AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Xanya
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 26
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Taverne   Jeu 2 Nov - 17:31

Xanya avait décidée d'attendre Yuneo a l'extérieur. Elle vit que cela était long:
*Que ce passe t'il donc a l'intérieur?*
Elle entendu quelque mots qui ne la rassurèrent guère. Puis elle eut un malaise; sa tête tournait elle avait mal au coeur... Puis elle tomba a terre dans la boue, la pluie et le froid. Mais le pire c'était qu'elle était seule et inconsciente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.--savethelast-kiwi.piczo.com
Pheolir
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Jeu 2 Nov - 18:20

Pheolir regardait la scène qui se déroulait dans la taverne quand il remarqua une femme tombée au sol à l'extérieur du bâtiment. Il se leva et sortit discrètement, mais avec rapidité de la taverne et vit en sortant le corps frêle de la jeune femme. Il prit sa tête avec délicatesse, puis sa nuque pour relever légèrement Xanya.

-Sa va? demanda-t-il à la femme aux yeux fermés.

Il fouilla avec agilité dans son sac et en sortit une petite lingette qu'il mouilla à l'aide de sa gourde avant d'éponger le front de l'inconsciente.

*Aller réveille toi*

Le rôdeur prit Xanya dans ses bras et la transporta à l'intérieur, avant de se raviser et et de la mener à l'abris plus loin, près des piquets à chevaux où il l'apuiya confortablement contre le mur. Il s'agenouilla pour faire face à face vers la jeune femme, puis murmura:

-Sa va maintenent, on est loin de ce colosse et de la tension qui reigne dans l'établissement. Aller...réveille toi.

Il sourit lentement quand il réalisa qu'il parlait avec une inconsciente et s'assit à son côté pour entendre qu'elle aille mieux et qu'elle reprenne conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanya
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 26
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Taverne   Jeu 2 Nov - 18:28

Xanya ouvra très lentement les yeux... Sa tête tournait encore très vite... Mais ou était-elle? Qui était-elle? Qui était ce jeune homme près d'elle? Elle ne savait plus rien puis se rappela le froid, la boue, la pluie froide... Un jeune elfe ... Mais rien de plus. Alors qu'elle s'apprètait a demander toutes ces questions au jeune près de elle...
- Mais...
Et elle vomit avant qu'elle ne puisse finir sa phrase...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.--savethelast-kiwi.piczo.com
Némésis
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Jeu 2 Nov - 23:03

Némésis se doutait bien que Théodoric n'obéirait pas à sa demande de l'attendre dehors. Après tout, comment réussir à commander la conduite à un homme possédé? Lorsqu'elle le vit s'avancer rapidement vers la table où se trouvait Itzalina, un homme et une autre femme, elle redoutait qu'il fasse quoi que ce soit qui provoquerait une bataille. Restant sur ses gardes, elle ne bougeait toutefois pas. Elle osait continuer à croire que Théodoric était en train de reprendre un peu le dessus...

*Peut-être suis-je naïve de croire en cela...* Pensa-t-elle.

Quand le géant prit la parole pour s'adresser aux trois personnes devant lui, il n'avait pas la même voix qu'à son habitude. Comme si c'était l'homme d'avant qui parlait. Il demandait lui-même de l'aide pour trouver les Déesses. Il semblait réussir à contrôler le démon qui se trouvait au fond de son être. Retenant toutefois son souffle alors qu'elle appréhendait une quelconque attaque d'une personne présente dans la salle, la jeune femme put respirer à nouveau normalement quand Théodoric sortit de la taverne sans faire d'autres éclats.

L'homme à qui son "protégé" avait parlé s'approcha d'elle pour lui parler. Elle l'écouta lui dire que Théodoric devait mourir pour les crimes qu'il avait faits.

- Cet homme est effectivement possédé par un démon. Enfin, c'est la conclusion à laquelle je suis venue. Il est rarement totalement présent et agit sous l'impulsion. Je suis, je crois, la seule qui sois restée la tête haute devant lui sans le défier au combat. Il m'a maintenant nommée sa guide. Je dois le mener aux Déesses... Le problème, c'est que j'ignore si elles vivent toujours et, si oui, où les trouver...

Pour la première fois depuis les derniers jours, Némésis baissa la tête, découragée. Elle n'en pouvait plus de s'afficher comme étant forte alors qu'elle tremblait à l'intérieur d'elle-même... C'était dur, très dur... Elle espérait pouvoir trouver quelqu'un qui la comprendrait en l'homme qui se tenait devant elle. Peut-être réussirait-il à étouffer sa soif de faire payer à Théodoric ses anciens massacres pour l'aider dans la cause qui semblait la plus noble à la guerrière.


Dernière édition par le Ven 3 Nov - 9:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lusina
Titan de la Terre
Titan de la Terre
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Ven 3 Nov - 9:36

Une jeune femme était entrée à la suite du géant, et, à ce que la titane en put voir, elle était son seul rempart contre sa folie destructrice. Les yeux verts sombres de Lusina restèrent sur elle quelques instants, tandis que le géant s'adressait à Berganon.

- Même en s'inondant de parfum on ne peut camoufler la pourriture qui nous ronge. Même la plus vive lumière ne saurait cacher les ferveurs les plus secrètes. Dis moi, toi qui sais encore ce que c'est que d'avoir la foi, où puis-je trouver l'ultime rédemption ? Dis moi, toi dont la blafarde clarté est teintée de la marque infecte des Enfers, où sont-elles ?...

La fillette qu'elle semblait être frissonna au son de cette voix paraissant sortir d'outre-tombe. Mais ce qui la mettait mal à l'aise, c'était plus les mots que le ton employé. "Elles"... Il ne pouvait pas vraiment les chercher, n'est-ce pas ? Cependant, le "elles" désignait aussi la Déesse de la Terre, et elle ne pouvait ignorer le léger bruissement autour de son poignet. Comme en réponse à son bracelet, la pierre que Berganon portait autour du cou, et à laquelle il venait de porter la main se mit à luire d'une lumière ambrée, et elle attira le regard de la titane. Le paladin l'avait observée un instant à travers des yeux... méfiants, suspicieux, inquisiteurs ?

Elle n'eut pas le temps de s'en soucier que "l'intendant du château" s'adressait à l'accompagnatrice du géant, cherchant à en savoir plus sur lui. La femme apportait crédit aux suppositions de Berganon. Oui, il était possédé par un démon, et oui, il cherchait les Déesses pour qu'elles lui apportent le salut. Oh que oui, elles étaient toujours en vie. Si Kanbonverka n'existait plus, plus aucune vie ne pourrait subsister. Elle était l'essence même de la terre, de la nature, de tout ce qui pouvait contenir la moindre parcelle de vie sur ce monde, et si d'aucuns la croyaient disparue, c'est qu'elle se cachait aux yeux de ceux qui l'avaient rejetée. Elle-même en faisait partie d'ailleurs...

La conversation entre Berganon et la conseillère du géant devenait intéressante... S'ils retrouvaient les Déesses, si elle les accompagnait, au moins tant qu'elle le pouvait, elle pourrait lui remettre cette pierre qu'elle portait au poignet. Ou la confier au plus loyaliste du groupe afin qu'il achève cette mission si elle impliquait de se rendre sur des terres où elle ne pouvait poser le pied sous peine d'y laisser la vie. Attentive, elle ne perdait pas une miette de ce qui se disait devant elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuneo
Invité



MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Ven 3 Nov - 11:06

Yuneo entendit que des personnes parlait a l'interieur et il entendit la voix du géant glacial...Quand il vit pheolir se glisser pour sortir il se retourna alors et vit Xanya étalée sur le sol inerte.Quand elle reprit ses esprits elle se rappellait de quasiment rien, Yuneo accourut derriere Pheolir et dit a Xanya d'un ton inquiet:

- Xanya!Sa va?Que c'est-il passé?!
Alors il entendit une voix, une voix étrange mais d'une douceur inouï.Qui lui disait de sans aller il se mit debout et ragarda si il n'y avait personne car d'où provenait cette voix mais il se mit a parler seul comme pour repondre a la voix:

- J'ignore qui vous ètes voix de la forêt mais mon esprit me dit de rester et puis ce géant il est beaucoup trop étrange.
*C'etait une déesse?*
Ques-qui ma pris de parler seul c'est très étrange tout ça...
Il se retourna pour aider Xanya a reprendre ses esprit mais en même temp a voir si les choses se passait mal a l'interieur.
Revenir en haut Aller en bas
Xanya
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 41
Age : 26
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Ven 3 Nov - 18:25

Un jeune homme qui semblait être un elfe arriva près d'elle... Elle était sûre de déja l'avoir vu et il y avait l'autre jeune homme qui était près d'elle depuis le début.
*Qui sont-ils que dois-je faire, Que se passe t-il avec ma tête?*
Elle s'accrocha vers l'homme qui était a ces cotés depuis son réveil. Puis elle décida de s'accoter a son épaule puis elle vomit derrière lui. Comme un choc soudain elle se rappela de tout ce qui c'était passé; sa décision de partir avec Yuneo, sa rencontre avec lui, puis son effrondement. Donc elle se retourna et se glissa dans ces bras. Puis une larme coula sur sa joue [Xanya] puis elle le ressera plus fort et passa sa main dans ces cheveux noirs orange...

(LOL Bonne chance Yuneo!!!Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.--savethelast-kiwi.piczo.com
Pheolir
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Ven 3 Nov - 21:15

Pheolir regarda la jeune femme se réveiller et s'éprendre du Semi-elfe. À ce moment, il sut qu'il devait se retirer et c'est ce qu'il fit avec hâte. Il entra de nouveau de la teverne et retourna s'asseoir à la table sombre près de la fenêtre de la porte d'entrée, où il continua à guetter ce qui se passait avec l'étranger terrifiant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berganon
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Dim 5 Nov - 17:07

Le paladin resta songeur un moment, il observait tour a tour la femme devant lui, puis se tournant, Itzalina, Torak et la silhouette menue derrière l'elfe, puis dehors le géant a la plaie noire. Les vases comunicants se mettaient en place dans son crâne. Cette fillette là bas, derrière Itzalina, elle n'était pas normale, elle a un étroit raport avec la Terre. Et cette fille que Locklear à ramené, et sa peau qui se confond avec la pierre élémentale, non se serait trop beau.

-J'ai probablement une idée, j'arriverais à faire sortir le démon du corps de ce malheureux, et si plus personne ne peut l'aider je serais obligé de le tuer, mais en attendant. dites lui de se préparer nous repartons immédiatement.

Il avait retrouvé ce ton autoritaire, mais chaleureux malgré tout. Il laissa la femme qu'il détailla comme une guerrière, puis il se tourna vers son ancienne table.

-Bien, je n'ai pas eu le loisir de plus vous connaitre, et c'en est dommage, je vais tenter d'aider ce géant a retrouver son humanité, accompagnez moi si vous le désirez. Chère Dame elfe, fit il en s'inclinant devant Itzalina, je regrette de n'avoir put faire plus ample connaissance avec vous, mais toutefois si vous désirez aussi venir. Quant à vous, ajouta-t-il enfin en regardant fixement la fillette, il faut que vous m'accompagnez, j'ai à vous parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 32
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Dim 5 Nov - 17:15

Itzalina frémit lorsque le géant s'approcha de la tables où elle se trouvait.

Son teint palit encore davantage (si celà était possible)
Lorsque le roi défia le démon...

Elle manqua de perdre connaissance lorsqu'il s'approcha menaçant de celle que Théo avait présentée comme sa guide.

Apeurée comme elle l'était, Itza ne la reconnu pas immédiatement...
Elle observa la guide plus attentivement et reconnu en elle Némésis...

Que faisait-elle donc ici et par dessus tout, pourquoi et comment avait-elle pu devenir celle que le géant appelait à présent sa "guide".
La jeune femme avait été présente lors des deux attaque et avait vu de quoi Théo était capable....
Elle connaissait au moin une partie des horreurs que celui-ci avait accomplis et le savait imprévisible!

L'elfe regarda donc la scène sans la comprendre... Eberluée...
Rêvait-elle?
Non, tout était trop réél ici: le gout des tartes, l'aspect des gens.... La scène n'avait pas cette sorte de brouillard que l'on rencontre habituellement dans les rêve.
Elle était trop nette, trop claire, la menacé était trop présente.

Itza attendait la pire des réaction de Théo à la provocation du roi... Allait-il massacrer tous les clients de la taverne où ces gens et ainsi qu'elle-même avaient-il encore une chance de s'en sortir?

Toujours paralysée par la peur, elle observa donc la scène sans agir...

Finalement, le roi proposa à son tour son aide à Théodoric...
Berganon proposa à l'elfe de l'accompagner.
Itzalina hésia longuement: sa peur était tellement forte! Presque autant que celle qu'elle avait du feu.
Mais, elle avait beacoup à se faire pardonner et, plus rien à perdre....
Même le but qu'elle s'était fixé quelques temps plus tôt dans les bois de Wilwarin lui semblait lointain.

Elle accépta donc d'accompagner le roi de la Terre tous en gardant un oeuil méfiant sur le géant possédé, prête à esquiver le moindre geste menaçant qu'il esquisserait.....

Elle déclara donc au roi:
"Je vous remmercie de cette invitation" (Elle allait ajouter "messire" mais, le paladin avait semblé apprécier qu'elle s'adressat à lui comme à un homme du peuple. Aussi, elle se tut)
"Ce serait un honneur pour moi de vous accompagner. Où allons-nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumearnestil.lightbb.com/
Lusina
Titan de la Terre
Titan de la Terre
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Dim 5 Nov - 18:18

Lusina laissa échaper un soupir lorsqu'elle comprit que ni Xanya, ni Yuneo ne s'éloignerait du géant.

*Ce géant est capable des pires atrocités. Pour l'heure il semble calme - au moins autant qu'il le peut - mais si ses instincts destructeurs reprennent le dessus, il n'y aura pas de survivant. Si tu restes, tu mets vos vies en danger. La tienne, et celle de cette jeune femme. Mais c'est à toi de choisir, en effet.*

Berganon s'était finalement tourné vers leur table et s'adressait à chacun tour à tour. La titane hocha simplement la tête quand il lui signifia qu'il devait lui parler. Assurément, il avait l'habitude de commander, et pour l'heure, elle ne voyait pas l'utiliter de désobéir. Il fallait en effet qu'ils discutent tous deux. Cet homme pourrait peut-être bien être les jambes qu'elle ne pouvait avoir en dehors de Mynorie...

- Je vous accompagnerai tant que je le pourrai. Je crois en effet que nous avons certain but commun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pheolir
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Dim 5 Nov - 18:42

En entendant la conversation de Berganon, il comprit qu'il se devait de partir lui aussi. Dans cet esprit, Pheolir se leva et se dirigea rapidement vers l'homme. Il arriva près de ce dernier, puis parla sur un ton paisible, mais décidé, au paladin qui ne semblait que peu s'intéresser à lui.

-Messir, je vous offre mes services pour vos desseins, quel qu'il soient. J'ai des talents certains pour les soins en tout genre, par ma connaissance des nombreuses plantes et je suis capable de me battre, car à n'en pas s'y méprendre, mon bâton frappe fort et juste si nécessaire.

Pheolir s'aggenouilla au pied du paladin en signe de respect et attendit dans cette position une réponse de la part de Berganon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Némésis
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Dim 5 Nov - 22:46

Némésis en fut grandement reconnaissante lorsque l'homme lui dit qu'il l'aiderait à sauver Théodoric du démon. Quand il énonça l'idée de devoir le tuer s'il n'arrivait pas à l'exorciser, elle songea qu'il n'était pas possible de tuer le géant... Mais elle ne dit rien. Elle doutait fort qu'Itzalina accepte de les suivre dans leur quête et elle fut étonnée quand celle-ci donna une réponse positive. Ensuite, la fillette devait venir elle aussi. Némésis ne savait pas en quoi elle aiderait, mais elle se dit que l'homme savait ce qu'il faisait. D'ailleurs, il ne s'était toujours pas présenté...

La guerrière allait lui demander qui il était quand un homme entra dans la tarvene. Elle l'avait aperçu en sortir lorsqu'elle était arrivée. Il s'était avancé vers eux et s'était adressé à l'homme au nom inconnu en l'appelant Messire. Il offrait de les suivre lui aussi. Aussitôt qu'elle entendit cela, Némésis s'approcha rapidement des gens réunis pour s'adresser à eux.

- Je ne voudrais pas m'imposer. Néanmoins, cela me regarde énorest pomément et je désire avoir un droit à savoir qui viendra pour cette expédition. Théodoric est dangeureux, je ne suis pas sûre que cela soit une très bonne idée de partir en grande troupe. Aussi, je suggère de n'être qu'un groupe restreint. Je ne veux donc pas te vexer Itza, mais je crois qu'il serait mieux que tu ne nous suives pas non plus... J'ai peur de la manière avec laquelle Théodoric réagirait s'il doit voyager avec plusieurs personnes. C'est pour votre sécurité que je préférerais que vous ne soyez pas du "voyage".

Elle ne voulait en rien commander, mais elle ne trouvait pas prudent d'exposer un aussi grand monde de personnes à une possible crise de violence de la part du démon qui possédait Théodoric.

Elle s'adressa ensuite à l'homme qui l'accompagnerait et à la fillette.

- Maintenant, puis-je connaître vos noms puisque nous voyagerons ensemble. Pour ma part, je me nomme Némésis. Pourquoi ne sortons-nous pas de cet endroit pour discuter? Je pourrai exposer le plan à Théodoric par la même occasion.

Elle se dirigea dehors à la suite de sa phrase, espérant que les deux autres la suivraient. Elle alla voir Théodoric. Elle ne savait pas trop comment commencer en s'adressant à lui. Elle était en fait très intimidée par cet être possédant un pouvoir énorme. À côté de lui, elle n'était rien. Elle resta donc là attendant de voir s'il réagirait à sa présence.


(H.J. : Je trouve pas mon post super... Mais bon... Désolée Itza et Yuneo, c'est rien contre vous, mais c'est vrai que ça risque d'être dangeureux partir à cinq avec un personnage de Théodoric. Et, d'un côté pratique, je sais par expérience que c'est long de démarrer d'un endroit quand on est plusieurs... Déjà 4 c'est beaucoup et je prédis qu'on sera pas parti pour de bon avant un petit bout de temps...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Nombre de messages : 666
Age : 30
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Lun 6 Nov - 0:54

Théodoric restait immobile. Même pas un clignement d'oeil, même pas un vague mouvement de corps en déséquilibre dans l'espace. Non, rien de cela. Théodoric était placide, terrifiant comme la mort. Et aussi effrayant que son immobilité, c'était la tempête qui défilait dans ses yeux. Maelstrom rouge, infernal... Comme un vortex de lave, de sang et de feu, comme la bouillasse informe des âmes perdues et hurlants dans ce blafard silence....

Le géant ne réagit tout d'abord pas à Némésis qui lui parla. Il n'avait rien entendu à la conversation derrière lui. Il n'avait rien entendu du tout, rien senti, rien vu. Seulement cette voix, incessante, qui ne lui laissait pas une seule seconde de répis. Elle parlait et parlait encore, murmurait d'un ton acide sa démence infinie et meurtrière. Quelques secondes défilèrent. Théodoric se retourna alors, sévère et terrible comme la foudre, vers Némésis et le groupe derrière elle. Aucune expression de visage. Aucune haine, aucune joie, aucun quoi que ce soit qui fut nommable par l'homme.

Le géant toisa ce groupe bien garni. ainsi donc ils allaient tous venir... Se souciaient-ils de sa cause ? Espéraient-ils lui tendre un piège ? S'attendaient-ils vraiment à une partie de plaisir ?... Théodoric était somme toute perplexe, une infime réflexion au fond de son crâne sans motivation. Était-ce par courage ou par bétise ?... Qu'importe. Au fond. Qu'importe. Il s'en fichait. Cela ne changeait rien à sa vie. Cela ne changeait rien. Il voulait enfin pouvoir mourir, et rencontrer des minables mortels qui croyaient pouvoir y arriver à coups de lame fesait partie de son quotidien. Masse ignare qui ne comprennait rien... Sa rédemption ne se ferait pas dans la vie, mais bien dans la mort.

Même s'il pouvait récupérer son âme et chasser la bê^te... Comment son humanité accepterait-elle le crime de toutes ces âmes innocentes ? Comment accepterait-il d'avoir écrasé le crâne de Keana la guerrière sous sa botte de fer ? Découpé Cairn le chasseur en petits morceaux, décapité Jénovah, détruit d'anciens repaires, avoir tué et violé, avoir brûlé et démembré. Il avait coupé les ailes d'un ange, avait massacré Arkanne et volé son épée, avait fait coulé tellement de sang....

Non. Théodoric n'était pas bête, même si son manque d'âme pouvait le laisser croire. Il savait que jamais il ne pourrait se pardonner ces crimes si par malheurs il se retrouver face à ses crimes en tant qu'homme. La seule solution, la seule qui pourrait ramener justice et pleine rédemption, c'était la mort. Et impertinents étaient les mortels et les immortels qui se proposaient à cette tâche. Si seulement le géant avait pu trouver la fin de son existence au creux de ce volcan... Si seulement ces lames, ces piques et ces flèches avaient pu mettre fin à ses jours.

Némésis ne put que constater soudain comme le monstre était perdu dans ses pensées, immobile à nouveau, le vortex de son regard abominable tournoyant plus vite que jamais, répendant une... odeur... de sang... de soufre... et un son doux et effroyable s'en échappait, comme des plaintes provenant du coeur même de l'homme... Sa voix coupa alors sèchement l'effroyable psychose ;
- Où allons nous maintenant ?

Une réponse, et il n'y aurait nulle perte de temps. Théo pouvait trouver un semblant de paix dans le mouvement. Tant qu'il marchait, les risques de briser et de démembrer étaient un tant soit peu réduient. Aussi à la sensation de sa main s'approchant de la poignée de l'épée massive d'Arkanne, le colosse répéta sans émotion, un peu plus fort, les même paroles...
- Où allons nous, maintenant ?

[HJ : On va pas perdre de temps dans le mouvement. Quel que soit le nombre de gens. Ainsi en a décidé le monstre Twisted Evil ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berganon
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Lun 6 Nov - 15:34

Berganon souriait, d'habitude ces démonstrations de loyauté étaient ennuyeuses et froides mais là, il ne savait pas si c'était son aura, mais il fallait du courage pour chevaucher aux côtés de ce géant et ces dévotions en devenaient ennivrante. Le roi se sentait fier.

-Je ne peux forcer personne à me suivre, mais je ne peux forcer personne a rester, chacun est libre de suivre sa route, aussi sachez le je me nomme Kertan'Tras Berganon. Venez, nous partons de suite.

Le paladin n'attendit pas plus, il jetta un dernier regard à la fillette pour l'intimer à le suivre, puis il sortit, profitant de l'aube naissante. Il se dirigea vers les bois pour détacher son destrier et le ramener près de Théodoric.

-Nous partons pour le château de Mynorie, vous attendrez avec votre guide à l'orée de la fôret, je vous ammenerai quelqu'un qui pourras probablement vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 32
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Lun 6 Nov - 17:23

Même si celà n'était pas voulu, les paroles de Némésis piquèrent légèrement Itza.

Pourtant, celle-ci comprenait la jeune guerrière.

Aussi proposa-elle:
"Tu as probablement raison Némésis..... Mais, je n'ai plus rien à perdre de toute façon à présent... Il en est ainsi depuis 200 ans mais, je m'en rend seulement compte maintenant... "

Elle se tut un instant puis proposa après u regard en direction du géant. Théodoric semblais à ce moment aux comandes aussi, elle estima sans danger de lancer:
"Je pourrais partir en éclaireur et prévenir le voyageurs que je rencontrerait de quitter la route que vous suivez s'ils ne veulent pas avoir affaire à Théo... Ainsi, contrairement à ce qui c'est déroulé par le passé, seule les personnes sachant ce qu'elles risquent seraient en danger...
Qu'en dis-tu?"


Elle s'adressa ensuite aux autres de ceux qui étaient sur le départ:
"Qu'en dites vous? J'aimerais apaiser les âmes de ceux tombés sous les coups de Théo et leurs espris qui me hantent que ce soit à cause de ma lachetée (elle pensa au garçon aveugle) ou au contraire de leur courage...."

Elle pensa aussi, bien qu'elle ne l'ajoutat pas:
*J'ai tant de choses à me faire pardonner... Par ceux que j'ai tué mais aussi ceux qui sont morts par ma faute*

Elle était à présent sûre d'elle et espérait pouvoir se joindre au groupe de voyageurs....
Elle saisit son paquetage et s'approcha de la porte prête a partir sur le champs....

Itzalina souhaitait se racheter tout simplement.... En evitant au voyageur de rencontrer Théo et en aidant a débarasser le monde du démon qui le posédait elle espérait peut-être apaiser sa conscience. Elle-même l'ignorait mais, bien que sa peur soit encore présente, elle était décidée....
Comme elle l'avait dit aux autres, elle n'avait plus aucun but dans la vie et, surtout, plus rien à perdre.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumearnestil.lightbb.com/
Némésis
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 590
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Lun 6 Nov - 20:20

Némésis observait attentivement Théodoric quand celui-ci finit par demander avec insistance la direction où ils iraient à présent. La guerrière l'ignorait elle-même et elle en fut informée en même temps que le géant lorsque Berganon sortit en le leur disant. Elle était prête à repartir immédiatement, mais elle trouva l'idée d'Itzalina excellente.

- Si tu es bien consciente de ce que tu fais, tu peux faire partie de l'expédition. Si tu es prête, tu pourrais partir tout de suite. Le temps que tout le monde soit prêt et on va te suivre.

Elle sentait que Théodoric commençait à s'impatienter d'être immobile et qu'ils devaient à tous prix partir bientôt. Voyant que Berganon semblait prêt lui aussi, elle pria pour que la fillette sorte de la taverne pour les rejoindre. Elle espérait que leur départ ne prendrait pas autant de temps que lorsqu'elle avait séjourné chez Shendin... Il est évident qu'à ce moment-là, il y avait eu un événement assez impromptu... C'est là qu'elle avait vu Théodoric pour la première fois et elle n'était pas prête de l'oublier. Cet événement avait été comme un éboulement dans sa vie. Une simple rencontre pas si simple que ça qui avait provoqué bien des chamboulements. Elle était peut-être destinée à l'aider... Ou peut-être était-elle là seulement pour en apprendre sur elle-même... Peut-être ne réussirait-elle pas à le sauver et que c'était pour ça qu'elle était là... C'était une étrange manière de penser, mais elle se disait que rien n'arrivait pour rien et que, peu importe si la mission qu'elle s'était donnée aboutissait ou non, elle aurait accompli quelque chose et aurait appris de cela. C'était inévitable, tout le monde avait à apprendre de tout ce qui leur arrivait.

C'est avec ses pensées qu'elle attendit impatiemment que toute la compagnie soit prête à partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pheolir
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Lun 6 Nov - 21:55

Pheolir se leva de ses genoux, alla chercher son pactage qui se trouvait à la tablenon-loin de l'entré et revint près de la compagnie, près à partir en attendant que le chef de la troupe prenne les devants. Il jeta un regard simpathique à l'étrangé, se doutant bien qu'il les méprisait sûrement, puis regarda ses futurs compagnons de voyages et prononça quelques mots.

-La quête ne sera pas facile et je sais bien que vous le savez. Vous avez nombre de raisons de ne pas me faire confience, car je sais ce qu'on dit des rôdeur. Ils ont cure des problèmes de autres et ne pense qu'à leur propre survie, mais je peux vous assurer qu'il y en a qui sont loyale et fort utile en temps de misère. Je me compte comme l'un de ceux-ci et j'entend bien vous le prouver.

Je ne le fais pas uniquement pour la sécurité des innocents qui pourraient croiser sa route, mais aussi pour ce pauvre homme qui semble visiblement hors pocession de ses facultés de jugement immédiat. Que la chance, la justice et la bonté guide nos pas.

Pour la terre!


Le jeune rôdeur balaya des yeux les membres de la compagnie et s'avança un peu plus vers la sortie, persuadé que tous ils partiraient bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itzalina
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Féminin
Nombre de messages : 512
Age : 32
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mar 7 Nov - 7:48

Itza sourit à la jeune guerrière. Elle allait enfin se rendre utile....
"C'est d'accord..."

Elle s'adressa ensuite au roi qui semblais savoir où aller:
"Dites-moi juste a peu près votre itinéraire et dans quelle dirrection nous allons, et, je quitte les lieux de ce pas"

L'elfe aux yeux noirs était décidée à être efficace et a aider la petite compagnie de son mieux...
Après que Némésis ai accepté son idée, elle se sentit un peu plus légère: Cette quète lui permettrait peut-être d'apaiser un peu sa conscience....

Elle s'approcha davantage de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumearnestil.lightbb.com/
Lusina
Titan de la Terre
Titan de la Terre
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mar 7 Nov - 20:06

Lusina était depuis tellement longtemps isolée qu'elle en avait oublié ce qu'il en était de mettre tout un chacun d'accord sur un projet ou un itinéraire donné. Si l'homme qui avait le premier recueilli la copine de Yuyu dehors s'était présenté à Berganon pour lui proposer son aide, la guide du géant ne semblait pas voir l'étoffement de leur groupe d'un bon oeil, de même qu'elle conseilla à la femme que la titane avait rejoint tout d'abord de rester à l'écart. Elle se présenta sous le nom de Nemesis. Il allait falloir qu'elle en garde un certain nombre, de noms, en tête en très peu de temps... Tout cela la changeait grandement de ses habitudes...

On commençait à regagner l'air libre, et l'atroupement se formait juste devant la taverne, où Berganon se présenta encore, pour ceux qui ne l'avaient pas encore entendu énoncer son nom. Pour la titane, il était plus simple de garder en tête la fin de son nom, que "Kertan'Tras", cet étrange patronyme aux sonorités rudes. Bien, il y aurait donc le paladin Berganon, le géant, la guide Némésis... Il y aurait aussi "Itza" comme Némésis l'avait nommée, qui allait jouer les éclaireuses. Et il y avait l'homme à l'écart qui ne s'était pas présenté, mais avait mis son bâton au service de Berganon.

Le géant s'impatientait à la porte. Elle suivit le groupe vers la sortie, et comme elle passait devant Yuneo et Xanya, elle lui transmit encore, ses yeux couleur de lierre plongés dans ceux du demi-elfe.

*Esprit de la forêt... C'est un nom bien charmant que tu m'as attribué... Si tu ne veux pas rejoindre le sous-bois, libre à toi. Mais ne viens pas avec nous. Je te le redis : tu risques ta vie, et la sienne aussi, car je sais qu'elle te suivra. Ca ne te servira à rien de jouer les héros, cette cause n'est pas la tienne.*

Sa frêle silhouette se découpa dans l'encadrement de la porte, laissant une ombre longue envahir la taverne. Berganon avait décidé que tous se rendraient d'abord au château. Et pourquoi pas, en effet ? Il semblait en dire bien moins que ce qu'il savait réellement, et elle lui dédia un regard interrogateur tandis qu'il se rapprochait, sa monture auprès de lui. La titane effleura légèrement la conscience de l'animal, qu'elle sentait quelque peu tendu face à l'aura meurtrière du géant - bien que celui-ci fut moins enragé à l'heure actuelle - et tâcha de l'apaiser. Elle aurait peut-être dû demander l'aide d'un cheval sauvage afin de se joindre au groupe... A moins qu'une bonne âme lui propose de monter en croupe ?

- Sommes-nous prêt ? demanda-t-elle sans quitter Berganon des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moraïna


avatar

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mar 7 Nov - 21:54

[HJ / Berganon, tu es ici, avec toute ta troupe, mais je vois des posts en Wilwarin avec un personnage du nom de Brador. C'est gentil de vouloir jouer avec la "dame en détresse", de sorte qu'elle reste pas toute seule dans son coin, mais là, comme ça devient un personnage à part entière, il lui faudrait une fiche en bonne et due forme pour qu'il continue d'exister... Que tu fasses intervenir un garde dans ton propre château, on est d'accord, mais là, c'est autre chose... / HJ]

_________________
Le papillon. Ce billet doux plié en deux cherche une adresse de fleur. - Jules Renard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Nombre de messages : 666
Age : 30
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mer 8 Nov - 4:28

Théodoric se sentait haineux en cet instant. Envis pure et dure, de destruction, sans équivoque. Non, pas besoin de perdre son temps en baragouinage.... Thédodoric leva un poing inquisiteur...

L'abatti contre Pheolir... Le fesant s'écrouler au sol, dans un intense mouvement de haine et de rage.
- Amenez moi, tous de suite !

Pas de stupidité, Théodoric avait au fond de lui la haine et la certitude et nul temps à perdre. Pheolir étalé au sol, surpris... l'épaule déboîtée, brisée, cassée, d'une vulgaire tappe du colosse.
- Pas de temps à perdre. amenez moi, sinon je brise et je fend chaque misérable carcasse puérile qui se tient sur mon passage. Amenez moi ! Je brise et je détraque chacun de vos cadavres. Je n'ai pas ce que vos viscères appelent "sens de l'humour" alors.... amenez moi, jusqu'aux êtres de la f..f.. fin.. fin de ma vie... bégaya t-il.

Pas de pitié, le monstre leva à nouveau le poing, près à s'affaller contre le rôdeur si personne ne bougeait... Une telle lassitude... Théodoric était toujours aussi inexpressif, mais dans sa tête... cette voix.. elle hurlait... Elle était enragée. Elle voulait que le corps du guerrier lui obéisse, les massacre tous... Le mouvement.. Il fallait bouger.

[Désolé pour ce post. Maintenant que je me relis, c'est complètement nul. ¬_¬ La honte...]


Dernière édition par le Mer 8 Nov - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pheolir
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
Voyageur(e)/vagabond(e) du Mal
avatar

Nombre de messages : 40
Age : 28
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mer 8 Nov - 9:50

Les idées se bousculaient dans sa tête, une douleur poignante le prit à son épaule. Pheolir savait très bien qu'il pouvait facilement se sauver de cette position s'il se transformait. De plus son épaule pourait être réparée s'il utilisait son don et métamorphe, seulement cela demandait une concentration que seul sa forme originelle lui offrait. Tel fut le dilème que se mena la conscience, fortement affaiblit par le coup du géant, du rôdeur.

-Laisser moi! hurla le jeune rôdeur au reste de la troupe. Je ne vaux pas la peine que l'un de vous se blesse, il fit une pause marqué d'une douleur apparente, j'ai promis de vous aider et non de vous faire blesser.

L'être brisé tentait d'une façon quelque peu pitoyable d'échapper à la poigne d'acier du colosse, qui restait immobile, le regard maiprisant, devant lui. Pheolir rampa jusque derrière le comptoir abandonné et prononça dans un murmure à peine audible: En espérant qu'il ne me voient pas

Le rôdeur se changea en une être magnifique, des ailes lui possèrent au dos au nombre de quatre. Sa peau devint blanche comme neige et il sembla grandir. Ses yeux vert, tournère au gris et ses traits se rafinèrent. C'était un séraphin et heureusement pour pheolir, personne se sembla le remarquer, puis en moins de dix secondes, il reprit sa forme humaine. Ses articulation réparées, mais encore en doloris raison de la rapidité du chagement. Il pensa qu'il aurait le temps de guérir cette blessure plus tard, lorqu'il aurait un heure de libre, puisque ses talent de métamorphes n'égalaient pas ceux de guérison des magiciens, loin de là.

La créature d'apparence humaine sortit de sa cachette sans laisser voir que sa blessure était sommairement guérit. Mais, dans sa tête, Pheolir savait qu'un autre coup de poing de cette force lui briserait très gravement l'épaule, car ses os n'était que légèrement réparés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torak
Guerrier(ère) de la terre
Guerrier(ère) de la terre
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mer 8 Nov - 12:29

Torak finissait sa bière tranquillement quand un géant entra dans l'auberge. Torak le fixa et eu un mauvais pressentiment, ce géant n'était venu pour demander simplement une bière. Il s'approcha alors de la table du monarque et lui lança des mots menaçants. Au même moment un homme sortit de l'auberge rejoindre le semi-elfe et la jeune fille que Torak avait vu auparavant. Une voix se fit entendre, elle ordonnait au géant de sortirent de l'auberge. Le géant executa alors et sortit. Puis une femme entra dans l'auberge et s'adressa au personne se trouvant dans l'auberge.
Berganon engagea alors la conversation. La femme nous précisa alors qu'elle était le guide du géant, possédé par un démon. Torak eu alors un frisson en entendant ce mot: "démon". Il regarda alors autour de lui, tout le monde parraissaient effrayé. Le roi était soucieux, puis il se leva et déclara à l'assemblée ses intentions. Il voulait tenter de sauver le géant de l'emprise du démon, mais si il échouait, il devrait le tuer. En très peu de temps, un groupe se forma alors, près à sortir et se confronté au démon. Le groupe était composé de l'elfe se trouvant à ma table, de la guide et d'une autre femme que Torak n'avait pas remarqué. L'homme qu'il avait vu sortir retourna dans l'auberge et proposa son aide au monarque.
Le groupe se dirigea alors vers l'exterieur, passa devant le semi-elfe et la fille puis se dirigea vers la porte. Torak se leva, se dirigea vers la sortie quand le géant assena un coup de poing à l'un des membres du groupe. Le géant lui avait sans doute brisé l'épaule. Torak dégaina alors son katana et fixa le géant, attendant, patiamment, le moment d'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berganon
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 206
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   Mer 8 Nov - 16:05

[ J'en ai parlé avec Kanbonverka, trop de persos meurent a cause de trop peu de visites, celui que j'ai hativement créé se doit d'etre complet et a peu d' chanxce de continuer loin le rp, c'est un soldta rattaché a sa ville donc pas de risque d'accompagnement, juste de quoi permetre à Ana de se lancer.]

Le poing du géant s'abbatit sur le rodeur, qui se vit l'épaule déboitée et brisée, par réflexe Berganon porta la main à son arme mais émit une réserve et la laissa dans son fourreau. Torak lui dégaina, beaucoup de vitesse, mais peut etre un petit manque de discipline. Le paladin lui jeta un regard froid, pour l'inciter à ranger son arme. Puis il se tourna vers Théodoric, le géant, il ne se préoccupait pas de l'elfe mal en point, non seul cette âme damnée meritait vraiment son attention à présent.

-Ô démon résidant des enfers, je suis maintenant en mesure de t'apporter le répit, ou la mort si c'est ce que tu cherche! Prend t'en à un seul d'entre eux, et c'est moi que tu vise, et c'est moi qui prolongerai tes souffrances!

Le paladin traversa la salle, et attrappa par la taille la fillette avec qui il devait parler. Il dapassa en frolant le géant, histoire de lui faire comprendre que sa force colossale et son démon ne lui faisait pas peur. D'ailleurs le paladin avait bien quelques forces cachées, même si il ne le savait peut etre pas lui même.
Il sortit et siffla sa monture qui arriva au petit trot. Il déposa la fillette sur la selle, les enfants ne sont pas faits pour de longues marches.


-En route semeur de chaos, en route pour ta destinée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)   

Revenir en haut Aller en bas
 
la taverne du chien-qui-aboie (gérante: Lyse Öolflings)
Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le chien qui aboie, ne mord pas.
» Proverbe Chinois : " Si le chien aboie. C'est qu'il n'est pas assez cuit ! "
» OBI CANICHE MALE 12 ANS (SOS VIE DE CHIEN)
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» La Taverne du Nain Joyeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de la terre :: Mynorie-
Sauter vers: