AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'appel

Aller en bas 
AuteurMessage
Élisée
Invité



MessageSujet: L'appel   Jeu 8 Juin - 16:20

- Au revoir papa, je t’aime à tout à l’heure !! Soit sage hein ....... Dit alors la jeune fille dans air enjoué, elle était cependant loin de ce douter qu’elle n’allait peut-être jamais le revoir. Elle allait en direction de la forêt avec sa mère comme tout les jours depuis quelques temps. Elle ne savait pas vraiment pourquoi sa mère tenait à ce qu’elle l’accompagne mais elle avait quand même sa petite idée. Peut-être était-elle fausse, mais elle se doutait quand même de bien des choses. Elle regarda alors sa mère et cette dernière lui fit signe que oui. La jeune fille de 13 ans se mit alors à faire plein de contorsions mais tout ceci était normal, bien plus normal que de marcher et de parler. Quelques secondes plus tard, se dressait un énorme cerf au beau et grand panache là où la jeune adolescente se trouvait il y a quelques secondes à peine. Ceci était pourtant curieux puisqu’Élisée était une jeune fille alors qu’elle était capable de se transformer en cerf de sexe masculin. Personne n’avait vraiment compris ce phénomène dans la famille mais certaines personnes avaient tentés de résoudre l’énigme mais ceci était toujours vouer à l’échec. Ils avaient donc abandonnés puisqu’ils trouvèrent que c’était peine perdue. Elles continuèrent donc ensemble, la mère et la fille leur route qui allait bientôt prendre fin. Élisée encore sous sa forme de cerf ainsi que sa mère arrivèrent donc ensemble à la clairière où elles se rendaient non loin des frontières du royaume voisin.


La jeune élue était cependant loin de ce douter que bien d’autre de ses semblables c’étaient réunies. Il y avait également une représentante par continent sauf une qui n’était pas désirée à cause de ses pratiques morbides, il n’y avait donc aucune représentante du continent noir. Elles y étaient toutes sans exception, les filles d’Élisée étaient tous réunies en ce jour incertain. C’était également la fête de leurs génitrice si nous pouvons emprunter ce mot. C’était bel et bien la fête de Élisée première du nom. Leurs magies étaient aujourd’hui plus vivante et puissante que jamais, c’était le temps où alors, elles devraient attendre un an encore en risquant de perdre de leurs semblables. Certaines d’entre elles étaient âgés et d’autre n’avaient à peine 14 ans tout comme la jeune élue, cependant, un lien très puissants les unissaient, elles étaient toute sans exception les lointaines descendantes de leurs déesse. Bien entendue, Élisée n’était pas vraiment une déesse mais les dames la considéraient tous comme une vrai, plus puissante que bien d’entre elle. Mais cela n’était cependant entièrement faux puisqu’elle était normal comme elles. La jeune fille promena alors son regard sur l’assemblé qui attendait patiemment son arrivé. Elle reprit alors sa forme humaine avec l’accord de sa tendre mère.


Les dames se mirent alors en file devant la jeune fille, l’une après l’autre lui firent une légère révérence ainsi qu’un beau sourire qui voulait cependant tout dire, elles ne l’enviaient pas, elles la prenaient en pitié puisqu’elles savaient que sa tâche n’allait pas être de tout repos. Une fois tout ce charabia terminé, l’une d’entre elle alla dans un coin isolé là où se trouvait quelques objets ainsi que bien des autres choses qui étaient inconnus aux yeux de la jeune fille curieuse. La vieille femme fit alors claquer son bâton sur le sol et tout le monde sans exception même la jeune Élisée. Elle ne connaissait pas beaucoup les coutumes de sa famille mais elle savait cependant qu’elle devait se taire quand il était temps et elle avait jugée qu’il était justement le temps puisqu’elle avait vue les autres dames se turent et attendre que la vieille dame prenne la paroles. Arnityht commença alors la ‘’ discussion ‘’ sur ce qui était sur le point de se passer, la prophétie n’était pas sur le point de se réaliser mais elle était entrain de commencé, tout était en place ou presque, il fallait seulement attendre que l’enfant naisse. Du moins c’était ce qu’elles pensaient.
- Filles d’Élisée et mères de la prophétie, nous sommes ici réunies pour une raison simple mais qui peut s’avéré compliqué. Aujourd’hui, c’est le jour de notre Sainte Mère, génitrice de notre lignée, nous lui devons honneur et respect. Aujourd’hui est également le jour où notre magie est à son apogée, le jour où elle est la plus puissante. C’est maintenant ou jamais que nous devons entamer ce rituel qu’est l’appel. Nous devons mettre Élisée sur la route de l’Oracle de la terre et c’est en ce jour que tout ceci commencera, c’est en ce jour que la prophétie commencera, elle ne se réalisera pas en un clin d’oeil, mais aujourd’hui est son commencement, il nous ne nous restera seulement qu’à veiller à ce qu’elle réalise réellement. N’ais pas peur fille d’Élisée, la sainte mère nous protège tout autant que nous sommes, tu dois commencer ton destin. Peut-être prendras-tu le chemin le plus long ou le plus court, seule toi est maître de ta destiné, seule toi peut la changé et seule toi peut la refuser. Mais nous ne te donnons pas le choix, tu seras notre porte parole, tu agiras selon le code de la famille et tu ne couperas pas les liens avec ta mère malgré la distance.
La vieille dame prit alors une corde, elle fit signe à Élisée et à sa mère de s’approcher. En guise de symbolisation, elle attacha les mains des deux femmes ensemble. Elle psalmodia ensuite quelques paroles incompréhensible pour bien des personnes mais quelques une ayant apprises le dialecte ancien comprirent.
- Vous êtes maintenant unies, vous ne devez en aucun ca couper les ponts, jurez le devant nous, jurez le au nom de la déesse qu’est notre mère.
Dans un élan d’incertitude la mère et la fille prononcèrent les mêmes mots qui furent je le jure devant la génitrice de notre lignée. Arnihyht fit alors un petit sourire qui voulait dire courage, ceci est presque fini. L’élue de la famille ne comprenait cependant rien, tout ce que sa mère lui avait apprise c’était qu’elle devait mêler son destin à celui du prophète de la terre. La prêtresse de la lignée sortit alors un urne qui contenant du riz teint en vert. Elle traça un cercle et les dames de la famille vinrent se placer autour. L’une d’elle fit signe à Élisée d’aller au centre et c’est ce qu’elle fit malgré la peur que venait tout juste de l’envahir.


Toute les femmes et sa mère qui se trouvaient autour du cercle de riz qui venait d’être tracé tendirent la mit vers le ciel en direction des nuages. Arnityht dit alors dans une voix qui lui était peut commune et horrifiante.
-C’est en ton honneur sainte mère que nous livrons cette élue au prophète, son destin est peut-être écrit mais seul elle est maître de sa destiné!.
Sur ces paroles, les paumes des dames devinrent vertes pâles. Un mince filament s’échappa alors de chaque femmes pour aller se masser un peut plus haut où qu’Élisée se trouvait. Au bout d’une minute, l’ouverture était assez grande pour laisser passer une enfant de sa taille.
- Souvient toi bien de ses paroles, seul toi est maître de ton destin et tu ne dois pas détruire le lien qui t’uni à ta mère !
C’est alors que les larmes aux yeux la jeune fille emprunta la portail qui venait d’être créé. Peut-être allait-elle prendre le chemin le plus long ?
Revenir en haut Aller en bas
 
L'appel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» L'appel du ciel...
» Appel au clan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de la terre :: Mynorie-
Sauter vers: