AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La salle d'audience!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Dim 5 Mar - 9:03

Le roi arriva quelques instants plus tard dans la salle d'audience (c'est la salle de conseils aussi, merci sœurette!). Sa sœur était encore là avec le jeune draconien d'Ys! Décidément, elle faisait un bon travail concernant ses invités. Il lui fit un grand sourire et lui dit:

- J'ai laissé Bryséïsse et Maya ensemble dans l'enceinte du palais, je les laisse faire connaissance toutes les deux. Merci d'avoir amené mon invité ici et lui avoir tenu compagnie... Tu peux y aller maintenant mais reste dans les parages car il va bien falloir que je te donne une explication concernant tout cela.

Il embrassa tendrement sa sœur sur le front et lui caressa la joue, ce qui signifiait dans son langage qu'il s'excusait pour tout à l'heure et qu'il la rassurait en même temps. Normalement il ne le faisait point en public, mais le draconien ne représentait aucun danger pour lui.

Il laissa sa sœur partir et dirigea sa main vers un siège, invitant Zéphyr à prendre place sur celui ci.
Le roi se mit au bout de la table où l'attendait son trône habituel, s'assit et dit en direction de son invité:

- Alors dites-moi, jeune draconien, ce qui vous amène ici?! D'après mes souvenirs d'enfance et les livres que j'ai lût, je pensais que la cité d'Ys n'existait plus depuis des lustres et avait été détruite par les forces du mal? ...
Puis il attendit une réponse de la part du jeune homme assit en face de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Eärwen P
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 6 Mar - 15:01

Eärwen attendait que son frère arrive, se demandant ce qu'il était en train de faire. Elle entendit alors derrière elle un bruit de pas qui lui était familier. Elle en fut soulagée et se retourna pour voir son frère arriver, celui-ci lui axpliqua que les deux jeunes filles étaient en train de faire connaissance et elle sourit. par la suite, il lui demanda de les laisser tous deux, lui et l'homme du nom de Zéphir. Elle aqcuièça doucement, et reçut l'excuse de son frère en lui adressant un sourire qui signifiait qu'elle ne lui en voulait pas.

"Bien, je vais vous laisser, au revoir..."

Puis elle s'éclipça doucement, d'un pas calme et serein, où l'on sentait de l'assurance. elle sortit de la pièce et partit un peu plus loin. de sote qu'elle ne puisse rien entendre de la conversation. Après tout, si son frère voulait qu'elle le sache, il le lui dirait. sinon, c'est qu'il valait mieux qu'elle ne sache rien. elle regarda donc le crridor où elle se trouver, il était vaste et éclairé.
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 6 Mar - 15:33

Zéphyr salua la jeune reine avant de regarder le roi de ses yeux mauves.
Il salua le roi et prit donc place sur le siège qu'il lui avait désigné.
Une fois assis, il eut un sourire amusé face à l'homme qui trônait pas trés loin de lui.

-"Je n'ais donc pas besoin de me présenter, vu que les points les plus importants ont été dit..."

Le fait qu'il était darconien avait été dit et le fait que Ys existait ,aussi.
Il garda son sourire et dit un peu plus sérieusement.

-"Je me nomme Zéphyr Enlenraëli, et je suis sous les ordres du conseil de Ys."

Il réfléchit un moment comment formuler ce qu'il allait dire, car il devait être suffisamment clair sans être trop long. Sait on jamais si des oreilles indiscrète venaient à passer par là.

-"La citée a survécu à bien des catastrophes et les ténèbres n'ont pas encore percés le mystère de la ville .Je suis venu jusqu'ici pour vous entretenir d'une chose Majesté que le conseil a cru important. "

Il reprit sa respiration et pour bien être compris se força à mettre un temps d'arrêt.

-"Nous avons en notre possession une bibliothèque renfermant des secrets qui ont disparut des continents depuis un temps anciens, mais aussi des secrets sur les déesses et le mal qui règne sur mon continent , un grand nombre des envoyés de Ys sont persuadé que les déesses n'ont pas disparut..."

Le regard du draconien perdit enfin cette teinte qu'il avait et qui ne lui appartenait pas. Il redevenait face au roi, Zéphyr de Ys.
Les dires qu'il avait , étaient assez condensé, il émit de nouveau un temps d'arrêt pour voir si le jeune Roi avait bien saisit ses paroles et surtout avait des questions.

Tant de sous-entendus, tant d'informations. Et tant de détails qu'on lui avait chargé de dire au Roi. Mais avec la méfiance de tout instant qu'on lui avait enseigné, il ne pouvait s'empécher de décrypter le moindre mouvement, le moindre regard, la moindre respiration de Jonas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Mer 8 Mar - 10:28

Jonas ne fut pas étonné de ce qu'il venait d'apprendre: le mal, les déesses et tout ce qui formait l'ancien monde avaient bien survécus. Les dires du jeune draconien ne firent qu'accentuer cette pensée. Le jeune homme en face de lui semblait cependant assez perturbé par ce qu'il venait de dire au roi mais digne de son statut, le roi n'en dit rien... Au contraire, il l'était lui aussi. Le fait que le mal et les déesses soient encore vivantes ne pouvait signifier qu'une chose: un combat manichéen constant!!

Le roi se perdit alors dans une sombre et complexe tentative de réflexion puis, ayant retrouvé le fil de ses pensées, s'adressa à Zéphyr:

- Effectivement, le conseil est arrivé à la même conclusion que moi. Je ne doute pas un seul instant à la survivance des déesses ainsi qu'au mal! Le fait est que j'en aie eu la preuve sous une forme assez bizarre: l'éveil des titans de chaque royaume, le fait que les oracles se mettent à errer à la recherche de quelques fragments des déesses et de leur puissance et surtout... l'apparition de monstres de plus en plus puissants... Oui, les déesses et le mal qui a rongé jadis notre monde sont encore là...

Le roi se tut et regarda intensivement Zéphyr, comme pour constater qu'il comprenait chacune de ses paroles et surtout l'enjeu qu'elles entraînaient:

- ...Vous devez-vous aussi l'avoir senti pour savoir, qu'ici même, la présence de deux forces existent... Une force plus grande que celles émanant des êtres humains...

Son regard fut attiré par le spectacle qui s'offrait derrière la fenêtre: la Tour Noire, trésor architectural attaché à sa famille, se dressait devant le château, lieu sinistre témoin malgré lui des temps passés!

- ...Cette Tour, dit il en se retournant vers son interlocuteur, renferme d'étranges secrets, peut être même la clé de ce que nous ne cernons pas... Mais l'accès y est impossible, même pour les puissants mages que j'ai enrôlés et qui vivent ici. Une force incommensurable nous empêche d'y accéder et elle émane de l'intérieur de celle ci... C'est la première force que nous avons identifiée... La seconde est plus dissoute mais se fait sentir par moment ici même au château, comme si elle voulait nous montrer qu'elle est là sans le vouloir... Je ne sais pas si je m'exprime bien, dit il à l'adresse de Zéphyr, me comprenez-vous? ...Quoiqu'il en soit, il faut, suivant votre permission, que je me rende à Ys afin de m'entretenir avec votre conseil... ils ont peut être un moyen de percer la défense de cette Tour ainsi que de savoir quelle est l'autre force qui réside dans ce château...

Le roi se frotta le menton, tournant dans sa tête cette longue étude du sujet:

- Dites-moi Zéphyr ce que vous en pensez? Avez vous senti tout cela? Etes vous d'accord? ...Je suis si las de tous ses mystères environnants que j'ai besoin d'un avis extérieur! ...

Il attendit patiemment la réponse du jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
En malus
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Jeu 9 Mar - 7:34

En malus entra dans le couloir qui mené à la salle d'audience, mais en entendant des voix il compris que le roi était occupé. Il passa devant la porte pour faire savoir au roi qu'il était la, puis il s'écarta et pris garde à penser à autre chose, pour ne pas entendre la conversation. Il pensait a tous ce qu'il avait vecu depuis qu'il était partit du monastère, c'est-à-dire bien plus que pendant toute sa vie au par-avant.

[Désolé pas d'inspriation]
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Ven 10 Mar - 11:00

L'éveil des titans... oui, Ys en avait d'ailleur reçu un en visite ,c'était donc le cas de tous.
Il comprenait et son regard le prouvait bien, des monstres de plus en plus puissants, certe mais un des peuples les plus puissants les protégeait , lui et son peuple. Heureusement d'ailleur , sinon face aux créatures maléfiques, ils auraient disparut.

Deux forces existentes, oui, alors c'était juste ce qu'il avait ressenti et les informations qu'il avait reçu.
Un sourire se fit en coin sur le visage du draconien.
Il hocha simplement de la tête , mais ne suivit pas le regard du roi, préférant rester fixer sur lui pour ne pas perdre une information.

Percer le mystère de cette tour, mais était ce bien prudent? Peut être que quelque chose était cachée à l'intérieur, quelque chose qu'il ne fallait pas découvrir. Mais ça il n'en dit rien.
Aller à Ys, oui c'était même une invitation du conseil.

Il resta un moment silencieu et ses yeux mettaient à leur tour de l' ordre dans ses pensées.
Il leva ensuite son regard vers l'homme.

-"Majesté j'ai été envoyé ici pour résoudre la deuxième force présente dans ce château, et j'ai reçu l'ordre de la conduire sur Ys. Il s'agit de quelque chose de précieu, quelque chose d'important , un trésor, mais bien sur pas celui des contes, un trésor dont on ne soupçonne pas l'existence..."

Il se leva doucement et repoussa sa chaise, il fouilla dans sa sacoche qui se trouvait sur la table et en sortit une envelloppe verte. avec un cachet argenté. Il regarda le roi et leva la main , à ce moment là, l'envelloppe à ce geste se dirigea vers Jonas et se déposa lentement devant ce dernier.

-"Majesté, je ne suis pas seul à utiliser ce genre de procédé et ce genre de pouvoir, notre citée serait hereuse de vous reçevoir..."

Il émit un temps de doute, puis continua plus bas.

-"C'est aussi un lieu où les élémentalistes vivent heureu..."

Ces mêmes élémentalistes qui étaient chassés dans le monde, avait un lieu de sureté en le lieu qu'était l'île. Rien que ce point , si cela venait aux oreilles de ceux qui étaient contre les déesses,la citée serait en grand danger.
Pourtant, le draconien avait jugé le roi digne de ce secret.

-"Majesté,il me faut trouver ce trésor, je sais que je ne suis pas en droit de demander cela, j'use déja de votre hospitalitée, mais c'est important.
Je me ferais un honneur ensuite de vous conduire en Ys..."


Peut être que les questions du roi seront en partie résolues, peut être que dans la bibliothèque de la ville se trouvait un indice sur la tour.

-"Majesté, quelque chose va se produire... quelque chose sommeille en mon continent...et on m'a chargé de vous avertir, notre citée a déja prit quelques mesures de sécuritée, je vous conseillerais d'en faire autant."

Soudain il s'arrêta, tout ses sens étaient aux affuts depuis qu'il était rentré dans la pièce, et maintenant ces même sens l'avertissaient.
Quelqu'un se trouvait à proximitée...

Il se retourna et fixa la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Ven 10 Mar - 12:21

- Je ne parlais pas de votre lettre, dit Jonas avant même que Zéphyr ne la sorte, il s'agit d'une personne ici présente dans ce château! ...

Soudain Zéphyr entendit un bruit derrière la porte de même que le roi. Pendant que son hôte scrutait la porte, Jonas lui dit:

- Ne vous inquiétez surtout pas pour ça! Si quelqu'un écoute ne serais ce qu'une seule bribe de notre conversation, son cerveau serait aussitôt réduit en bouillie... C'est un ancien sort des plus puissants qu'à fait ériger mon père autrefois! ...

Le roi pensa soudain à Ys, cité où les élémentalistes vivaient heureux!!
Il repensa à la phrase de Zéphyr

-"Majesté, quelque chose va se produire... quelque chose sommeille en mon continent... et on m'a chargé de vous avertir, notre citée a déjà prit quelques mesures de sécurité, je vous conseillerais d'en faire autant."

- Ne vous inquiétez pas pour la sécurité de mon royaume jeune homme... J'ai pris quelques dispositions pour que rien n'arrive à mes concitoyens, dussé-je en mourir! ...Mais avant de partir pour Ys, il faudrait que j'arrange quelques-unes unes de mes affaires, si vous me le permettez! En attendant l'accès au château vous est offert, reposez-vous le temps qu'il faille en prévision du voyage que nous allons faire... je ne sais pas s'il s'arrêtera jusqu'à votre cité ou s'il ira plus loin...

Le roi soupira lentement puis il se leva et s'inclina devant son hôte...

- Si vous me le permettez...

Il indiqua la porte à Zéphyr en vue de l'accompagner jusqu'à la bibliothèque où il espérait que le jeune draconien trouve quelques renseignements intéressants...
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Dim 12 Mar - 10:10

Une personne ici dans ce château, le trésor serait donc une personne?Cela changeait considérablement la donne.
Il regarda de nouveau le roi.

Un sourire se fit sur son visage. Drôle de procédé, mais qui avait au moin le mérite d'être efficase.

Il salua en penchant doucement le haut du buste, le roi.
-"Je n'ais rien à vous permettre Majesté, je vous remercie encore mille fois pour votre hospitalité"

Il se releva doucement prit sa sacoche, la remit en place et regarda de ses yeux mauves Jonas.

Accompagner un roi dans un voyage, voila qui sortait de son ordinaire, et qui lui sembla trés intéressant. Il se demanda quelques instants comment cet homme réagirait en voyant Ys.

Il s'éloigna de la table et se rapprocha de la porte ainsi que du Roi.

-"Si vous m'indiquez juste une chambre ou un endroit avec de la paille, vous me comblerez majesté, car je suis un peu fatigué du voyage."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Dim 12 Mar - 13:29

Jonas regarda quelques instants son hôte et avec le plus grand des sourires lui dit:
- Je comprends que vous soyez fatigué! Si Ys est aussi loin que ce que l'on dit, vous avez dût mettre des mois pour arriver au château! ...Mes serviteurs vont vous préparer une chambre des plus tranquilles! Vous allez vous y..
Un bruit gigantesque résonna dans le lointain! Jonas s'aperçut qu'il venait de la Tour Noire. Phénixia émit un bruissement de panique, comme si la peur gagnait la lame sans faille! Jonas accourut vers la fenêtre et vit une longue traînée de fumée noire sortir de la porte de la Tour. Puis soudain, déchirant l'effet de surprise d'un tel spectacle, un rire sinistre se fit entendre. Un rire qui glaça le sang du roi et paralysa Phénixia. Le roi, sans trop savoir pourquoi, fut rempli d'une peur sans nom!
Puis lentement, sans que personne ne puisse faire grand chose, la Tour Noire s'enfonça lentement dans le sol comme un clou sur du bois. Au bout de quelques minutes, il ne restait de la Tour qu'une trace, peu visible, de son toit lisse sur le sol!
Le roi se retourna vers Zéphyr et d'une voix tremblante lui dit:
- Je crois désormais qu'il est impératif de se renseigner sur cette Tour...
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 13 Mar - 13:36

Ca y est... le début de ce que craignait le conseil commençait. Et cette tour était peut être lié.
Il fronça les yeux quant le vacarme eut lieu. Et se rapprocha de Jonas. Une peur sans nom... ce n'était pas du tout le cas de Zéphir, mais quelque chose le mettait en alerte quelque chose se préparait...
Il serra les poings en regardant la tour s'enfoncer.

Sans regarder le roi, il prononça un...

-"En effet..."

Il se retourna et s'apprèta à partir, mais attendit en regardant le roi.
Il se reposerait aprés, il devait en avertir le conseil.
Et retrouver Enlen. Lui aussi sans doute l'avait sentit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 13 Mar - 15:19

- ...Pas encore! ...

Le roi prononçait ses mots à l'attention de Zéphyr! Lui aussi avait envie de se rendre le plus vite possible à Ys et discuter du problème avec le conseil mais, Phénixia semblait dire que c'était trop tôt!

- ...Excusez-moi mais nous ne savons pas encore si ce phénomène doit être considéré comme une attaque? ...En effet, si l'entité qui se trouve dans cette Tour ne désirait que notre départ? Elle attend peut être que nous soyons partis pour prendre d'assaut le château... S'il vous plaît Zéphyr, attendons seulement deux jours, histoire de voir l'évolution de la situation, après nous aviserons mes conseillers de notre départ! ...

Le roi sembla tout à coup confus, la peur au ventre, essayant de concevoir ce qu'il devait ou non faire pour le bien de tous! ...

-...Je... Je ne veux pas qu'il arrive quelque chose à tous les habitants de ce château sous prétexte que nous devons partir au plus vite chercher réponse à nos questions! ...S'il vous plaît, dit il d'une voix implorante, attendons seulement deux jours! De plus, il vous faut du repos... Imaginez les combats que nous allons devoir mener! ...

Il regarda longuement Zéphyr dans l'attente de son approbation!
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 13 Mar - 18:19

Il fut assez étonné de la réponse du souverain. Pas encore? Mais... pourtant... Trés calme Zéphyr se retourna pour regarder le Roi assez intensivement.

Oui, peut être que le départ du Roi et de lui allait accélérer les choses,pour le bien du peuple du Roi qui faisait face au draconien ils devaient encore rester.
Ce même Roi, le suppliait de rester? Et s'inquiétait de son état de santé? Etrange ces continenteaux.

Il revint prés du Roi , et un sourire amical apparut sur le visage du jeune homme.

-"Bien majesté, comme il vous plaira, j'en profiterais pour faire mes recherches..."

Ce Roi était décidement pas comme ceux auprés desquels il avait déja été envoyé. Sans doute, si ce Roi avait été dresseur, il aurait pu être ami. Sans doute...
Il salua le Roi en se penchant un peu puis se releva doucement.

-"Pour les combats ne vous inquiétez pas, Majesté, vous avez Ys comme alié, et si la citée m'a envoyé auprés de vous c'est qu'elle vous a jugé digne de confiance."

Comment formuler le fait qu'il était commandant des armées de la citée? Et conseillé privé du conseil? -Chaque chose en son temps Zéphir- aurait dit son supérieur. Oui, cela était un riche conseil. Pour le moment toujours laissé planer l'impression du voyageur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En malus
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Mer 15 Mar - 5:16

En Malus qui attendait dans le couloir entendit un bruit venant de..., Il ne savait pas bien d'ou il venait. Il passa sa tête par la fenêtre et vit la tour noire, qui l'avait tant intrigué quand il était entré dans le chateau, s'enfoncer dans le sol. Il courru jusqu'à la porte de la salle d'audience et frappa vivement à la porte en criant: "Sir, la tour... Venez vite!" La situation le dépassait, que pouvez-t-il bien se passer? Il fallait absolument que le roi sorte pour faire quelques chose. Puis comme un mécanisme bien rodé, il lui vint un préssentiment: sans doute était-ce un élémantaliste. Les années de condisionement lui avait appris à leur rejeter la faute dès qu'il se passait quelques chose de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Jeu 16 Mar - 4:24

Soudain , le roi entendit le cri d'En Malus et lui répondit:

- Je vous en prie En Malus, entrez!

Il regarda Zephyr calmement et lui dit:

- Je vous retrouve plus tard. Mes serviteurs vont vous accompagner jusqu'à votre chambre!

Puis il se tourna vers le chevalier:

- Il faut donc que nous ayons une discussion nous aussi je crois?! Ce que je vous demanderai est simple cependant: renoncez à votre ordre et rejoingnez mes troupes, j'ai besoin d'hommes comme vous ici! Cependant je vous laisse un temps de reflexion; aprés cela je vous expliquerai, malgré votre réponse, pourquoi je vous veut dans mon armée!...

Il se tut quelques instants et laissa En Malus en pleine reflexion. Pendant ce temps, il prit la peine de se poser sur un siège tout en regardant par la fenêtre...la Tour existait encore il y a quelques instants!...
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Jeu 16 Mar - 12:49

Zéphir salua le roi, puis ouvrit la porte de la salle d'audience , remit sa sacoche sur son épaule, et sortit enfin. Il salua le chevalier qu'il avait déja croisé, puis suivit les deux serviteurs qui l'attendaient devant la porte.


Aprés quelques minutes de marches, ils montèrent des escaliers en colimaçon et arrivèrent enfin dans un couloir. Un grand couloir avec des fenêtres d'une taille moyenne.

Ils s'arrêtèrent devant une porte en bois noir .
L'un des deux serviteurs ouvrit la porte et entra à l'intérieur. Il ouvrit les rideaux, puis ressortit.

Il salua le draconien .
Puis partit avec son compère en toute discrétion.

...[à Suivre...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En malus
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Ven 17 Mar - 9:19

En Malus entra étonné que le roi ne fasse pas attention à la tour.

-Il faut donc que nous ayons une discussion nous aussi je crois?! Ce que je vous demanderai est simple cependant: renoncez à votre ordre et rejoingnez mes troupes, j'ai besoin d'hommes comme vous ici! Cependant je vous laisse un temps de reflexion; aprés cela je vous expliquerai, malgré votre réponse, pourquoi je vous veut dans mon armée!...

En malus fut en proie à un terrible dilemne, il resta debout et réfléchit. Il avait une haute éstime du roi, mais son ordre s'était toute se vie. Il avait voué son éxistence à détruire les élémantalistes, et à purifier le monde. Mais voila que le roi lui parraissait septique quand à son ordre, et il lui proposait même de quitter l'étoile de fer, pour entrer dans son armé. En malus s'appraîta à décliner l'offre, il ne pouvait pas renier toute sa vie, il ne pouvait pas se battre sans idéale.

Puis il lui vint une idée, peu être le roi possédait il un but, peu être savait-il quelques chose d'important, et il aurait peu être besoin de lui...
Si cela était le cas, il fallait qu'il reste...

"Sir, vous me faite un grand honneur, cepandant je ne peut pas quitter mon ordre, mais je vut bien rester un certain temps à votre service. Plus tard il me faudra sans doute retourner au monastère, mais si vous avez besoin de moi maintenant, je suis à votre sevice."
Revenir en haut Aller en bas
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Dim 19 Mar - 7:49

Le roi réfléchit un instant:

- A vrai dire, ce n'est pas de ce problème dont je veux vous parler. Regardez autour de vous, j'ai un nombre incalculable de soldats, même si vos talents en dépassent certain... mais disons que ma proposition est plus personnelle! ...Asseyez-vous, je vous prie! ...

Le roi regarda intensément En Malus, pesant le pour du contre de ce qu'il devait dire. Il était sûr que le pauvre homme allait avoir un choc après cette conversation!

- Voyez-vous, En Malus, il y a dans ce château des capteurs "magie". Ce sont généralement des objets qui émettent une lumière en fonction des capacités magiques des personnes qui les touchent ou les approchent. Il est vrai aussi que j'ai senti une aura particulière en vous voyant: imaginez, un anti loyaliste combattant des personnes qui étaient au fond comme lui! ...Je me suis empressé de me renseigner sur votre ordre aussi et on vous a menti sur certains points: cet ordre n'est qu'un pseudo mensonge! ...

Lentement, le roi sortit un très ancien parchemin où les écritures et les bordures montraient qu'il était plutôt vieux. Il le tendit à En Malus:

- Regardez là dessus, c'est un texte d'avant la Guerre! Il est écrit qu'il existait un ordre comme le vôtre, trait pour trait, et que celui ci était en faveur avec l'idéal des déesses: en gros c'était un ordre saint non versé dans les batailles et les combats personnels. Cet ordre a été détruit par un anti-mage du nom de Vindrolkar, certainement dût à cause de la jalousie qu'il éprouvait envers cet ordre qui ne l'avait jamais autorisé à y entrer... Quoiqu'il en soit, l'ordre détruit, on en perd la trace pendant plusieurs décennies, jusqu'à ceci...

Le roi sortit un autre parchemin qui paraissait récent d'environ une trentaine d'années:

- Ici, on voit la reconstruction de votre ordre par un certain Antalzar... Antalzar qui n'est autre que le descendant direct de Vindrolkar, celui qui avait détruit l'ordre premier! La suite, vous la connaissez aussi bien que moi, il reconstruit l'ordre et poursuit les anciens projets de son ancêtre: détruire tous les mages et loyalistes du monde pour se venger du refus passé! ...

Le roi se fit plus calme et ajouta doucement à l'attention du guerrier:

- Je sais que tout cela doit sérieusement vous bouleverser, mais attendez d'avoir la suite. Votre père et votre mère étaient très pauvre n'est ce pas? Vous étiez le dernier enfant d'une grande famille, non? Savez vous pourtant que vos arrière-grands-parents étaient en fait les propriétaires du monastère de votre ordre? Et que Antalzar le leur a volé! Il les a ruinés et les a destitués de leur lieu de vie. De plus, votre famille est descendante du premier fondateur du vrai ordre de l'étoile de fer! ...On vous a menti sur votre histoire, votre vie, vos capacités. Car en plus de vous obliger à traquer et tuer des élémentalistes, leur vrai but sera au final de vous éliminer aussi! ...Prenez!

Jonas lança une petite boule de verre au guerrier que celui ci attrapa dans sa main. La petite boule commença à briller faiblement. Pendant ce temps, Jonas se leva et alla chercher un gros livre sur l'histoire de la famille de En Malus. Quand il revint s'asseoir, la boule éclairait tellement la pièce qu'on eut dit qu'il y avait une autre source de lumière après le soleil:

- Si vous doutez de ce que je vous dis, lisez ce livre! L'histoire de votre famille s'y trouve entièrement répertoriée; l'ordre voulait vous faire venir ici dans le but de le récupérer et surtout le détruire afin que vous n'en sachiez rien sur votre histoire! De plus, vu l'intensité du capteur, vous avez de grande capacité en magie! Ils auraient fini par vous éliminer de peur que vous vous retourniez contre eux! ...

Le roi prit soudain une voix assez sévère et continua:

- Alors écoutez-moi bien En Malus! Je ne suis pas là pour vous refaire la même proposition deux fois! La vie m'importe plus que les affaires internes et stupides entre loyalistes et anti loyalistes! Et ici, il s'agit de la votre, donc je réitère: quittez votre ordre et rejoignez mon équipe de conseillers...

Le roi s'affaissa dans son fauteuil et soupira. La fatigue de ses jours ci se faisait sentir:

-...Que choisissez-vous, alors?...
Revenir en haut Aller en bas
Sylphe


avatar

Féminin
Nombre de messages : 2404
Age : 28
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Dim 19 Mar - 14:55

{ En Malus, premier avertissement. Rétrécis-moi cette signature ^^ Elle est trop large et elle déforme la page. Bon jeu! }

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En malus
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 20 Mar - 7:32

En Malus eut un choc, tout au long de la conversation il ne dit rien, puis quand le roi eut fini il réfléchit. Il connaissaient bien sure l'histoire du heros Antalzar, fondateur de l'ordre, mais il était vraie que la date de construction du monastère sonnait faux, en effet le monastère avait un style archytectural datant d'avant la grande guerre bien avant, mais En Malus pensait que l'on avait repris un batiment éxistant et que pour enluminer la gloire de l'ordre on lui en avait attribué la construction. La téhorie du roi était fort plausible, par contre même si l'ordre n'avait pas un passé glorieux, ses intention lui avaient toujours parru honorable... Jusqu'à maintenant. L'histoire de sa famille ne le troubla moins, car il ne savait absolument riende ses parents a par ses premier souvenirs. Mais de la a penser que cette ordre leur apartenaient... Et le pire lui avait des capacitée magique... C'était trop pour une seul fois, il fallait qu'il réfléchisse, mais la comme ca il ne pouvait pas... De plus le manuscrit pouvait être falcifié.

"Je ne sait pas si je doit tout croire, cela fait beaucoup... En attendant je veux bien me mettre à votre service, mais je chercherai au fur et a mesure des... preuves. Si vous permettez de reester à vos coté..."

En Malus attendit avec espoire et tristesse la réponse du roi.


(Désolé Sylphe; j'ai un grand écran alors je n'avait pas vue que cela déformé le jeu au taille de fenetre plus petite. Je vais arranger ca)
Revenir en haut Aller en bas
Jonas Ph
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 20 Mar - 12:48

- C'est à vous de voir En Malus, sachez qu'ici, il n'y a ni élémentalistes, ni anti loyalistes, juste des gens qui vivent pour eux et pour eux seuls. Si vous voulez entrer à mon service il n'y a pas de problème, vous pourrez même utiliser la magie si vous le désirez... tant que vous ne mettez pas mon royaume en danger!... Bon, je crois que nous avons besoin tous les deux d'une bonne nuit de sommeil!... Nous sommes fatigués et stressés, de plus cela vous laissera le temps de réfléchir tranquillement!

Le roi se leva difficilement de son siège et s'avança vers la sortie quand, soudain, il se tourna vers En Malus et ajouta:

-...Vous inquiétez pas pour le bouquin, c'est un authentique incunable, au cas ou vous en douteriez!

Il lui sourit gentiment et parti de la salle de conseil pour aller s'aérer l'esprit!

( Désolé pas d'inspiration grandiose Embarassed !! Arrow Suite dans la forêt d'Ordreth!! Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
En malus
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 20 Mar - 13:36

Le jeune homme se dit qu'il avait besoin de repos et de réfléxion, mais le chateau ravivait trop de question en lui, aussi il déscida de partir quelques temps avant de revenir voir le roi, il avait vue une forêt en arrivant elle ferait l'affaire. Il ne savait pls que penser, des idées vagabondaient dans sa tête, des souvenir lui revenaient. Un mal de crane monstrueux pointait sa tête dans sa tête.

En Malus répondit au roi avant qu'il sorte:
"Sir, je m'en vais quelques jours en forêt, j'ai besoin de réfléchir. A dans quelques jours..."

Puis il partit, vers l'enceinte.


(Moi non plus mais sa ne change pas trop la longueur de mes post je n'écrit jamais de long message... Embarassed )
Revenir en haut Aller en bas
Eärwen P
Invité



MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 20 Mar - 16:48

(hj: bon ben je crois qu'on a oublié la pauvre petite reine...)

Eärwen avait attendu bien longtemps dans le couloir, marchant d'un aps toujours calme, regardant par la suite à la fenêtre, lasse d'attendre. Elle avait de la patience certe, mais elle était aussi terriblement curieuse.

*Que fait-il? Ou plutôt de quoi parlent-ils?*

Elle regardait le paysage, d'ici, elle ne pouvait voir là où se trouvait Bryséïsse. Cependant, elle ne se faisait pas trop de soucis pour la jeune fille.

Puis elle entendit un bruit de pas et vit on frère sortir de la salle ainsi que l'homme qui était avec lui. Elle se mordilla la lèvre puis les regarda, quelque peu agacée:

*Il doit avoir une bonne raison...*

Puis elle partit, se demandant où elle allait aller en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Sam 8 Juil - 14:56

L'arrivée...


Une nuit entière, sans pause. Voilà combien de temps ils avaient volé. Vol de nuit pour passer plus discrètement au dessus du continent. Et enfin, en dessous d’eux, le profil du château et de ses terres. La nuit était si belle. Mais au dessus des nuages ce n’était pas étonnant. Il n’y avait pas d’obstacle. Rien que les nuages et les ailes de leur compagnon dragon.

Les trois dresseurs filaient à travers les nuages, accrochés à leur dragon porteur. Le vent faisait battre certains pans des capes qu’ils avaient revêtu et leurs sens étaient aux aguets. Guidant de nuit du mieux qu’ils pouvaient leur destrier volant. Un dragon de la même blancheur que les nuages les précéda à vive allure et accroché à lui, un homme. Ce dernier semblait dormir. Il avait suffisamment confiance en son compagnon que pour se laisser porter et guidé par lui.
Une secousse le réveilla pourtant. Le dragon blanc se penchait de plus en plus pour finalement se préparer à piquer vers le sol. Les deux draconiens qui accompagnaient l’homme endormi se regardaient inquiet et assez étonné. Le dragon devenait il fou? Il allait faire tomber son draconien si ça continuait.


-----------------------------------------------------------


Le vent lui fouettait le visage; il était si bien accroché à son ami. Une de ses mains étaient emmêlé dans l’encolure tandis que l’autre ballottait au rythme des tangages. Tiens…Enlen penchait subitement, c’était ça qui l’avait réveillé. Ils arrivaient donc. Il se cramponna de l’autre main désormais et referma les yeux. Si ses souvenirs étaient bons, il y avait une forêt pas loin du château c’est là qu’ils passeraient le restant de la nuit sans doute. La tête dirigé vers le sol, Zéphyr se releva un peu et fixa les arbres qui se rapprochaient à vive allure. Hein? Mais Enlen était fou! Il allait les tuer! Il étouffa un cris et enfonça son visage dans l’encolure de son ami. Il sentit la prise des branches dans sa cape et les feuillages siffler tout autour de lui. Puis un choc. Assez brusque.

Plus rien ne bougeait plus rien sauf Enlen.

Zéphyr releva la tête et fixa le dragon. Il avait la tête dirigé vers lui. Et semblait bien se marrer vu cet espèce de grognement qu’il laissait échappé.


- " J’adore te réveiller ainsi… cher ami. "

Zéphyr leva un sourcil puis prit une mine exaspérée. Il l’avait fait exprès! Il c’était laissé tomber pour le réveiller! Et de la pire manière qu’il soit. Encore trop embrumé, malgré son pouvoir il n’aurait pas pu éviter le contact plutôt dure qu’il aurait fait avec les arbres.

-" Sale volaille! Et ça t’amuse en plus! "

Le dragon à ses mots se secoua et fit tomber au sol le draconien. Ce dernier atterrit comme il put, en essayant de ne pas se casser quelque chose. Tomber de 6 mètres de haut, c’était douloureux quant on se laissait faire.

Il s’épousta d’une geste de la main tout en levant la tête vers Enlen et en s’adossant à un arbre, un sourire en coin sur le visage.
Ses deux compagnons ce posaient eux avec délicatesse en ne pouvant s’empêcher de laisser un rire s’échapper.
La clairière dans laquelle ils avaient atterri était assez grande pour accueillir même 5 dragons. Elle était loin de toutes habitations et se trouvait en plein milieu de la forêt.
Tandis que Zéphyr déchargeait les bagages, Les deux autres draconiens préparaient leurs tenues pour l’entrevue avec la Reine du continent de l’air. La Reine, serait ce la sœur de -feu- le Roi? Et Brysséïsse alors? Où était elle?
Zéphyr laissa son regard s’attarder sur ses deux compagnons. Tandis que son esprit était encore plongé dans ses soucis.

Il secoua la tête et se coucha au pied d’un arbre. De toute façon il verrait bien demain, le conseil avait demandé audience en son nom, et avait bien spécifié que c’était une audience privée.
Les yeux portés vers le ciel, la tête posée sur un de ses sacs qui lui servait de coussin, il sentit Enlen faire de même et plier ses grandes ailes. Ses yeux fixaient le draconien puis l’imita et regarda les étoiles. Dire qu’ avant la grande guerre même cette forêt gardait en son sein des dragons. Des dragons plus petits et des dragons de sous-bois, différentes colonies que la guerre a séparé, décimé. Désormais cette forêt était semblable aux autres. Sans dragons.

Enlen rabaissa son regard . Ses autres compagnons et leurs draconiens dormaient à poings fermés. Il faut dire que le voyage avait été mouvementé. Ils avaient essuyé une tempête prés des cotes. Lui était un dragon du vent, de la vitesse, de l’air. Ayant grandit dans les coins reculés des montagnes. Il avait essuyé des blizzards des tempêtes si fortes que même certains dragons se fracassaient contre les parois à pics des sommets.
Par contre la nage, c’était pas réellement ça. Heureusement que son compagnon, Zéphyr, avait un pouvoir sur l’eau. Quoi que parfois il l’utilisait contre lui. Pour l’ennuyer.
…Enfin.

Enlen ferma ses immenses yeux et sombra dans des rêves au delà de l’imaginaire normal.


-------------------------------------------------------------------------



L'aube...



L’aube se levait enfin loin, et éclairait d’une lueur pâle les plaines et coteaux du continent de l’air. Laissant de la rosée sur les herbes et se frayant un chemin parmi les arbres en une lueur blanchâtre qui semblait si froide.

C’était chaud et confortable. C’était doux mais… quelle puanteur.
Zéphyr rouvrit ses yeux et constata son emplacement. Il était entre les pattes avant de Enlen prés de son immense gueule. Ah! C’était ça l’odeur.

Il se leva et comme les deux autres draconiens fit sa toilette et essaya de se rendre présentable.
Il déjeuna ensuite. Des fruits et quelques tranches de viande fumée.
Il leva son regard vers le ciel, le soleil montait petit à petit et il était temps de se rendre à l’audience.

Les trois hommes se mirent en route laissant les trois dragons cachés dans la forêt. La couche d’arbres se faisait moins dense et petit à petit il fut plus aisé de se frayer un chemin. La forêt laissa enfin sa place à des collines verdoyantes et en son centre un château.

Ils débouchèrent sur un chemin de terre et marchèrent vers la grosse bâtisse sans ciller de leur route.
Chacun portait une cape du même tissu et de la même couleur, avec une capuche portée sur la tête leur cachant donc le visage.
Certains paysans déjà labourant leur champ s’arrêtaient pour regarder les trois draconiens passer.
Des elfes? Cette démarche pouvait le prouver. Mais l’un avait la peau noire. Et des cheveux blanc. Des drow? Non, car les deux autres avaient la peau blanche. Quelques observations et le groupe était déjà loin, marchant d’un bon pas vers leur future audience.

La porte enfin. Ils se firent annoncé, et de suite les grilles s’ouvrirent. Ils pénétrèrent dans la cour et furent accueilli par 5 hommes en armes. Zéphyr s’avança tandis que ces deux compagnons étaient prés à défendre leur commandant. Ils n’étaient jamais venu ici et donc étaient un peu inquiets.
Rabattre leur capuche? Non! Zéphyr était clair avec cela. Ils ne rabaisseraient par leur capuche et il leur précisa bien qu’il n’était pas bon de les forcer. Un rire se fit entendre. Le capitaine de la garde sembla trouver cette plaisanterie amusante et décida enfin de les accompagner à leur audience.

Il se retourna cependant vers Zéphyr
.

- " Qui dois je annoncer? Juste Zéphyr? Comme sur le parchemin? "

Le draconien eut un sourire en coin et ses yeux mauves semblèrent se teinter d’amusement.

- " Zéphyr Enlenraëli, commandant de son état "

L’homme hocha de la tête et les pria de les suivre.
Ils marchèrent pendant bien dix minutes quant ils débouchèrent enfin devant une immense porte.
L’homme qui les avait conduit leur précisa bien qu’ils devaient attendre qu’on vienne les chercher.
Ils hochèrent de la tête puis attendirent.

Zéphyr quant à lui regardait autour de lui. Il était déjà venu en ce lieu. Et avait même dormi un étage au dessus. Cela semblait hier, ainsi que sa rencontre avec Brysséïsse. A chaque pas son cœur accélérait et il s’attendait à la voir arriver. Mais ce n’était que des servantes ou des valets. Pas elle.

Un de ses amis s’avança et se rapprocha de lui.


- "Pourquoi doit on laisser nos capuches? "Hasarda t’il en regardant autour de lui au cas où.

Un sourire se fit sur le visage du draconien qu’était Zéphyr.

-" Parce que ça m’amuse "

L’autre éclata de rire tandis que le questionnant sembla ahuri. Par amusement? Mais c’était quoi cet type? Était il vraiment commandant?
C’était en effet pour s’amuser mais aussi parce qu’il était déjà venu ici et qu’il n’avait pas envie d’être reconnu par les gardes ou autre. Il ne voulait voir que la Reine à qui il devait parler et la jeune princesse qui le hantait depuis son départ du château.

De loin, on pouvait voir trois hommes. Tous les trois portant une cape en un tissu vert foncé qui semblait précieux, des bottes confortables et d’un brun foncé, avec un dragon gravé à l’arrière.
Une tunique assez sobre dans les même teintes . Manches longues, ceinture en cuir serrant la tunique à la taille, des bracelets de cuir partant du poignet pour s’arrêter avant le coude et qui emprisonnaient les manches, leur donnant un effet bouffant, mais pas ridicule.
En dessous un pantalon noir pour les trois.

Pour le draconien à la peau noir aux yeux d’un bleu infini et aux cheveux d’argent sa tunique était d’un orange foncé. Avec quelques reflets de pourpre. Pour le blondinet, à la peau laiteuse et aux yeux noir, c’était une tunique bleu foncé. Avec des bordures marrons. Et Zéphyr c’était une tunique d’un noir de gaie, faisant ressortir ses yeux mauves. Ils avaient une capuche leur cachant le visage, mais la cape un peu en retrait au niveau des épaules laissait voir les différentes tuniques. Et leur tenue.

Le draconien aux cheveux blanc, ces derniers étaient tirés en arrière en queue de cheval. Le blond, les avait tressé, et Zéphyr les avait accroché en demie-queue de cheval, laissant quelques mèches lui tomber le long du visage.

Tandis qu’ils blaguaient à trois, le draconien avait le cœur battant de plus en plus vite. Ce qui n’était pas convenable et hors contexte. Il se devait de ne penser qu’à leur mission. Il se devait de…
Impossible.
Il ne pensait qu’à elle. Et vu comment il était habillé, vu qu’il ne ressemblait plus au voyageur un peu poussiéreux qu’il était lors de leur rencontre, peut être, si il la croisait et qu’il abaissait sa capuche elle ne le reconnaîtrait même plus.


Dernière édition par le Lun 10 Juil - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryséïsse
Royauté de l'Air
Royauté de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 328
Age : 2015
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Dim 9 Juil - 13:02

*C’est affreux. Vraiment hideux! Comment ais-je pu acheter cette robe? J’ai l’air d’une fille de bonne joie! Ce n’est pas présentable! JE ne suis pas présentable! Je ressemble à une… à une… à une chèvre tient!*

Et il y avait déjà eu avant, bison, vache, singe… Elle avait changée au moins dix fois de tenu depuis qu’elle avait premièrement mis sa tenue cuivré. Toutes les couleurs y avaient passé, du bleu pastel au mauve lilas, TOUT! Pourtant, la reine était encore en sous-vêtements…

-Non! Non et non! Sa ne vas pas!

Et pouf, une robe à terre. Et paf, un corset. Sa chambre qui normalement était bien ranger était un vrai capharnaüm. Bryséïsse s’assit donc à terre, les mains sur la tête.

-Je n’ais pas de tenue digne d’une reine! Que vont penser de moi mes invités?

Finalement, elle décida de se calmer ( Ho! La bonne idée! -_- ). Cela ne servait à rien de se casser la tête pour une tenue, alors que les dirigeants feront sûrement plus attention à sa manière de parler et de diriger. Un bon bain l’aiderait sûrement à se détendre. Elle se dénuda donc et entra lentement dans la piscine chauffée. La bonne odeur de lavande qui immergeait la piscine relaxait les sens de la reine.

*C’est mieux ainsi, calme-toi Bryséïsse!*

Elle entreprit ensuite de se laver lentement. Elle aimait sentir bon et se sentir propre. Elle se lava même les cheveux, qui de toute façon, s’écherait en moins d’une heure. Elle se recoucha de nouveau sur le banc à cet effet.

*Comment vais-je les accueillir? Un regard sévère? Un sourire? Un visage impassible? Peut-être devrais-je seulement être…moi-même. *

Sois même… Toute sa vie, la reine avait essayée d’être comme on voulait qu’elle soit, pas comment elle était. Comment savoir si sa personnalité propre plairait? De toute façon, l’audience aurait lieu et c’est elle qui la mènera.

*C’est moi le maître du jeu! *

Réconfortée, elle sortit du bain, se sécha vitement et entreprit de nettoyer sa chambre…. Cela prit un bon 45 minutes et elle était déjà toute sèche après ce ménage. Bien que Bryséïsse soit sensée laisser ce travail aux domestiques, elle aimait bien cette tâche. Elle la faisait donc elle-même.

En soupirant, elle s’approcha de sa penderie. L’ennemie. Réussira-t-elle à la battre? Trouvera-t-elle quelque chose qui la sierra bien ? En bombant ses muscles, la reine ouvrit la garde-robe et chercha de toutes ses forces quelque chose de bien. Qui aurait pu croire que s’habiller fut un sport si compliquer?

Enfin, elle jeta son dévolue sur une grande roba isabelle orné de dentelle et de motif doré…. Elle ne l’avait pas vue celle-là au début… Une petite grimace envers le décolletée plongeant et le corset serré et hop! Elle était maintenant vêtue. Elle sentait sa poitrine rebondir à chacun de ses mouvements. La jeune femme soupira d’exaspération et se tourna vers le miroir.

Wow.

Jamais la reine ne s’était trouvée belle mais là… Là… Elle se détourna de son reflet en se rongeant les ongles. En faisait-elle trop? Ho et puis non! Elle garderait cette tenue. Elle l’aimait ,elle, c’était le plus important.

Wow.

Maintenant, Bryséïsse était remplie de joie. C’était une des premières fois dans sa vie qu’elle décidait d’ignorer les pensées des autres! Ce fait lui donna du courage et c’est avec excitation qu’elle entreprit de refaire son chignon, prenant bien soin de laisser quelques mèches de ses cheveux tomber sur ses épaules nues. Elle poudra aussi légèrement sa poitrine presque totalement mise à nue. Il manquait quelque chose… Elle voulait être extravagante! Elle vouait capter l’attention de toute l’assemblée! ELLE VOULAIT FILTRER LA LUMIÈRE DU SOLEIL! ELLE VOULAIT! …..

Bon là elle en faisait vraiment trop.

Elle partit quand même dans sa volière aller chercher l’objet de son désir. À son arrivée dans la grande salle vitrée, les oiseaux se mirent à la suivre. Aucune surprise de la part de la princesse. Elle était habituée et prenait bien soins de retourner toute l’affection que chacun lui procurait. Ils étaient ses seuls amis depuis si longtemps. C’était ses protégés ces… bébés même en quelque sorte… Mais un en particulier faisait sa fierté. C’était un grand quetzal doré. Pas jaune brûlé. Doré. Littéralement. Il allait parfaitement bien avec la robe de Bryséïsse et celle-ci trouvait qu’un oiseau doré sur le trône du continent de l’air ferait un beau lien. Et puis… n’allait-il pas bien avec sa robe?
Un léger sifflement de la part de la jeune femme et l’oiseau était sur son bras.
Elle le flattait maintenant avec affection quand la porte s’ouvrit pour laisser entrer Léa, sa nourrice.

-Madame, ils sont arrivés! Les représentants d'Ys sont arrivés!


Elle avait de nouveau la mine sévère, ayant un grand sens des convenances. Léa était de rang inférieur à celle qu’elle avait élevée. Pour Bryséïsse, Léa était supérieure, c’était comme sa mère. Pourtant, en ce moment Léa avait plutôt l’air surpris qu’autre chose. Elle regardait Bryséïsse sans bouger…

-Hum…vous n’aimez pas mon allure douce nourrice?

Léa parut se ressaisir.

-Madame! Bien sur que j’aime! C’est… c’est magnifique! Une vrai œuvre d’art je vous dis!

Bryséïsse sourit. Elle trouvait aussi, alors! Mais bon, n’avait-elle pas dit que les représentants d’Ys étaient là?

-Faites-moi vite un rapport Léa!

Elle ne savait même pas ce qu’était Ys, c’était bien partit!

-Ys est sur le continent du mal, à Shelagh. C’est une cité de Draconien, madame.

Avait-elle lu dans ses pensées? Sûrement, plus jeune, Bryséïsse était certaine que sa nourrice était unes sorcière!

-Bien, poursuivez je vous prie.

-Je ne sais pas en quoi ils sont là, mais je sais qu’ils sont trois. J’ai vu qu’un avait la peau noire! Sûrement un drow, madame. Un est très grand et ils portent tous des capes à capuchon. Ils vous attendent.

Bryséïsse hocha la tête en regardant le sol. Diantre! Elle redevenait nerveuse! Régler un problème de poule était facile mais là, cela semblait plus important! Le quetzal cria affectueusement dans son oreille. Il avait raison, elle devait y aller et… Elle était belle de toute façon alors, aucun problème
!
….
Plutôt futile comme raisonnement! Mais évidemment, je ne suis que le narrateur alors pour l’intérêt qu’on porte à mon opinion, je suis mieux de recommencer à raconter…

Pourtant, elle avait encore besoin d’être réconforter. Elle s’approcha donc de sa nourrice et l’enlaça. Bien que Léa soit sévère, elle n’était pas du genre à refuser l’affection. C’est donc avec amour qu’elle étreignit sa presque fille.

-Aller va, je te suis. Et n’aie pas peur, Tu as le cœur pur et… tu es si belle que tu pourrais faire pêcher le moine le plus fervent!

La jeune reine ria de bon cœur. Léa avait le don de la faire rire, ce qui était rare!
Toujours en rigolant, elle ferma la porte de sa chambre et marcha vers la salle d’audience. Elle avait rarement mit les pieds dans cette salle et la richesse de la place la surprit. Elle s’arrêta tellement net que Léa lui fonça dedans. Mais trop prise par la beauté de la salle, elle ne le remarqua même pas. Les murs était paré d’or, de même pour le plafond qui allait magnifiquement bien avec le bois d’acajou rougeâtre du sol.

*Quelle beau rideau!*


La reine elle… Aimait les rideaux… Pas les murs dorés… Ni le magnifique dallage de bois… ni le plafond orné… Madame aimait les rideaux elle…


Enfin! Avec pareille splendeur, le trône devait être le double, sinon il aurait eu l’air petit et pauvre.
Et il était!
Bryséïsse était heureuse de s’être habiller si splendidement… Elle aurait eu l’air stupide avec une simple petite toge! Reprenant ses esprits, elle marcha vers le trône royal (après avoir nettoyée la bave au coin de sa bouche évidemment) et posa l’oiseau sur le dossier. Le quetzal avait quelque chose de royal et comme s’il savait qu’il était sur un trône important, il gonfla es plume et leva la tête.
La jeune femme souria et déposa son derrière royal sur le trône. (Désoler, je viens de commencer dans le métier de narrateur, je ne connais donc pas de synonyme à trône… J’ai pensé à « tabouret qui vaut plus que deux maisons au complet » mais certaines personnes aurait pu ne pas comprendre le lien… )
Elle lissa ses jupes, se redressa et fit signe à Léa de disposer.
C’est alors qu’elle entendit :

-" Zéphyr Enlenraëli, commandant de son état "

Et quelle le vit entrer. On aurait dit que son cerveau venait de geler! Elle avait toujours le même sourire accueillant qu’auparavant mais dans sa tête, plus rien ne bougea pendant plusieurs secondes…

*C’est… Il… commandant? Ys? …Ketchup? * (Ben quoi? Son cerveau vient de dégeler, il y a encore quelques séquelles! … )

Bryséïsse aurait tout donné pour pouvoir arrêter le temps! Seulement dire STTOOOPP! Elle pourrait essayer de comprendre c’était quoi cette situation étrange! Zéphyr, le Zéphyr qu’elle avait rencontrait il y a de cela plusieurs lunes étaient commandant!? Et en plus, un extrêmement beau commandant! Là, s’en était trop! La reine était maintenant vraiment frustrée! Comment ce…pathétique commandant pouvait, d’un seul regard, percé toute ses résistances? Elle se sentait maintenant petite et inférieur…Pourtant c’était elle la reine! Elle avait tout les droits! Elle n’aurait pas l’air d’une folle devant lui et les gardes qui gardaient l’entrée!
Avec une voix net et qui ne laissait passé aucune émotion qui aurait pu trahir le trouble de son cœur elle dit :

-J’écoute votre requête commandant.

Un brin d’excitation vint remplir son esprit l’espace d’un instant. Elle avait vu une fois son père ouvrir l’audience comme cela et avait toujours eu envie d’essayer. Maintenant elle le faisait! C’était une petite consolation.

*De plus je serais obligée de le regarder pendant toute l’audience alors que…. Je voudrais seulement courir vers la porte!*

Secrètement, elle était infiniment heureuse, elle avait à présent une raison de le dévorer des yeux. Façon de parler bien sûr, son regard était impassible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zéphyr Enlenraëli
Guerrier(ère) du Mal
Guerrier(ère) du Mal
avatar

Nombre de messages : 523
Age : 2017
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La salle d'audience!   Lun 10 Juil - 19:28

Les portes s’ouvraient et on les annonçait. Zéphyr se retourna de trois quart et regarda cette salle qui se dévoilait à ses yeux. Il s’avança vers cette audience qui avait enfin lieu. Un des draconien qui l’accompagnait, se posta prés des soldats qui gardaient la porte, capuche sur son visage mais regard doux et sourire amical. Tandis que le blondinet fit après un mot en draconien venant de zéphyr, tomber son capuchon laissant voir son visage.
Zéphyr l’imita ce qui provoqua chez lui quelques mèches noires se balancer doucement. Il entra dans la salle et au loin, une forme, une jeune femme. Tout en se rapprochant ses yeux regardèrent autour de lui. Ça n’avait pas changé, seul la personne sur le trône était différente. Une jeune femme et quant il la reconnut, son cœur sembla rater un battement. Elle, c’était elle. Sur ce trône.

Non ce n’était pas elle, c’était…la reine. Il parut hésitant. Il la reconnaissait sans problème, mais eut un doute. Peut être que comme ce qu’il croyait, comme cette peur qui l’avait assailli sur le toit d’une des maisons à Ys, elle avait changé.
Elle était si charmante en cet instant , parée d’une jolie tenue, d’une coiffure qui lui allait si bien, de ses cheveux lisses qui lui tombaient sur ses épaules. Elle portait une tenue plus de femme en ce moment, ce qui était bien différent de ses souvenirs. Ça ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Mais cela aussi sembla mettre une barrière entre eux. La princesse et le commandant d’une ville secrètement cachée.

Un mot de son compagnon blond et il émergea de ses pensées.
Il était commandant. D’Ys, était ici pour parler de sa mission, pour parler des dragons. Car la seule chose que le conseil avait fait entendre c’était que Ys, ville draconienne, voulait juste faire du commerce. Une ville d’un peuple drow. Car ils avaient aussi simplifié ceci. Les draconiens étaient simplement des drows d’une contrée reculée. Ce n’était évidemment pas aussi simple mais était une bonne couverture. Un peu comme celle qu’il avait endossé quelques mois plus tôt.

Il s’avança et salua d’une courbette gracieuse et sobre la Reine. Ses yeux c’étaient baissés quelques instants mais déjà se reposèrent aussi vite sur Brysséïsse. Son ami à ses côtés l’imita et il se redressèrent en même temps.

Sa mission…il ne devait pas l’oublier! Il ne devait pas se laissé perturber ainsi. Même si c’était trop tard il tiendrait son rôle jusqu’au bout!


- " Majesté " Commença t’il.

Mais déjà ce mot résonnait étrangement. Lors de leur rencontre, elle l’avait convié à l’appeler par son prénom. Et voilà que ça n’avait servit à rien. La couverture du voyageur enlevée, il redevenait Zéphyr, draconien. Celui qui agissait avec réflexion et calme. Et cette requête était en apparence déjà oubliée.
Il était triste. Si triste. Pourquoi cette situation l’attristait ainsi?
Il s’attendait à retrouver une princesse et c’était une Reine qui l’accueillait. Il voulait de nouveau lui dire son prénom. Lui parler comme ce soir là. Mais ce qu’il était et ce qu’elle était l’empêchait et ce souvenir d’une soirée si amusante sembla s’effacer.


- " Nous venons vous présenter les condoléances de notre citée, et notre regret et grande tristesse d’avoir perdu un Roi tel que Jonas Phenixia Dorea. "

Il était droit et aisé. Ne flanchissant que très rarement, il n’avait plus besoin de se tenir un peu penché comme lors de sa première visite. Sa voix était sans fioriture, avec cet accent elfique et ce calme. Rien ne montrait cette tristesse qui lui emprisonnait le cœur. Cette réelle tristesse pour ce Roi qu’il avait trouvé noble et cette mort qui avait fait monter le jeune princesse sur le trône.

Ses yeux lui brûlaient. Quand les siens se plongeaient dans son regard il avait dur à ne pas lui sourire comme -cette -nuit. Une lutte? Oui, sans aucun doute.


- "Avec ce grand Roi, on avait parlé d’une alliance avec notre citée et j’ai été envoyé auprès de vous pour parler de ce lien qui reliera votre famille à notre gouvernement. "

Il resta un moment en silence tandis que le soleil passait par les grandes fenêtres de la salle et que l’oiseau sur l’énorme trône se mit à chanter quelques notes. La jeune femme semblait encore plus jolie avec cette lumière. Mais il devait enfuir ça, et vite. Sinon il allait finir comme ce fou qui avait longtemps hanté les rues d’Ys en quête de son amour perdu. Son regard était si calme et n’exprimait pas grand chose.

- "Ce qui sera dit en cette salle devra rester secret. Et je vous prierais votre altesse de m’accorder un silence pour que je puisse vous en parler paisiblement."

Son regard si terne prit une teinte bien différente. Une teinte plus rouge. Et plus douce. Sa voix ne changea pas. Et resta aussi musicale et basse qu’à son habitude.

- "La grande guerre a fait de nombreux dégâts, et plusieurs espèces ont disparu de cette terre, pour n’avoir une place que dans les livres. Comme ce peuple noble et grand qu’était les dragons. Un peuple de savoir, sage mais si passionné. Et c’est cette passion qui en a mélangé certains avec des créatures mauvaises. Les histoires et les contes disent qu’ils ont contribuer aux massacres des champ de bataille. Ce qu’on sait réellement c’est que la majorité ont été envoûté. Et manipulé"

Il fronça les yeux quelques instants. Qui avait pu osé faire ça? Envoûté ce peuple. Ce peuple qu’il estimait. C’était impardonnable!!

- " Ont suivi des chasses et des tueries monstrueuses. Décimant une quantité énorme de ce peuple. Il n’en resterait que quelques individus , voués à disparaître. C’est là que vos contes et vos histoires s’arrêtent à vous, continentaux. Et c’est là que notre histoire à nous insulaires, commence. "

Un sourire en coin fit son apparition. Non, décidément il ne pouvait pas rester passible surtout quant il parlait de ce sujet. Surtout quant il parlait des dragons. C’était plus qu’une passion, c’était sa vie.

-"Tous ceux qui ont échappé aux massacres ont passé un pacte avec un peuple bien spécifique, des drow d’une région qui vivaient depuis toujours de cet accord avec la nature. Ils ont fondé, la caste des drow et celle des dragons, un peuple, les draconiens. Et une île. Une île cachée et secrète où les dragons vivent en paix, aussi bien ceux aquatiques que ceux des airs. Une île où le savoir qui se disait perdu est entreposé, sauvé par des draconiens lors de la grande guerre. "

Il tourna la tête et regarda un moment vers l’extérieur. Oui, même d’ici on voyait les nuages et ce ciel immense qui était son élément. Son univers.

-"Une citée pacifique nous sommes, mais nous savons que nous ne pouvons pas rester cacher de tous. Car l’oubli est si facile et le serait pour nous encore plus. Cette passion qui animait la caste des dragons est arrivée jusqu’à nous; Et nous croyons en la paix. Nous croyons aussi qu’une alliance pour la faire prospérer cette paix est une solution… "

Il regarda de nouveau la Reine. Cette jeune femme qu’il n’avait pu oublier.

- " C’est pourquoi nous envoyons des messagers et observateurs, sous différentes formes, en simple bibliothécaire, en troubadour, en peintre, ou…en voyageur. "

Voilà le rôle qu’il avait joué. Voilà ce qu’elle avait sans doute vu. Et sans doute prendrait elle conscience qu’il n’avait fait que lui mentir. Sans arrêt. Sur sa vie et sur ce qu’il avait fait. Mais c’était ainsi. C’était sa mission et au moment même il ne pouvait faire courir aucun danger à la citée cachée. Peut être qu’elle le détesterait, peut être qu’elle comprendrait. Il ne savait pas car tout les instants où il avait pensé à elle, à cette rencontre il y avait cette crainte d’être le seul à le faire.

- "Majesté, Je viens vous proposer cette alliance, comme je l’avais fait avec votre père, il y a de ça quelques mois"

Son regard parut moins franc, moins direct. Et ce faisait plus doux? Oui sans doute. Un regard normal à vrai dire. Pas celui du commandant mais bien du prétendu voyageur.
Votre père, sous entendu; votre père, princesse, jeune captive d’une soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La salle d'audience!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle d'audience!
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de l'air :: Elenwë :: Château de l'Air-
Sauter vers: