AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans un petit bois

Aller en bas 
AuteurMessage
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Dans un petit bois   Ven 29 Sep - 23:26

Les deux voyageurs avancaient en silence dans le petit bois à proximité de la plage, en silence, exténués par la bataille contre l'horrible bête qu'ils avaient rencontrer précédemment.

L’endroit était magnifique, même si la nuit commençait déjà à tombé et le soleil s’évanouissait lentement derrière les arbres , dont les feuilles remuaient légèrement sous le gré de la délicieuse brise qui soufflait. Si Cristal aurait été un peu plus en forme en ce moment, elle se serait émerveillé devant la beauté de cette petite forêt étrangement paisible, qui semblait appartenir à un autre monde. Non, elle ne remarqua pas le beau paysage autour d’elle, étant complètement perdu dans ses pensés encore une fois.

Ce mystérieux sortilège… Est-ce qu’il pourrait vraiment fonctionné? Tout cela semblait trop simple… De plus, elle craignait que si les gens ne croyaient pas en les grandes déesses de leur propre gré, est-ce que cela contribuerait vraiment à leur redonner leurs forces? Elle était tracassé par le doute… De plus, pouvait-elle vraiment faire confiance en ce ménestrel qui possède des pouvoirs et qui connaissait ce sortilège étrange? Non… Elle devait rester méfiante.

La jeune oracle dut s'arrêter à ce moment, elle sentait que ses jambes ne pouvaient plus la mener plus loin. Elle avait déjà fait un effort exceptionnel en marchant à l'abris jusqu'ici. Elle se retourna pour faire face à Horven et lui dit :


'' Croyez-vous que l’endroit que cet endroit fera l’affaire? J’ai le regret de vous dire que je suis maintenant à bout de force… "

Attendant la réponse du jeune homme, elle s’adossa contre un arbre qui était à sa droite. Elle n’en pouvait plus. De plus, ses vêtements étaient complètements mouillés par le Kraken. Elle était maintenant confronté à une puissante migraine. Trop de chose se bousculait dans sa tête… Elle n’avait plus son poignard si il arrivait quelque chose, il était resté planté dans la tentacule du monstre… Que ferait-elle? Elle s’efforçait d’arrêter de penser, et de reprendre son calme. Elle devait avoir confiance en Horven…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horven
Invité



MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Jeu 5 Oct - 16:22

- Oui... cette endroit fera l'affaire.

Horven jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule... En effet, Cristal semblait complètement épuisé, ce qui convaincu Horven d'arrêter pour de bon et de ce reposer pour la nuit. Lentement, il fit glisser le sac qu'il avais sur les épaules sur le sol, tout en gardant un oeil discret sur Cristal. Ses doigts cherchèrent un petit paquet entouré d'une petite couverture. Il la prit et la lança négligemment à Cristal.

- Manger, ça ne peut vous faire que du bien...

Les forces d'Horven étaient revenu peu à peu après la fin du combat. Il avait toujours eu ce don de recouvrer son énergie rapidement. Cependant, il avait tendance à l'oublier, ce qui l'avais poussé à faire marcher cristal si longtemps après un affrontement si brutal. Horven se redressa en tendant l'oreille. Venait-il d'entendre une branche se briser ? Non... Surement pas... Sa tête lui jouait des tours. Ce qui arrivait de plus en plus souvent.

Horven sourit devant sa réaction stupide et s'étira longuement en calmant son esprit. Après deux bonnes respiration, il fit craquer ses jointures puis se retourna vers Cristal. Il la détailla rapidement pour voir si elle n'était pas blessé mais, elle semblait seulement en manque de sommeil. En manque d'un sommeil réparateur qui ne tarderait à venir. Horven lui sourit mystérieusement et vint s'assir prêt d'elle. Sa tête tourna légèrement lorsqu'il prit place sur la roche lui servant de siège. Il laissa tomber sa tête entre ses mains et sourit de fatigue.

Il y avait cependant quelque chose qui tracassait Horven. Quelque chose dont-il n'était pas sûr de comprendre. Sous son visage tranquille, sommeillait une crainte profonde. En y pensant, le coeur du ménestrel battit beaucoup plus rapidement. Il chassa cependant cette vision obscure de ses pensées, ce concentrant sur le moment présent. N'était-ce pas ce que son maitre lui avait enseigner? Il ne servait à rien de s'en faire sur des choses qui n'étaient pas encore arrivé? Chaque chose en son temps ?

Le guerrier fronça les sourcils. Encore une branche qui craque... Son imagination lui jouait-elle encore des tours ? Peut-être, mais, il était mieux de vérifier...


- Je vais aller chercher du bois pour notre feu Miss Cristal. Je ne serai pas long. S'il y quoi que ce soit, crier.

Horven lui sourit, essayant de cacher son inquiétude sous un masque rassurant. Il ne voulait pas lui faire peur.

Il prit la direction du son, gardant une main sur la poingé de son arme. Glissant subtilement sur le manteau de feuille, Horven chercha pendant dix bonnes minutes avant de comprendre que les bruits n'étaient que le fruit de son imagination bien plus fertile que d'habitude. Cependant, il restait ce mauvais pressentiment qu'il avait depuis de maintes minutes. Une très mauvaise impression...


*-*

- Et voilà, un très beau feu pour vous.

Horven était revenu de sa petite promenade avec du bois et avait fait un feu de faible dimension. Il ne voulais pas attirer de bêtes. Surtout celles qui aimaient le feu...

- Je crois qu'il serait plus sage que je garde pendant que vous dormirez miss ... Les bois sont peut-être tranquille mais des imprévues survienne fréquemment. Nous avons eu la meilleur preuve cette après-midi sur la plage.

En disant cela, son regard c'était perdu dans les flammes d'un feu qu'il ne saurait éteindre...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Ven 6 Oct - 18:47

Depuis maintenant trois ans, Gabriella habitait seule dans sa maison. Elle l'avait construite dans un grand et gros arbre. Depuis le temps, elle en avait amélioré l'apparence, l'isolement et la grandeur. Celle-ci comportait quatre pièces distinctes sur deux étages. Tout d’abord, au premier étage se trouvait la cuisine et le salon qui constituaient les deux principales pièces. Elles étaient également les plus grandes. Puis, si l’on montait les quelques marches, nous débouchions à la chambre de la guérisseuse. Puis, dans une petite pièce adjacente, se trouvait son rangement.

Cette journée là, Gabriella avait parcourut la forêt à la recherche de quoi manger. Elle avait cueillit baies sauvages et elle avait tuée quelques petites bêtes. Elle était revenue à la maison et s’était concoctée un repas. Il commençait à faire noir quand elle entendit soudain des murmures. Elle se dit que cela n’était sûrement que le vent qui sifflait. Mais, elle les perçut de nouveau. Gabriella décida d’aller jeter un coup d’œil sur ces bruits.

Elle prit soin de prendre son arc et mit son carquois sur son épaule. Elle attacha sa cape et descendit tranquillement de son arbre. Elle marchait lentement et silencieusement. Elle avançait dans la forêt et distinguait de plus en plus les voix. Puis, elle marcha sur une branche et celle-ci craqua.


*Zut, pourvu qu’ils ne m’ont pas entendu.*, songea-t-elle.

Elle reprit sa marche. Elle pouvait maintenant distinguée les deux voix. Il en avait une féminine et l’autre était masculine. Elle continua d’avancer et remit le pied sur une branche et la cassa également. Un crac sonore se fit entendre.

*Quelle maladroite tu fais.*

Elle entendit le garçon dire qu’il allait chercher du bois. Elle s’empressa aussitôt de grimper dans l’arbre le plus proche. Il ne fallait pas qu’il la voie. Comme elle atteignait une hauteur où elle était sûre de ne pas se faire repérer, il arrivait en dessous d’elle. Après quelques minutes, il repartit. La guérisseuse en fut soulagée. Elle attendit un moment et redescendit au sol. Elle décida de suivre l’étranger. Cette fois, elle prit bien soin de regarder où elle marchait. Bien qu’elle soit légère, l’elfe produisait du bruit.

Elle se cacha à la frontière des bois et observa les deux inconnus. Puis, elle décida d’aller en faire la connaissance. Elle sortit alors des bois très doucement. Puis, d’une voix rassurante s’annonça.


-Bonsoir à vous! Je me nomme Gabriella et j’habite dans cette forêt. Je vous ai entendu au loin et j’ai décidé de venir voir si vous aviez besoin de quelque chose en particulier. Alors??

La jeune femme attendit patiemment que l’un d’eux lui répondre. Elle gardait sa main prête à saisir son arc au cas. Mais, elle espérait vraiment ne pas avoir à s’en servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Jeu 26 Oct - 22:38

L’oracle se laissa alors glisser doucement contre le solide tronc d’arbre auquel elle s’était précédemment adossé. La fatigue la gagnait de plus en plus, mais elle ne se sentait pas l’esprit tranquille, elle ne réussirait pas à dormir avec tous ces doutes en tête. Ses paupières ne lui avaient jamais semblées aussi lourdes… Elle remarqua ensuite du mouvement du côté d’Horven. Elle leva alors le regard vers lui, toujours aussi méfiante. Il fouilla dans son sac… pour prendre un petit paquet enveloppé qui ne contenait que de l’innocente nourriture. Elle l’attrapa alors, n’ayant vraiment aucune envie ou aucune force pour avaler quelque chose.

- Manger, ça ne peut vous faire que du bien...

Elle fit un petit sourire en direction du ménestrel, accompagné d’un hochement de tête en guise de remerciement. Elle enleva alors son propre sac de son épaule, pour le déposer près d’elle et y laisser le petit paquet de nourriture sur celui-ci. Elle dit alors :

- Si vous avez faim, prenez-le car vous en avez sûrement grandement plus besoin que moi! Je vous remercie pour tout ce que vous avez fait pour moi aujourd’hui…

Cristal leva alors la tête sur ses mots, car après tout, elle avait beau se méfier mais cet homme l’avait grandement aidé. Si il n’avait pas été là quand le Kraken s’était montré, elle ne s’en serait peut-être pas sortit. Et aussi, cet homme étrange serait mort si il n,avait pas été là, et surtout, cet homme acceptait bien de la croire. Elle lui rendit alors un sourire sincère, laissant une moins grande place aux doutes sur les mauvaises intentions d’Horven.

Elle rebaissa alors les yeux, pour ensuite laisser ses paupières closes. Soudain, une question en particulier vient se rajouter à ses pensées. Ils avaient promis de s’écrire, mais Cristal ne l’avait pas fait… bref, elle n’avait pas eu le temps… Derak! Que lui arrivait il de son côté? Il fallait qu’elle le sache, au plus vite.

Elle sentit alors Horven s’approcher d’elle, et ouvrit un oeil lorsqu’il vint s’asseoir près d’elle. Elle ouvrit alors un œil, puis vit qu’il était tout aussi épuisé qu’elle. La jeune femme essaya de se raisonner mentalement, trouvant sa vigilance un peu excessive. Elle ouvrit alors les yeux et passa alors la main dans sa chevelure noisette, pour reprendre son calme. Il annonça ensuite qu’il allait cherche du bois, pour leur faire un feu. Elle s’apprêtait à se lever, mais elle décida qu’il était plus sage qu’elle reprenne des forces. Elle lui rendit un sourire, mais elle trouva que le jeune homme semblait un peu inquiet… peut-être que ce n’était que son imagination après tout…


- Je vais aller chercher du bois pour notre feu Miss Cristal. Je ne serai pas long. S'il y quoi que ce soit, crier.

Cristal prit alors son arc qui était son sa cape, et le mit près d’elle, au cas où…

------------------------------------


Quelques minutes plus tard, Horven avait fait un petit feu pratique.

- Je crois qu'il serait plus sage que je garde pendant que vous dormirez miss ... Les bois sont peut-être tranquille mais des imprévues survienne fréquemment. Nous avons eu la meilleur preuve cette après-midi sur la plage.

Elle allait lui répondre lorsque quelqu’un surgit derrière un arbre. Elle eut le réflexe de posé sa main sur son arc, mais elle radoucît alors ses mouvements lorsqu’elle aperçut une elfe qui ne semblait guère leur vouloir du mal.

- Bonsoir à vous! Je me nomme Gabriella et j’habite dans cette forêt. Je vous ai entendu au loin et j’ai décidé de venir voir si vous aviez besoin de quelque chose en particulier. Alors??

C’était incroyablement gentil de la part de cette inconnue, mais il était plus sage d’attirer le moins l’attention sur elle… de plus, elle ne voyait pas vraiment ce dont elle pourrait avoir besoin. Elle décida de se présenter, avec un petit sourire :

- Bonsoir! Nous ne sommes que de simples voyageurs, pardon de vous avoir troublé de notre présence. Je ne crois pas que nous ayons besoin de quoi que ce soit…

Elle consulta alors du regard Horven, si jamais il pensait à quelque chose. Elle était bien trop éreinté pour vraiment réfléchir maintenant. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne s’endorme, d’un profond sommeil bien mérité.

( Pardon pour le long délai O_o J'avais pas de temps... aussi incroyable ça peut être!!! Trop de fofoooo XD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Sam 18 Nov - 17:17

Gabriella attendit patiemment que l'un d'eux lui répondre. Ce fût la jeune femme qui lui répondit. Elle l'écouta donc. Cristal s'excusait de l'avoir ainsi dérangé.

- Oh, ce n'est pas bien grave. Je suis la plupart du temps toute seule dans cette forêt. Je suis contente quand quelqu'un s'y aventure. Puis, j'aime m'occuper des gens qui en ont besoin. Alors, je me répète, si vous avez besoin d'un endroit pour dormir au chaud, ou bien d'un bon repas, ma maison n'est pas très loin.

La guérisseuse attendit une fois de plus de voir si son offre allait les intéresser. Il commençait légèrement à faire froid. Leur feu ne tiendrait pas toute la nuit même si quelqu'un s'occupait d'y mettre de nouvelles buches car un vent se levait. Elle lui sourit et garda le silence.

(Désolée si je n'est pas répondue plus tôt. Je voulais laissé le soin à Horven de répondre et ensuite, j'ai eu des problèmes de connexions....désolée encore.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horven
Invité



MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Mar 12 Déc - 9:54

Dans d'autres circonstances, Horven aurait préféré laisser partir Gabriella, mais, le vent se réveillait et la nuit semblait mal s'annoncer. Il est vrai qu'il dormirait l'esprit en paix chez cette femme, mais, il lui en coûtait de suivre une parfaite étrangère. Le ménestrel n'aimait pas dépendre de quelqu'un.

— Il nous ferait grand plaisir de vous suivre Mademoiselle.

Avait-il vraiment le choix ? Il entreprit aussitôt d'éteindre le feu avec du sable puis, en tordant une manche humide de sa tenue, il s'assura que la braise ne serait pas dangereuse. Bientôt, tout fut remis dans les sacs et, Horven se tenait devant l'elfe, prêt a partir. Un vent froid souffla les branches, un frisson parcourant l'échine du guerrier. N'avait-il pas vu des choses bien plus effrayantes qu'une forêt en colère ? De nombreuses espèces d'animaux vivaient dans ces bois et, Horven en était sûr, ils n'avaient sûrement pas peur. Alors qu'est-ce qu'il lui valait ce mauvais pressentiment ?

— Pressons-nous, je crains que nous ne soyons seuls.

Peut-être était-ce l'effet de ses yeux à demi clos par la fatigue, mais, il aurait juré, à cet instant précis, que deux yeux rouges luisants dans l'obscurité de la lune venaient de se retirer derrière les buissons. C'est en se secouant la tête qu'il reprit ses esprits. Vivant seul depuis des lustres, ses sens étaient toujours en alerte, même lors de son sommeil. Son esprit devrait maintenant apprendre à se reposer. Voyageant avec Cristal, il était possible qu'il lui prenne un peu de temps avant d'habituer ces réflexes à sa présence.

Son regard se posa alors sur l'elfe qui leur avait offert son hospitalité. Elle lui faisait vaguement pensé à quelqu'un, mais, trop fatiguer pour aller au fond de ses pensez, il attendrait demain pour en savoir plus.

Ses pieds s'enfoncèrent alors dans un minuscule trou dans le sol. Avant qu'il ne comprenne qu'il venait de poser les pieds dans un terrier, sa tête heurta une pierre avec fracas, lui arrachant une pleine sourde. Sa vue se brouilla peu à peu, une douleur naissant lentement dans sa jambe gauche. La dernière chose qu'il vu, avant de sombrer dans l'inconscience, fut les deux yeux rouges luisants, dans l'arbre au dessus de lui. Il n'eut jamais le temps d'avertir ses deux compagnes.


HJ:: Alors moi aussi je me sens obliger de m'excuser pour le retard. les esamens vous comprenez? Sinon, j'espère me réveiller dans un petit lit douillet Rolling Eyes ::
Revenir en haut Aller en bas
Sylphe


avatar

Féminin
Nombre de messages : 2404
Age : 28
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Mar 12 Déc - 18:19

Gabriella, les messages sont supposés être un tant soit peu plus longs que ton dernier... Fais attention! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Dim 24 Déc - 12:28

Toujours adossée sur le tronc de l’arbre, assise par-terre, elle ferma les yeux quelques instants en entendant le réponse de son nouveau compagnon, qui acceptait de suivre la jeune elfe. Était-ce le meilleur choix? Elle réouvrit doucement ses yeux d’un bleu clair et troublant, tout en regardant autour d’eux. Cristal sentait bien quelque chose d’étrange dans cette forêt… Lentement, elle se releva, toujours aussi faible.

- Alors, ne perdons pas de temps et allons-y.

Elle lança un petit regard inquiet à Horven, qui avait dit de ce dépêcher lui aussi. Peut-être le sentait-il lui aussi.. Étrange. Elle fit alors quelques pas en direction du jeune homme, tout en serrant son arc qu’elle tenait fermement dans sa main droite dans sa paume. Prête à toute éventualité, mais ses pouvoirs tout à fait nul pour l’instant et avec l’handicap d’une piètre condition physique pour l’instant. Essayant de ne pas avoir l’air trop faible, elle replaça une mèche de cheveux qui collait contre sa tempe, en sueur, tout en gardant la tête haute et suivant les pas d’Horven.

Puis, sans vraiment voir ce qui se passait, la jeune femme vit Horven tombé, trébuchant dans un trou et ce cognant la tête contre un rocher, sous les yeux des deux femmes complètement surprises. Encore une fois impuissante, elle allait se mettre à genoux près de Horven pour voir si il allait bien, lorsqu’elle interrompu son mouvement en apercevant des yeux rouges dans l’obscurité naissante du bois. Cette chose se déplaçait tellement rapidement, comme si elle apparaissait et disparaissait soudainement devant nos yeux.

Croyant le danger égaré, elle se pencha sur le corps inconscient de son ami. Elle examina sa tête, et vu qu’il ne saignait que peu. Il était seulement sonné, à son plus grand soulagement. L’oracle lança un regard suppliant et dit à l’elfe :


- Aidez moi.. Nous ne pouvais pas le laisser là.

Il fallait faire vite, si il ne voulait pas y laisser leur peau.. Mais quel était ce démon tapis dans la noirceur de cette forêt? N’avait-il pas vécu assez d’épreuve pour aujourd’hui? Jamais, jamais elle n’aurait droit au repos… Seulement dans la mort. Et ce soir, elle se battrait encore une fois pour sa vie, mais tout jouait contre elle.

Alors qu’elle essayait avec peine de soulever le corps d’Horven, les yeux rouges réapparurent derrière la jeune élémentaliste. Puis, avant de pouvoir comprendre quoi que se soit elle aussi, une longue griffe noire pénétra dans son bras droit, lui arrachant un cri de douleur et du même coup, son arc. Elle se retourna vivement, en constatant que l’ennemi avait disparu, encore une fois… Elle reprit son arc, de la main gauche, son autre bras saignant abondamment.


- IL FAUT FAIRE VITE!

Elle scruta l’horizon à la recherche de ce monstre qui démontrait une rapidité impressionnante. Rien.. Non, elle ne périrait pas comme ça.. Elle se retourna vers Horven, essayant de faire l’éviter son corps à l’aide de sa magie. Son corps s’éleva de quelques centimètres à peine, avant de lourdement retombé sur le sol. Que faire? Blessée, elle avait du mal à ce tenir debout, Horven inconscient.. Lentement, la terreur gagnait Cristal, qui mordait sa lèvre inférieur pour ne pas hurler de douleur et de ne pas céder à la panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Lun 1 Jan - 19:04

Gabriella fût très ravie de voir que les deux étrangers acceptaient de bien vouloir la suivre. Ils commencèrent donc à prendre la route de sa maison et entrèrent dans la forêt. Ils marchèrent un moment quand soudain, tout se passa très vite.

La jeune elfe se retourna au son d'une chute et s'aperçut bien rapidement que l'homme présent avec elle venait de tomber dans un terrien creusé dans le sol. Gabriella avisa que ce dernier avait heurté quelque chose avec sa tête. Une roche probablement. Puis, il tomba inconscient. Par réflexe, l'elfe se pencha pour examiner la plaie. Elle n'eut donc pas le temps, comme Cristal, d'apercevoir les yeux rouges. Cependant, en se penchant, les ressentit les mauvaises vibrations de la créature. Ayant apprit à reconnaître les énergies de toutes espèces dans cette forêt, elle n'avait jamais ressentit celle-ci.

Elle leva les yeux vers Cristal, elle aussi semblait avoir pré-sentit les vibrations. Mais, ne voyant rien, elle s'était elle aussi accroupie sur son camarade de voyage. Elle déclara sur un ton suppliant ceci:


- Aidez moi.. Nous ne pouvais pas le laisser là.

- Je sais, mais je me peux me résoudre à le bouger dans cet état. La plaie n'est que peu profonde et....

Cependant, Gabriella n'eut pas le temps de finir sa phrase ou d'avoir une réponse de l'autre jeune femme que celle-ci se faisait griffer par un démon aux yeux rouges. Ce dernier lui planta la griffe dans le bras lui arrachant son arc.

- IL FAUT FAIRE VITE!

Gabriella cette fois fût très rapide. Avec ces yeux perçants la noirceur de la forêt, elle saisit son arc et tendit l'oreille. Dès que la bête viendrait de nouveau frapper, elle l'aurait. Elle tira une flèche de son carquois et l'installa sur son arc. Dès qu'elle eut terminé, elle perçut la vibration venir par derrière elle. L'elfe sylvaine eut tut juste le temps de se retourner et de tirer sa flèche que la bête avait de nouveau disparut, mais cette fois, avec un cri de douleur. Effectivement, Gabriella avait réussit à longer sa flèche dans l'abdomen de la créature. Aussi, elle se tourna vers Cristal qui souffrait énormément.

- J'ai réussit à l'atteindre, alors nous avons un peu de temps pour agir. Je ne pourrais jamais le soulever toute seule, je dois donc te soigner pour que tu m'aides à le transporter. Je dois seule t'avertir que je perdrais un peu de force, mais c'est normal. Quand nous seront chez moi, je saurais quoi faire pour les retrouver. Fais mon confiance!

Gabriella ne laissa pas Cristal lui répondre et elle posa ses mains au-dessus de la plaie. Elle se concentra pour faire venir en elle les forces environnantes. Celles des arbres, celles des plantes, celles des petits animaux présents. Une lueur blanche apparût entre ses mains et le bras de la jeune femme. Peu à peu, la plaie cessa de saigner, elle arrêta de faire mal et elle se referma tranquillement. Une nouvelle peau vint couvrir le tout et l'elfe baissa les mains. Voilà qui était fait. Cependant, Gabriella haleta un peu, elle manquait un peu de souffle mais il était pas encore temps de se reposer, il fallait emmener Horven dans un bon lit.

-Ça va mieux?

Devant l'approbation de la jeune femme, Gabriella poursuivit.

- Attrape le par les pieds, je m'occupe de la tête. Je préfère avoir sa plaie à l'oeil pour voir si elle ne s'aggrave pas. Ma maison est proche, il faut seulement faire vite.

Aussitôt, les femmes s'activèrent. Elles prirent le jeune homme inconscient et le transporta vers la demeure de l'elfe. Rendu au bas de l'échelle menant à la maison de Gabriella elles s'arrangèrent pour le monter dans la fondation. Quand cela fût fait, l'elfe alla préparer la chambre d'amis et elles déposèrent Horven bien confortablement. Elles soignèrent la plaie de façon normale et le laissèrent en paix. Elles descendirent au salon où Gabriella alla faire un peu de thé. Tout en buvant, elle reprenait des forces. Elle questionna alors sa compagne.

- Puis-je me permettre de vous demander la raison de votre venu dans cette forêt et qui vous êtes?

[Hors Jeu: Désolée de mon retard, avec les partys de famille, j'ai eu du mal à me libérer. Puis, un peu de manque d'inspiration du à la fatigue aussi est en cause. Alors, voilà Horven, quand tu te réveilleras, tu seras dans un lit confortable. Puis, j'espère que je n'ai pas trop agit Cristal.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Mer 14 Mar - 8:02

( HJ: Je crois qu'on a été plus que patiente... XD I er janvier.. c'est fort! J'éditerais ce message au cours de la semaine pour faire une réponse qui m'aidera à pouvoir continuer mon rp.. Je suis désolée Gabriella, j'ai même envoyé des mp persos à horven pour tenter de savoir si il nous avait abandonné à notre sort, aucune réponses. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Ven 6 Avr - 15:14

[Hors RPG: Désolée, mais je commence à m'impatienter la...cela fais plus de 3 mois que j'attends une réponse. Alors, j'aimerais bien que quelqu'un daigne répondre. Nous n'avons qu'à faire du RP ensemble Cristal et oublier un peu Horven. Quand il reviendra à la vie, on verra où nous en sommes. Désolée, mais je commence à trouver un peu le temps long....Merci de votre compréhension. Gabriella. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Llyvania
Mort [e]
R.I.P.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 43
Age : 27
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Sam 7 Avr - 9:39

[HJ: Je sais, je me tape l'incruste ^^... Arrêtez d'attendre Horven, et je vais vous donner deux raisons:
1- Son compte a été effacé donc, même s'il revient, il devra s'en faire un autre.
2- Je le connais en dehors du forum et il n'a plus l'intention de venir. Il a commencé à avoir une vie sociale![C'est pas pour être méchante que je dis ça]
Alors, bonne chance dans vos aventures, Cristal et Gabriella!
P.S: Allo Cristal, ici Dédé, qui te parle par l'intermédiaire d'un autre perso. C'est tout, je vouslais juste dire allo. Bon RP!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Mer 11 Avr - 22:28

La jeune oracle ne put retenir son soupir de soulagement lorsqu’elle vit la flèche de l’elfe frendre l’air et se planter dans le corps de cet être démoniaque. Si elle n’était pas blessée ou si épuisée, elle se serait personnellement occupée de leur ennemi elle-même.. Ce qui n’était malheureusement pas le cas…

Suite à la guérison de sa plaie, Cristal remercia la dénommée Gabriella et obéit à ce qu’elle lui dit afin d’apporter le jeune homme en lieu sûr. Après quelques courtes minutes de marche, elles arrivèrent, comme la guérisseuse l’avait dit, à sa demeure. Cristal fit de son mieux afin d’aider la maîtresse des lieux à installer Horven, toujours inconscient, dans une chambre préparé spécialement pour lui, et a bander sa plaie. L’elfe avait une impressionnante variété de plantes, qui semblaient toutes avoir des capacités curatives. Elle déduit donc, avec l’impressionnante démonstration à laquelle elle avait eut droit, que cette jeune personne était sûrement une guérisseuse. Tout en restant sur ses gardes et en tentant de rester éveillée, l’oracle suivit Gabriella jusqu’à un charmant salon, simple mais ordonné et bien décoré. Heureuse de pouvoir s’asseoir et se reposer un peu, elle prit place sur une chaise et accepta poliment le thé qu’elle lui offrait, tout en la remerciant. Elle prit une petite gorgée de la boisson chaude, qui émanait une arôme plaisante et qui emplit son corps d’une petite chaleur apaisante. Elle ne put s’empêcher d’être réjouie à l’idée de passé une bonne nuit de sommeil sous un bon toi, et non à la belle étoile comme à son habitude.


- Puis-je me permettre de vous demander la raison de votre venu dans cette forêt et qui vous êtes?

La jeune femme reposa son regard clair sur son hôte, tout en lui répondant avec un faible sourire :

- Bien sûr. Je suis Cristal Denkar, simple voyageuse. J’ai été aidée par le jeune homme que vous avez aimablement soigné il y a quelques instants. Nous étions sur la grande plage, où nous avons subis une attaque. Nous nous sommes ensuite réfugiés dans la forêt, voulant s’éloigner à tout prix de la berge.

Elle marqua une pause, tout en continuant de détaillé des yeux l’elfe assise devant elle.

- Voilà ce qui explique ma grande fatigue! J’espère ne pas être trop ennuyeuse. Vous ne me croiriez même pas si je vous décrivais par quelle immonde créature des mers nous avons étés attaqués! Bref, je reprends ma réponse à votre question. Je comptais traversé cette forêt, car je suis en route pour le château de l’air.

Cristal détacha finalement son regard de la jolie elfe aux fins cheveux obscurs, et aux yeux aussi particulier que les siens, tout en prenant une autre gorgée de ce thé.

- Exquis, votre thé. Je voudrais sincèrement vous remercier pour votre aide et votre hospitalité. Vous avez une bien charmante maison, mademoiselle.

Elle termina son thé, tout en posant la tasse sur la petite table près deux, d’un geste délicat. Elle tenta tant bien que mal de cacher sa fatigue, tout en essayant encore une fois de mettre de l’ordre dans ses pensés. La méditation allait devenir son précieux nouvel hobby, elle en avait l’impression. Tout en faisant glissé sa cape de couleur marine le long de ses épaules, Cristal demanda à l’elfe, tout en voulant en apprendre plus sur cette femme. Après tout, on est jamais trop prudent…

- Je me permets de vous retourner la question. Vous nous avez dit précédemment que votre nom est Gabriella, et je vous soupçonne fortement d’être une guérisseuse de grands talents. Je me trompe?

Elle se rassit, toujours aussi lasse, en posant sa cape sur ses genoux. La jeune femme se rassit toujours aussi droite sur sa chaise, tout en se demandant si elle avait vu juste, et en esquissant un petit sourire en coin. Cristal parlait beaucoup, même dans les moments où elle était le plus faible. Directe et confiante, mais très polie si on l’était aussi avec elle. Elle avait appris à ses dépends, surtout ces temps-ci, que la prudence était un allié précieux, un des seuls dans cette bataille qui semblait toujours aussi obscure et difficile. Le cheminement était long, et il lui donnait toutes les occasions pour se remettre en question. La confiance reste, l’espoir fait vivre…

En attendant la réponse de la jeune femme, elle posa son regard bleu d’un pâle troublant dans ceux de Gabriella d’un gris particulier, essayant d’y déceler ses intentions.


HJ: OH MY GOD! Je suis heureuse!!! Very Happy Voilà, voilou! On est de retouuur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Dim 15 Avr - 18:11

Cela faisait déjà un petit moment que la jeune elfe avait questionné son invité avant qu’elle ne lui réponde. Pendant ce temps, elle avait prit quelques gorgées de son thé et restait par le fait même silencieuse. Elle ne voulait en aucun cas brusquer la jeune femme devant elle et l’obliger à parler. Après quelques minutes alors, Gabriella obtint réponse. La jeune femme en question se prénommait Cristal Denkar et était une simple voyageuse. Elle et le jeune homme qui reposait dans sa chambre d’amis, avaient été attaqués quelques instants plus tôt par une bête marine. C’est pourquoi, ils avaient prit refuge dans la forêt. L’elfe sylvaine apprit également que la voyageuse voulait traverser la forêt pour se rendre au château de l’air.

Son invité prit alors une gorgée de thé marquant ainsi une petite pause. Cela fit réfléchir Gabriella. Elle n’avait jamais encore visité le château de son continent. Jamais elle n’avait eu à y aller pour soigner quelqu’un. Perdue un peu dans ses pensées, elle sursauta légèrement quand Cristal prit parole.


- Exquis, votre thé. Je voudrais sincèrement vous remercier pour votre aide et votre hospitalité. Vous avez une bien charmante maison, mademoiselle.

- Merci bien! Puis, tout le plaisir est pour moi. J’adore aider les personnes qui en ont le besoin. Alors, vous ne me déranger nullement, soyez sans craintes.

Ayant terminé sa tasse de thé, Cristal la déposa délicatement sur la table. Gabriella fit de même et remarqua la fatigue de la jeune femme. Cristal semblait vouloir la cacher, mais il était difficile de mentir sur sa santé à une guérisseuse. Cependant, Gabriella ne parla point pour ne pas rendre mal à l’aise son invitée. Un petit silence s’installa et il fut aussitôt brisé par l’oracle. Elle lui retournait la question. Elle se souvenait que l’elfe se nommait Gabriella et avait aussi deviné qu’elle était guérisseuse. Demandant si elle se trompait, Cristal se rassit en esquissant un petit sourire en coin. Elle posa alors son regard dans celui de la guérisseuse. Confiante et voulant démontrer toute ces bonnes intentions, Gabriella laissa son regard dans celui de Cristal. Puis, avec le sourire et les yeux rayonnant de douceur, elle lui répondit.

– Vous vous souvenez bien de mon nom. Je suis Gabriella Rayanelle et je suis en effet guérisseuse. J’ai apprit par moi-même et vit ici depuis l’âge de 15 ans. Mes parents ont périt dans un incendie lorsque j’avais cet âge. J’ai su me débrouiller seule. Alors, lorsque j’ai des invités, je les garde avec moi…

La jeune elfe éclata d’un rire franc. Elle ne voulait pas semer le doute dans l’esprit de la voyageuse. Elle ne forçait pas les gens à rester avec elle et encore moins les attacher pour ne pas qu’ils partent. Alors, elle continua son petit récit.

- Bien entendu j’offre mon hospitalité à ceux qui en ont besoin, pour le temps qu’ils veulent. Alors, prenez tout le temps qu’il vous faudra pour vous remettre sur pieds avant de partir. Le château est encore à une bonne distance d’ici et je ne voudrais pas vous savoir de nouveau en danger. Est-ce que vous désirez d’autre thé, quelque chose à manger ou désirez-vous en savoir encore un peu plus sur moi? Si oui, ne vous gênez surtout pas à demander.

Adressant l’un de ses plus beaux sourires, Gabriella attendit patiemment la réponse de son invitée. Cristal semblait être une bonne personne par les vibrations qu’elle dégageait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Jeu 26 Avr - 19:48

La jeune oracle sourit à la blague de son hôtesse. L’elfe semblait franche et Cristal serait des plus surprises si elle venait à lui faire du mal. Elle jugeait son interlocutrice comme une personne franche, généreuse et soignée, par l’état du petit salon. Bien que la fatigue pesait sur elle, elle avait encore envie de converser avec Gabriella. Rassurée et détendue, elle laissa glissé son petit sac de voyage sur le sol, contenant quelques maigres effets personnels et provisions. Elle jeta un coup d’œil à sa petite bourse que se vidait un peu trop vite… On pouvait dire que son ''métier '' ne payait pas beaucoup côté argent, mais son périple était riche en émotion et en rencontre. Il faudrait bien trouver une source de revenue…

Tout en chassant cette pensée, elle reposa son attention sur Gabriella qui lui demandait si elle souhaitait bien autre chose. Elle redemanda poliment du thé, profitant des rares occasions dont elle disposait pour jouir d’un tel confort.


- La nuit est déjà tombée… Une journée exténuante, n’est-ce pas?

Elle fixait le ciel, tout en observant la lune et les étoiles, comme hypnotisés. Ce spectacle qui se reproduisait à chaque fois que le soleil cédait sa place l’avait toujours fasciné, d’aussi loin qu’elle puisse s’en souvenir. Elle repensait à sa petite maison, à sa grand-mère qui lui racontait des histoires en les observant…

- Je suis désolée pour votre famille… Vous êtes une personne débrouillarde et particulièrement bien organisée pour vous êtres si bien installée! J’ai aussi perdue mes parents.. mais avant d’avoir eu la chance de les connaître. Heureusement, ma grand-mère m’a recueillie et élevée… maintenant, me voici.

Le fait qu’elle est invoquée sa famille lui rappela la sienne… Une famille décousue, dispersé entre la vie et la mort, les différents continents, mais uni par leur devoir.. Une histoire qu’elle ne devrait raconté ici, qui serait très mal entendu. Convertir pouvait bien attendre, elle devait se reposer et ne risquerait pas de perdre cette amabilité maintenant. Un vent chaud lui caressa le visage, alors qu’elle demandait, sur un ton rempli de haine très convaincant :

- Si ce n’est pas indiscret, est-ce que vous savez si l’incendie était accidentel ou causé par ces sorciers élémentaires fous qui rôdent encore, ou même par ces chiens de loyalistes?!

Il était bien de savoir à quel niveau de haine elle aurait droit sans sa couverture… Tout en restant encore dans son '' rôle '', Cristal se retourna, tout en restant adossée près de la fenêtre, faignant un léger malaise.

- Pardon si je me suis un peu emportée…

Toute cette mise en scène afin de susciter une réaction qui pourrait l’aider… Elle fixait le plancher, tout en serrant le poing droit. Elle attendait patiemment une réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Jeu 17 Mai - 8:20

La jeune elfe fût ravie de voir son invitée rire à sa petite plaisanterie. Elle ne devait pas penser qu’elle était folle ou dérangée. Du moins, elle l’espérait. Quand l’oracle laissa tomber doucement son petit sac de voyage, Gabriella ne s’en préoccupa guère. L’autre jeune dame devait avoir ses effets personnels et elle les prendrait quand l’orpheline irait la conduire dans la chambre d’inviter qu’elle lui aurait assigné. Quand Cristal lui demanda si elle pouvait avoir de nouveau du thé, la jeune Rayanelle ne se fit pas prier deux fois. Elle versa donc le doux et chaud liquide dans la petite tasse assignée.

- La nuit est déjà tombée… Une journée exténuante, n’est-ce pas?

- En effet! En me levant se matin, je croyais vivre une journée des plus banale comme les précédentes. J’étais loin de m’imaginer que j’allais faire une si belle rencontre. Dommage que c’est dû à la blessure de votre ami. J’espère qu’il se portera mieux avec les soins que je lui ai portés. Nous le verrons bien demain matin.

Un petit silence s’installa alors que les deux jeunes femmes buvaient une gorgée de thé. Gabriella regarda elle aussi le ciel. Ce ciel qu’elle connaissait maintenant par cœur. Ce ciel qui l’avait aidé à rester en paix avec elle-même. Ce ciel qui lui parlait en lui disant que ses parents l’attendaient patiemment de l’autre côté de ses nuages. L’elfe savait que même dans la mort, ses parents veillaient toujours sur elle, qu’elle ne serait jamais toute seule. Alors, nombreuses fois avait été les moments où Gabriella avait levé les yeux au ciel et y avait envoyé une prière, un doux mot pour ses défunts parents. Comme si la jeune oracle lisait dans ses pensées, elle s’en désola.

- Je suis désolée pour votre famille… Vous êtes une personne débrouillarde et particulièrement bien organisée pour vous êtres si bien installée! J’ai aussi perdue mes parents. Mais avant d’avoir eu la chance de les connaître. Heureusement, ma grand-mère m’a recueillie et élevée… maintenant, me voici.

Gabriella s’attrista quelque peu quand Cristal lui avoua que pour sa part, elle n’avait jamais connu ses parents et que c’était sa grand-mère qui l’avait recueillit. Cependant, contrairement à l’elfe, l’oracle avait pu jouir d’une présence familiale pour lui venir en aide. À la mort de ses parents, même sa grande sœur n’était pas venue lui rendre visite. Elle n’était plus sur le continent et elle était revenue deux années plus tard et avait voulu revoir sa sœur. Toutefois, Gabriella était resté dans la forêt, la sachant maintenant sûre et toujours présente. Embarrassée, sa sœur était repartit avec son mari et l’elfe sylvaine ne l’avait plus jamais revue depuis.

- Je vous remercie de ses compliments. Avec le temps, j’ai développé les qualités et les habilités qu’il me fallait pour suivre dans cette forêt. De plus, je me vois navrée pour vous également. Ne pas connaître ses parents doit être assez troublant pour une petite enfant. Une chance que votre grand-mère a prit soin de vous. Mais, si je puis me permettre. Je crois que vous avez eu tout de même une bonne éducation et avoir une présence devait panser quelque peu la blessure de l’absence de vos vrais parents. Moi, on ne les a tout simplement enlevé alors que j’en avait encore besoin…

Gabriella s’arrêta. En parlant de plus en plus, elle commençait à éprouver une certaine colère. Colère qu’elle avait tenté de chasser dans le plus profond de son âme pour ne pas que celle-ci l’aveugle. Quand elle s’était réfugiée dans la forêt, la jeune Rayanelle avait tant pleurée et criée contre ceux qui lui avait enlevé ses parents. Revenant à elle, Gabriella entendit la question que lui posa l’oracle.

- Si ce n’est pas indiscret, est-ce que vous savez si l’incendie était accidentel ou causé par ces sorciers élémentaires fous qui rôdent encore, ou même par ces chiens de loyalistes?! Pardon si je me suis un peu emportée…

- Ce n’est pas bien grave, je suis parfois comme cela également, impulsive. Pour ce qui est de l’incendie, je n’en sais rien à vrai dire. Puis, je crois que je préfère ne pas le savoir. Car bien que je sois douce et non-violente, je ne sais pas jusqu’au j’irais si je venais à savoir qui sont les vrais responsables. Mes parents comptaient énormément pour moi et je dois dire que leur perte m’a affecté beaucoup. Je les aimais et je les crois maintenant. Les Dieux et les Déesses n’existent pas. Sinon, ils les auraient protégé et ils seraient encore avec moi.

Gabriella cessa une fois de plus de parler. La colère grimpait en elle de plus en plus. Elle se leva donc et alla se poser près de la fenêtre. Le vent chaud du soir vint lui caresser le visage ce qui la calma quelque peu. Cependant, elle bouillait intérieurement et ses traits s’étaient durcit. Elle n’osait plus regarder son invitée, car elle éprouvait maintenant un peu de gêne. C’était elle qui s’était emportée et elle s’en voulait. Après quelques minutes où le silence avait régné, Gabriella reprit la parole sans pour autant détourner la tête du firmament.

- Je suis désolée. C’est moi qui m’ai emportée. Disons simplement que c’est l’un des seuls sujets qui me perturbent autant et qui me met dans tous mes états. Alors, changeons de sujet si vous le désirez bien. Tournant la tête vers Cristal. Si vous me parliez un peu de votre ami. J’aimerais en savoir un peu sur lui pour être plus en mesure de l’aider à son réveille.

Tranquillement, la jeune elfe alla reprendre place à la petite table. Elle bu le reste de sa tasse de thé en deux gorgées et s’en reversa une autre. Puis, elle se leva pour aller chercher quelques biscuits à grignoter. Aussitôt revenue, elle reprit siège et croqua dans l’un des biscuits tout de suite suivit d’une gorgée du liquide fumant. Elle posa alors ses yeux sur Cristal devant elle et attendit une réponse de sa part.

[Hors RPG: Désolée du délais. J'ai eu quelques petits empêchements.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Jeu 21 Juin - 22:00

( HJ: AIE AIE AIE... j'ai comme un mois et quelques jours de retard.. XD Maintenant c'est les vacances et je promets sur mon âme que je te réponds dès que possible. Je suis vraiment navrée de toute cette attente, mais l'occasion ne se présentait seulement jamais... bref, milles excuses. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriella
Guérisseur (euse) de l'Air
Guérisseur (euse) de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Sam 11 Aoû - 10:24

Je dois dire que là, ma patience commence à être à bout. Cela fait bientôt 3 mois que je n'ai eu de réponse. Je dois dire que ma motivation pour le forum commence donc à chuter. C'est vraiment désolant, j'aimais bien le forum, mais là, il me semble un peu terne... Alors, s.v.p. j'aimerais au moins avoir des nouvelles.

Merci!
Gabriella
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Nordrakul
Mercenaire de l'Air
Mercenaire de l'Air
avatar

Nombre de messages : 3000
Age : 30
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Sam 11 Aoû - 19:05

Le criminel traînait sa carcasse fragile au travers les arbres, râlant et crachant son propre sang au sol de manière maladive. Il les avait tué. Il avait éventré Red Tangoff, il avait tranché la gorge de Brysséïsse princesse de l'air. Plus rien ne subsistait ici. Il avait eu ses soins, mais rien n'y faisait il allait bel et bien mourir. C'en était ridicule, pensait le comte, perdu dans sa vaine folie meurtrière. Il avait survécu aux gardes stupéfaits, survécu à sa course...

En fait, il avait si bien survécu au monde malgré ces os si tendre, cette chair si fragile, cette âme chancelante. Sir Dalek Nordrakul, tétanisé et possédé par une folie nommée fatalité, se déplaçait malgré la flèche qui se plantait dans son molet, boîtant et fulminant de rage pour toute créture vivante. Non, ce n'était plus le même comte Nordrakul, noble escimeur de Durenzteng. C'était maintenant la fin... La fin de sa vie, et la fin de ce petit bout de monde. Le calme se retrouvait dans les ténêbres, songea-t-il, essayant d'ignorer la douleur lancinante qui le poignardait.

C'est alors que le dueliste en crise de folie apperçu deux femmes plus loin dans le bois. Il avait déjà vu l'une d'elles. Une loyaliste... Les yeux serpentins de Nordrakul s'enflammèrent. La violence... Tout était faux à par la violence !

S'élançant avec un semblant de subtilité, la lame dégainée, le noble déchû arriva rapidement vers la petite Cristal...

...et planta cruellement sa rapière dans son ventre.


La sorcière sembla estomaquée. Et il y avait une raison, ce dard planté au travers sa chair avait tout pour être désagréable... tout pour être léthal. Nordrakul approcha son visage de l'oreille de Cristal, et murmura de ses lèvres déchirées, de cette voix brisée par la mort si proche, ce mentra si souvent murmuré à ses victimes... ;
- Sens la mort monter en toi... et ne pousse pas de cris ! Chhhhhht.... chhhht.....
Nord cracha une salve de sang au dessus de l'épaule de la petite magicienne. Ses yeux perdirent de leur profondeur, ses esprits s'estompèrent. Cette fois, c'était certainement la fin... enfin... la fin...

Hazel. Le capitaine Jasmund.

le sommeil...

Brysséïsse. Tangoff. Tous ces hommes...

La mort...

Cristal...

- ... Dé... esses... Enfin.. je vous.. vois...
Sir Nordrakul s'écroula, le regard vide. Et dans le noir vascillant de ses yeux, quiconque aurait saisit que cette fois, la mort ne le laisserait pas repartir. Ainsi s'éteint le comte du continent de l'Air, meurtrier incompris, meurtrier solitaire. Et en une dernière pensée, le pauvre monstre pensa à cette elfe. Titania.


Fin du personnage de Sir Nordrakul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristal
Oracle de l'Air
Oracle de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dans un petit bois   Lun 13 Aoû - 12:45

( HJ :J’ai promis sur mon âme et j’en ai mis du temps. Comme tu peux le voir, Gabriella, ma motivation était pour autant partie depuis très longtemps, raison de mon absence de réponse. J’aurais du faire plus vite, te mettre au courant et te répondre pour te débloquer, mais je ne l’ai pas fait. C’était stupide et je le regrette. Nordrakul a été plus rapide que moi ( j’étais absente lorsque tu as posté pour exprimer ton mécontentement ) et maintenant, je vais suivre son exemple et tirer ma révérence à mon tour.

Gabriella :: Je m’excuse encore, ça a été un plaisir et j’espère avoir la chance de refaire du Rp avec toi, avec des réponses plus rapides de ma part Razz

Nordrakul :: Merci pour la porte que tu m’as ouverte. C’est reparti pour un dernier tour.. )


- En effet! En me levant se matin, je croyais vivre une journée des plus banale comme les précédentes…

Cristal ne put s’empêcher de sourire à cette remarque. Quelle journée avait été banale, depuis le début de son périple? Elle préféra ne rien répondre, considérant cela comme un sujet plutôt risqué. La jeune oracle était heureuse finalement, elle ne se voyait pas à la place de Gabriella, dans une petite maison à exécuter diverses tâches qui ne l’intéressaient pas du tout, et encore moins avec une ribambelle d’enfants! Elle reporta son attention sur la guérisseuse, qui parlait maintenant de Horven. Elle n’était pas inquiète pour lui, mais elle espérait plus que tout qu’il s’en sortirait. Il lui avait été d’une aide précieuse, après tout.

Écoutant d’une oreille plutôt distraite Gabriella, parlant de son passé et du sien, elle gardait son regard posé sur l’elfe, ajoutant quelques petits hochements de tête en signe d’intérêt. Puis elle posa sa question, se découvrant des talents de comédiennes plutôt convaincants. Cristal attendit sa réponse avec attention, et appréhension.


- …Les Dieux et les Déesses n’existent pas. Sinon, ils les auraient protégé et ils seraient encore avec moi…

La dernière remarque de Gabriella suscita son intérêt au plus haut point. Une étincelle s’alluma dans les yeux clairs de la jeune femme. Elle avait plus que tout envie de prendre d’assaut un sujet si intéressant, bien qu’elle dut malheureusement s’abstenir. Les dieux et les déesses n’existent pas, sinon ils auraient protéger les parents de cette elfe? Pourtant, aucune morts n’arrivent pour rien, et la vie devait suivre son cours, tout comme on devait suivre notre destin. Et puis, il était difficile d’accepter la mort pour Gabriella, puisqu’il y avait la vie et finalement la mort pour chacun de nous au bout de la route. Cristal retint un soupir. Si beaucoup de gens comme la jeune femme devant elle détestait les déesses car des êtres chers avaient rendus leur dernier souffle et que les resplendissantes divinités n’avaient rien fait pour les protéger, l’oracle n’était pas au bout de ses peines.

Alors que son hôte s’excusait de s’être emportée elle aussi, elle lui demanda de lui parler de Horven, tout en se reprenant place sur son siège. Cristal, qui fixait l’horizon depuis peu, dit alors à mi-voix, avec une douceur qui lui était étrangère :

- Dites vous que vous ne seriez pas devenu ce que vous êtes si ses personnes étaient encore de ce monde…

Parlait elle pour Gabriella, ou pour elle? Elle continua de sa voix habituelle, tout en tournant maintenant dos à la fenêtre :

- Ils seraient fiers de vous, j’en suis sûre.

Tout se passa si vite, tout était tellement surprenant. Cristal croyait au destin, il lui avait fait une de ses surprises…

Une intrusion dans la petite demeure, au creux de cette forêt touffue. Comme frappé par une évidence sans nom, la jeune oracle se retourna, ayant le temps d’apercevoir un homme qui franchissait la porte, dans un état déplorable. Elle le connaissait, oui. À la plage, il avait essayé de les aider. Sans lui, peut-être qu’elle n’aurait pas pu vaincre ce monstre marin…

Si on inversait les rôles maintenant? Si le pseudo sauveur devenait maintenant celui qui lui arracherait la vie dans une caresse froide, une douce étreinte mortelle?

La lame du Sir était cruellement enfoncé dans son ventre. On pouvait lire la surprise dans les yeux de la jeune oracle, qui porta instinctivement sa main à son ventre. Ses vêtements et sa main souillé de sang, du sien. S’accrochant à l’épaule de son meurtrier, qui alors s’approchait d’elle avant de lui accorder, comme un honneur, ses dernières paroles.


- Sens la mort monter en toi... et ne pousse pas de cris ! Chhhhhht.... chhhht.....

La mort? C’était donc cela qui s’infiltrait doucement? Son regard si clair, si doux se posa dans celui de Nordrakul. Comme si elle le sondait, comme si elle le pardonnait. Elle ne répondit rien. À quoi servait-il de crier? Si il y avait bien quelque chose que l’on pouvait dire à propos de cette Denkar, c’est qu’elle avait toujours eu du cran. Pourquoi crier?

- ... Dé... esses... Enfin.. je vous.. vois...

Oh oui! Comme elle voulait les voir elle aussi! Si elles faisaient cet honneur au Sir, elles allaient sans doute lui offrir ce luxe à elle aussi, à elle qui leur avait dédié sa courte existence, qui leur avait offert son âme et son destin!

Elle vit la mort dans les yeux de son agresseur, elle la vit fondre sur lui. Elle capta ce sombre voile noire qui vint se poser, dans ses yeux. Alors qu’il s’effondrait, elle tombait à genoux, impuissante. Le sang coulait toujours, un mal s’emparait d’elle. Il ne prenait pas le dessus, pas encore. Ses dernières pensées claires se disputaient dans sa tête. Entre la tristesse, la paix et la défaite. Elle n’avait pas réussi à faire le poids ? Elle avait échoué, n’est-ce pas? Ses yeux se brouillèrent de larmes. Elle, ce petit brin de femme tellement fragile, tellement faible, encore plus lorsqu’on la regardait en ce moment. Elle n’avait jamais été digne de sa mission, tellement faible… Un peu de sang qui coule au coin de ses lèvres minces, une larme qui se trace un chemin sur sa joue de plus en plus pâle. Les remords…

Pourtant, elle s’était rendue jusque-là, jusqu’ici. Elle s’était bravement battue. Seule, Cristal était restée droite, elle avait toujours garder espoir. Oui, elle avait fait tout ce qu’elle avait pu. Sa force résidait dans son petit caractère indomptable, dans sa présence d’esprit et sa compassion. Dans son grand courage, de cette lumière qui émanait de sa personne. Un sourire, puis… Elle ne reverrait plus jamais son frère… il s’en sortirait. Plus jamais elle ne verrait le matin, elle cédait sa place à cet enfant qui naissait au même instant, un peu plus loin… Oh oui, elle était prête.

Peut-être que tout ceci aurait pu être différent. Bien qu’elle se trouve dans la même pièce qu’une puissante guérisseuse, elle n’aurait rien pu y faire. La blessure était plus que grave, et l’énergie de l’oracle vidé par cette journée haute en péripéties. Dans un état normal, elle se serait battue pour cette flamme de vie chancelante, encore en elle. Pourtant, c’était ainsi que tout se terminait, finalement. Cristal croyait au destin, il lui avait fait une de ses surprises… et il lui fallait suivre son cours.

La fidèle loyaliste s’effondra alors sur le sol, à quelques centimètres près de Nordrakul. Fidèle jusqu’au bout. Un dernier souffle, ce sourire si sincère. Le regard paisible, oh oui. La paix, elle l’avait trouvé.

Elle les avaient trouvés, elle les voyait elle aussi…


Fin du personnage de Cristal Denkar.

( HJ: Merci encore une fois. Je me devais de faire ce dernier message. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans un petit bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans un petit bois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans le petit bois, derrière les HLM... [Pv]
» Promenade dans les sous-bois
» petit salon occupé
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Dans le petit village de Gake...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de l'air :: Elenwë-
Sauter vers: