la colère montait en voyant l’animal, commença à tendre doucement le bras, pour ne pas faire peur à la mouette, vers la fourreau à couteaux qu’il avait à la jambe. Puis, prit un kunai en se relevant doucement.

-Tu ne t’es pas attaqué à la bonne personne sale oiseau, tu va regretter d’avoir fait cela.

Pendant un instant, il se trouva stupide de parler ainsi à un oiseau, mais il chassa cette idée de sa tête et tendit le bras vers l’arrière pour prendre un élan pour tirer son kunai.

-Tu va voir stupide oiseau, je suis très doué pour tirer se genre de chose. Et hop, un allé simple pour les enfer.

Il lanca son Kunai vers l’oiseau, mais au dernier moment celui-ci s’envola en poussant un cris qui ressemblait à un rire. Le couteau frôla la grosse roche et disparut derrière. Il regarda son couteau disparaître, ébahit d’avoir manqué sa cible.

-Et merde, comment cela est possible, je suis pourtant doué pour ça, j’espère que mon kunai n’est pas trop loin, je ne veux pas le chercher durant toute la journée.

Il se dirigea vers la grosse roche et sauta dessus sans difficulté, et vit qu’il y avait une légère pente, puis que la plage commençait ensuite. Ce ne lui prit pas grand temps à trouver son couteau. Il sentit le découragement monté en lui. Et oui, la journée pouvait être pire, le couteau était planté dans le sol au centre d’un petit groupe de trois personnes. Ushino resta debout sur la roche à regarder le kunai planté au sol et ne sachant pas trop quoi faire, comme glacé pas cette vision.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La plage   Lun 5 Juin - 20:34

Cristal releva la tête et écoute les commentaires de Horven. Oui, rien de nouveau. Des commentaires pessimistes, mais réalistes. Elle savait bien que sa tâche était difficile, trop bien... Combien de fois elle avait douter et quasiment perdu espoir? De trop nombreuses fois.

Pourtant aujourd’hui, elle avait espoir. Elle regarda alors Horven et dit :


- Je ne me laisse pas facilement abattre, et aussi difficile que ma mission puisse paraître, je garde espoir.

Les paroles de Horven la troublèrent par la suite. Il y a peut-être un moyen, mais il faudrait en payer le prix. Elle fit alors un regard interrogateur à Horven. Étrange. Que voulait-il dire par-là? Il tendit alors sa main vers elle et demanda si elle était avec lui.

Elle n’eut même pas le temps de répondre que Leïam lançait un trognon de pomme au visage de Horven. Elle ne put retenir un fou rire en voyant le visage surpris de l’homme. C’est vrai qu’il avait un peu ignoré le jeune homme ici présent. Elle garde alors un petit sourire tout en pensant à la proposition du ménestrelle. Elle s’éclaircit alors la voix et dit :


- Je suis bien d’accord avec notre jeune ami. En quoi consiste votre idée? Je voudrais bien savoir à quoi m’attendre avant de songer à m’embarquer dans cette histoire.

Au moment où Cristal fini sa phrase, un couteau étrange vint s’encrer dans le sable, en pleins milieu de groupe. Aussitôt alarmée, la jeune femme attrapa son arc et une flèche de son carquois. Elle installa le tout en une vitesse étonnante et scruta les horizons, la corde de son arc tendue. Peut-être une attaque? Elle ne prenait pas le risque de se faire attaquer. Ses longs cheveux bruns secoués par la brise marine, le regard attentif et les yeux légèrement plissées, il aurait été difficile de deviner que derrière cette jeune femme délicate se trouvait une archère hors pair.

Son regard pâle s’arrêta alors sur un homme, qui était seul. Bon, c’étais déjà ça. Elle cria alors, à son intention :


- Hey, vous là-bas! Qu’est-ce qui vous prend d’attaquer les gens comme ça?!?

Pour une fois qu’elle pouvait conversé avec des gens en paix, il fallait que les attaques recommencent! Elle souhaita alors qu’il ne serait pas hostile et qu’il ne cherche pas les ennuies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horven
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Lun 5 Juin - 21:06

Les idées voltigeaient dans la tête d’Horven qui commençait à le démanger. La sensation ne faisait pas mal mais n’était pas du genre agréable … Le ménestrel entra dans une série de discret plissement de front et de mouvement subtile de son nez, histoire d’atténuer la démangeaison. Quand Horven compris qu’il fixait stupidement Cristal, il détourna les yeux tout bonnement par gêne. Ce qu’il vit le frigorifiât. Un projectile! Une roche ? Une flèche ? Un projectile magique contenant une puissance suffisante pour le transformer en légume pour le restant de ses jours ?
Horven aurait voulu pousser un cri mais, trop rapide, le projectile se fracassa contre son nez, un liquide jaunâtre lui éclaboussant les yeux. En proie à une horrible douleur, DuFaucon détourna la tête et apporta ses deux mains à son visage. L’opération consistait à frotter ses yeux pour en extraire le poison, peut-être mortel. Il ne voulait pas mourir et ne voulait pas perdre la vue non plus. Ne connaissant pas l’origine mystérieuse du liquide brûlant, Horven ne perdit pas de temps à l’identifier, ce qu’il fit un instant plus tard par reniflant une goûte de jus de pomme …


-Et... Allez-vous nous expliquer quel en sera le prix monsieur ? Ou peut-être préférez-vous rester dans ce constant mystère qui vous entoure ? Je vous trouve bien pessimiste, monsieur ! Et... Impoli surtout. La présentation d'une personne avec qui vous discutez, bien que cela ne vous plaise pas particulièrement, devrait méritez une certaine aimabilité de votre part. Même si cela ne vous ressemble en aucun point. Un petit écart de vos habitudes, ne vous ferait pas de mal si c'est pour le mieux.

- Que …

Horven, du revers de la main, balaya les morceaux de pomme restant sur son visage. Ignorant la douleur dans ses yeux, il retourna la tête vers ses deux compagnons puis, comprenant que les mots étaient ceux du jeune enfant, il jeta un regard interrogateur à Cristal avant de se tourner corps et âme vers le petit. L’image qu’il s’était fait du petit homme n’était pas celle-là … Il voyait devant lui, un adolescent à la posture d’un noble … Il parlait et semblait même émettre un aura de respect. Le ménestrel fronça les sourcils. À quel jeu jouait-il ? Était-ce une farce ou était-il tout simplement attardé ?
Pas pessimiste mais réaliste allait-il dire mais, Cristal le prit de vitesse.


- Je suis bien d’accord avec notre jeune ami. En quoi consiste votre idée? Je voudrais bien savoir à quoi m’attendre avant de songer à m’embarquer dans cette histoire.

En effet, il secoua la tête puis retourna son attention sur Cristal. Il savait exactement ce qu’il allait dire et comment il le ferait. Seulement, un événement inattendu vint troubler le cours de ses pensées.

Un couteau de facture étrangère vint se piquer dans le sable, manche vers le ciel, entre les trois compagnons. L’instinct implacable de guerrier pris rapidement le dessus sur la maîtrise corporel d’Horven. L’esprit d’Horven changea aussi au profit d’un esprit au sens plus aiguisé. Se trouvant dos à la forêt, Horven pivota et se plaça devant Leïam, ne voulant se retrouver devant la trajectoire de l’arme de Cristal. Le ménestrel matérialisa son arme dans ses mains, espérant ne pas s’en servir. Du coin de l’œil, il repéra une silhouette suspecte qu’il identifia comme un homme. Cristal l’ayant elle aussi localisé, il se mit à la recherche d’autre cible, espérant ne pas être prit dans un embuscade contre l’Oracle.

- Hey, vous là-bas! Qu’est-ce qui vous prend d’attaquer les gens comme ça?!?

Bonne question mais, Horven ne l’aurais pas posé, uniquement pour être sûr plus rapidement des intentions de l’homme et pour éviter des mensonges. Un tueur s’excusait rarement …
Revenir en haut Aller en bas
Ushino
Invité



MessageSujet: Re: La plage   Lun 5 Juin - 21:39

-Et merde…..

Ushino regardait la scène sans bougé, mais quand la femme du groupe pointa un arc sur lui et qu’un autre fit apparaître un épée, il sortit de sa torpeur, par réflexe il tendit doucement la mains vers un de ses katar, en en réfléchissant à la meilleur manière de s’en sortir, mais se ravisa.

*Ça ne vos pas la peine, de toute façon je ne veux pas me battre, c’est un erreur*

Il ramena alors le bras droit le long de son corps et leva la mains gauche en signe de non-hostilité. Il sentait la joie de combattre monté en lui, mais la refoula bien vite, il n’était pas là pour se battre, il voulait tout simplement tuer la mouette qui avait laissé tombé ses excréments sur son épaule. Il ne voulait pas se battre contre un groupe d'étrangé qui ne lui avait rien fait. Il avait peur que le petit groupe ne le croit pas, mais s’était le seul moyen de sans sortir sans à avoir à combattre.

*J’espère qu’ils vont me croire.*

-Attendez, je ne vous veux aucun mal, cela est un malentendu…Vous allez peut-être pas me croire, mais le couteau qui est planté au sol, plutôt mon kunai qui a faillit vous atteindre….. * C’est bien ma journée moi* ….ne vous était aucunement destiné. Il était destiné à une mouette qui a eu le malheur de laissé tombé ses fientes sur moi et qui était sur se rocher il y a un instant. J’ai bêtement manqué mon coup, l’oiseau s’est enfui et le kunai a manqué sa cible. Bon, c’est peut-être dur à croire, mais c’est vrai. Regardé, la trace est encore sur mon bras droit. Pour vous montrez ma bonne fois, je vais me présenté, Je me nomme Ushino.

N’étant pas sûr comment il réagiraient, il attendit la réaction du petit groupe en espérant qu’ils ne soient pas hostile eux non plus, ce n’était quand même qu’une erreur, maladroite c’est sûr mais une erreur. Il en avait assé de rester debout comme un imbécile sur sa roche, il décida donc de descendre. Alors, en espérant qu’ils croient se qu’il dit, il sauta en bas de la pierre et se redressa doucement en souhaitant ne pas recevoir de flèche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La plage   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plage
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reviens de la plage avec Victoire
» RP dans la plage (libre)
» Plage nudistes
» 3 Blondes à la plage.
» Seule à la plage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de l'air :: Elenwë-
Sauter vers: