AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seule à l'ombre d'un grand arbre...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Murmure
Invité



MessageSujet: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 9:57

Murmure jouait de sa petite flûte de bamboo. Plusieurs oiseaux de la forêt vinrent la rencontrer, pour écouter sa musique quasi-divine. Même entourée de la forêt, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir seule... Cela faisait si longtemps qu'un être dôté de parole avait conversé avec elle! Malheureusement, rare était ceux qui venait dans cet endroit de la forêt. Mais tout à coup, elle entendit un bruit humain dans les brousailles! Elle scruta de ses grands yeux verts l'endroit d'où venait le bruit. C'est alors qu'elle vit _____.
(À vous!)
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 10:25

Grishnak marchait toujours d'un pas rapide et décidé vers le nord ouest, direction le territoire de Wilwarin. Ses pas se fesaient sans bruit, la moindre petite branche était évitée. Sa capacitée à voyager au travers des bois se fesait pratiquement parfaite, son rythme était élevé et son endurance surhumaine. Mais lorsque l'Orque entendit cette mélodie féérique, il stoppa net. Qu'étais-ce? Qui ou quoi pouvait-il jouer une si belle musique. Cela venait de piquer sa curiositée sans bornes.

Lorsque Grishnak arriva, toujours d'un pas inaudible, il vit une femme en apparence humaine assise sur un rocher, une flûte à la bouche.

-Comme elle est merveilleuse... se dit l'Orque qui était pratiquement hypnotisé par la virtuositée de la jeune femme. Grishnak l'observa pendant une dizaine de minutes lorsqu'il, instincts oblige, s'approcha pour mieux voir cette femme d'une beautée telle qu'il ne pouvait baisser les yeux de celle-ci. Malheureusement, comme le goblinoïde n'était concentré que sur la nymphe, il trébucha et fit énormément de bruit. La femme s'Arrêta net de jouer. L'Orque la fixait, incapable de parler...
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 14:13

Murmure tourna la tête, étonné. Quand elle vit l'orque, elle sourit de ses dents blanches. Enfin! Elle pourrais maintenant profiter de la compagnie autre que celle des oiseaux! Elle se leva si gracieusement qu'on aurait eu du mal à dire comment et quand elle s'était mise debout. Elle tourna sa silhouette fragile vers la créature. Ses cheveux roux bouclés cachait difficilement sa poitrine et, étrangement, sa flûte était maintenant introuvable. En se levant, un rayon de soleil qui perçait à travers l’épais feuillage des arbres fit briller sa peau légèrement basané. En souriant, elle s'approcha. Elle trouvait toute les créatures magnifiques, quelque soit la race, et la vue de cet orque la réjouissait merveilleusement! Elle mis sa main sur son bras, adorant tout contact avec les autres êtres dotés de sentiments. Elle aurait voulu qu’il lui parle, qu’il lui dise n’importe quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 15:11

Grishnak retira rapidement son bras. Qui est cette femelle qui ose approcher un homme, à tout vent comme cela! Grishnak n’y compris rien. Il a passé toute sa vie dans une tribu totalement patriarcale et il n’eu que cela sur quoi se baser. Pour l’orque, une femme se devait être soumise aux mâles et de baisser les yeux en leur présence. Pourtant cette femelle dégageait quelque chose de différent, d’incompréhensible. Grishnak dit, dans un commun mal articulé :
-Qui est-tu pour n’uvoir ni pudeur ni sumission unver moi? Tu est duffurente des utres femelles…

Grishnak fixait la nymphe avec de grands yeux ébahis, comme s’il venait de voir un miracle devant ses yeux. Il ressentait un sentiment qu’il n’avait jusqu’alors jamais ressenti. La musique qu’elle avait joué avec sa flûte quelques secondes plus tôt, résonnait encore dans l'esprit de Grishnak…
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 15:35

Grishnak n'aurait pas eu besoin de parler pour se faire comprendre. Murmure comprenait tous les êtres en accord avec la nature et cet orque l'était tellement qu'elle se sentait très proche de lui. Elle rit doucement en entendant ces paroles et caressa son bras elle recula légèrement et mis a exécuter quelque pas de danse envoûtant, ne quittant pas l'orque des yeux. On aurait dit qu'elle était dans une sorte de transe... Elle s'approchait de l'orque, tantôt le frôlant de sa peau doré, parfois reculant cruellement. Elle se mit alors à chanter... On aurait dit que toute la forêt était avec elle! Sa voie, sortait de l'herbe, des arbres, des plantes! Quand elle s'arrêta, trop impatiente de réentendre parler l'orque, sa peau n'avait même pas une légère goûte de sueur.
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 16:58

Grishnak était tout à fait subjugué. Sans même lui adresser la parole, cette nymphe lui avait tout fait comprendre... À l'aide d'une simple danse, elle venait de saluer l'Orque. Ce dernier gardait un visage impassible, ses coutumes très strictes étant profondément encrées dans son être. Malgré tout, Grishnak sentait l'harmonie que la femme et la nature partageaient, mais d'une manière totalement différente à celle que l'Orque entretenait. Lorsque celui-ci vit Murmure s'arrêter de danser, il se sentit soudainement bien en présence de la Nymphe. Sa méfiance était tombée, les traits de son visage se relâchèrent. Peut-être comprendrait-elle son langage Orque... plus près de la nature que le commun peu l'être. Il s'adressa donc avec cette langue naturelle, étant donné qu'il ne maîtrisait pas le jargon de la danse ou de la musique:

-Votre art est parfait, jeune femme. Jamais je n'ai vu une telle chose. Vous semblez tellement jeune, pure et propre. Mais en même temps, il y a une sagesse impressionnante qui brille dans vos yeux. La faune et la flore semblent ne faire qu'un avec votre corps, qu'êtes-vous?

Grishnak plongea ses petits yeux perçant au fond de ceux de la Nymphe. Il voulait savoir qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 24 Fév - 17:37

Quand l'orque commença à lui parler dans sa langue, elle trouva que celle-ci lui était bien plus familière que la langue humaine. Mélodieuse et compliquer, la langue orque lui avait chatouillée les oreilles. À ses compliments, elle ne sut trop comment répondre, mais s'approcha de lui et toucha de ses doigts longs et fins les traits de l'orque. Il était étrange, surprenant, mais elle aimait cela. Ensuite, elle lui parla. Pourtant, elle continuait à sourire, sa voit s'élevant de la forêt elle-même... Celle-ci ressemblait au clapotis des source d'eau de la forêt...Au bruissement des feuilles... Au chants des oiseau... Elle savait que l'orque comprendrait sa langue.

-Ce que je suis? Vous m'envoyer étonné... On me dit nymphe, mais je suis bien plus. Fille des arbres je suis. Mon nom est Murmure. (celui-ci ressemblant au murmure de la brise dans les feuilles des arbres) Mais vous me semblez connaître beaucoup la forêt, qui êtes-vous noble ami de la forêt?

Elle agita légèrement c'est petites ailes dorées...
Murmure avait une très grande envie de parcourir tout son corps de ses mains, étant très curieuse, mais essaya de s'abstenir, ne sachant trop si l'orque aurait aimer ou détester. Étrangement elle voulait lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Syllia N
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Mer 1 Mar - 14:17

[jpeux m'incruster? Pasque jm'ennuie là...]

~ Arrow Wilwarin ~

Des petits bruissements et craquements semblaient sortir de partout. Les feuillages touffus ne laissaient passer que peu de lumière, éclairant des éléments différents et leur donnant un air surréaliste. Oui...cette forêt lui faisait peur. Comme tout le reste. Syllia avançait d'un pas mal assuré sur la mousse soyeuse que lui offrait la terre. Elle ne semblait pourtant apprécier ce cadeau à sa juste valeur, focalisant toute son attention sur un point invisible pour tenter de chasser de son esprit les voix effrayantes qui résonnait en elle. Sa tunique blanche s'accrochait à la moindre brindilles, provoquant de nombreuses haltes et lui déchirant à chaque fois un peu plus le vêtement. Avait elle la moindre idée de ou elle se trouvait? Probablement pas, car elle n'avait strictement aucune notion de géographie et encore moins un quelconque objet pour la guider. La vérité était qu'elle était seule, et perdue tout aussi bien dans cette forêt que dans son esprit.

Tora devenait de plus en plus flou en elle. Il ne se manifestait plus comme avant, n'était plus là pour la rassurer quand elle avait peur. Que lui restait il alors? Devait elle retourner chez elle? Non, ses parents ne voudraient plus jamais la garder. Elle n'avait plus la forçe de se concentrer pour entendre la voix tant désirée. Mais pas question de s'arrêter, içi, dans cette forêt effrayante!
En vérité, la forêt en question était tout à fait normale. Agréable même. Les oiseau chantaient, les boutons d'or et les violettes pointaient un peu partout dans l'herbe, une douce mélodie s'échappait des sous bois...Syllia s'arrêta net. Une douce mélodie? Depuis quand les arbres chantaient ils? Une goutte de sueur roula sur son front. Oh, elle aurait tellement voulu être chez elle! Il n'y avait, en réalité, aucune raison d'avoir peur. Une aussi belle musique ne pouvait venir de quelque chose de dangereux. Mais la solitude et la folie avaient poussé la jeune fille à devenir d'une nature extrémement craintive et peureuse....

Elle ne bougea pas pendant cinq minutes, s'efforçant même de retenir sa respiration. La musique avait cessé, remplaçée par des voix étouffées par les arbres. Ne pouvant rester immobile plus longtemps, Syllia s'approche de la source de bruit. Ce qu'elle y vit finit de la terroriser. Un monstre (un orque en vérité), discutait tranquillement avec une jeune femme aux formes généreuses, et surtout...nue.
Ce fut plus fort qu'elle. Syllia cria. Une réaction stupide et irréfléchie. Trop tard. Le son avait traversé les feuillages et rententit dans la clairière ou se trouvaient les deux personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Mer 1 Mar - 15:28

Dès que le cri retentit, Grishnak sursauta. Il referma sa poigne sur son sabre sans toutefois le dégainer. Grishnak l'avait pourtant entendue arriver... Mais cette Nymphe l'empêchait de garder son attention sur ses alentours. Grishnak scruta les branchages et huma l'air de la forêt. Un odeur de sueur mélangé au parfum particulier de l'humain parvint jusqu'à lui. Il approcha de l'origine du cri et il apperçu ce qui avait bien pu le rammener à la réalité. Ce son. Une petite fille. Encore une enfant. Mais cette fois elle semblait beaucoup moins étrange. Décidément, cette jeune fille qu'il avait réveillée dans la hutte abandonnée l'hanterais jusqu'à la fin de ses jours.

L'Orque se détendit devant la jeune fille qui semblait affolée. Il lacha son sabre et la fixa un moment avant de dire dans un toujours aussi mauvais commun:

- Putite femelle... Prend Garde! Si tu utais tomber sur des gobulins, tu serais dujà embroché au dussus d'un grund grund feu. Tu viun de trunsgresser la prumiure règle du cumuflage en fôret; ne jumais faire de bruit.

Il s'avança alors vers Syllia, tentant de l'aggriper. Elle semblait malade, fatiguée et de toute façon il ne voulait pas qu'un prédateur un peu plus subtil qu'elle ne la prenne en chasse...
-Et puis... Une brochette de fillette humaine une fois de temps en temps ne peut pas faire bien mal, se dit L'Orque à lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Mer 1 Mar - 20:44

Murmure fut décontenancée et déçue. Elle se plaisait bien en compagnie de l’orque, et aurait aimée savoir qui il était pour être aussi doux avec la nature.! Elle allait le découvrir quand cette… chose est apparue. N’ayant jamais vue un enfant, la créature qui était devant ses yeux avait l’air d’un nain, en plus féminin. Elle ne savait que faire, et était confuse, surtout en voyant l’orque mettre sa main sur une drôle de chose accotée sur sa hanche. Mais que se passait-il? Elle eut envie de se téléporter mais sa curiosité l’emporta. Elle s’approche lentement de la petite et fit un mouvement pour la toucher mais annula tout de suite son geste. L’aura de la petite était bizarre. Murmure n’était pas capable de savoir ce que c’était, n’étant pas habituée aux émotions et états complexes des hommes, mais elle savait que la petite ne tournait pas rond! Elle en eu soudain presque peur, même si son visage souriant ne démontrait aucune crainte.
Que faire? Se demandait-elle. Disparaître dans la cime des arbres et ne plus revoir cet orque, déjà si important à ses yeux?
Elle décida de rester, de toute façon, ici c’était sa demeure! Si quelque chose de passait mal, elle saurait endormir la chose de toute façon avec toute les sortes d’herbes des environs… Elle attendit donc de voir ce qui allait ce passer.
Revenir en haut Aller en bas
Gurdill
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Mer 1 Mar - 21:24

Le nain marcha d'un pas rapide et déterminé a trouvé de la nourriture pour sa petite mais l'ours devenu comme fou, il bavait , grogner...

"Je voit , un orc est dans le coin !"

Il mit la petite dans un espèce de sac dans son dos puis il prit son arbalète , il marcha prudament puis il vi trois personne enfin , deux et un de ses monstres, il était prudent mais la petite criai si fort alors il alla directement au contact , regarda la nymphe avec son air froid puis la fillette avec un air pas plus chaleureux mais quand il vi l'orc , il fit une grimace, la petite criait d'avantage quand elle senta l'orc...

"Salut mesdemoiselle , salut chose , dit moi donc , il y a combien de tribu ici?"

Il se moqua des filles , il voulait a present retrouvé l'assasin de la mère de la petite...

"Parceque je cherche un chef de clan qui a fait de se petit ange noir , une orpheline , alors dit moi tout"

L'ours lui ne pouvait plus tenir , il voulait écrasé la tête de l'orc mais Gurdill se surveillait du coin de l'oeil , son arbalète le démangeait terriblement mais il avait des priorrité tel que nourrir sa fille...
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Jeu 2 Mar - 12:47

[tannée qu'on s'incruste sans demander! Mad Que une personne le fasse, bon sa c'est okay mais là! ]

La nymphe voyait visiblement que le nain n'était qu'une brute. Il lui faisait vraiment pitié. Surtout qu'elle vit en lui qu'il avait tué des nymphes. Enfin, le croyait-il car on ne peut tuer les nymphes, enfin ceux de la terre. Le voir lui serrait le cœur alors, elle prit rapidement la main de la fillette, de l'orque et se téléporta au pied de l'Ancêtre le grand arbre de la forêt, le grand guérisseur. Seule les nymphes pouvait le trouver. [HS Byebye Gurdill! Razz ]
Le silence de la forêt était de retour. Elle se retourna gracieusement pour regarder ceux qu'elle avait amenée avec elle. Elle leur souria, voyant qu'il ne comprenait pas ce qui se passait. Elle regarda l'Ancêtre et l'enlaça.

-Bonjour Père. Dit Murmure dans son langage que seul l'orque pouvait comprendre
Revenir en haut Aller en bas
Syllia N
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Jeu 2 Mar - 13:41

[ Maiiis euh, vous allez trop vite!]

Syllia se retenait à grand peine de pleurer. Ce monstre (l'orque) lui avait parlé, lui, cette chose, lui avait parlé! Avec un accent terrible en plus. Si elle n'avait pas eu si peur, elle en serait sans doute amusée. Elle était effectivement en piteux état, sale, tremblante de fatigue et de peur, elle faisait peine à voir.

La jeune femme dénudée s'était ensuite approchée d'elle, un peu curieuse et décontenancée. Quand elle esquissa le geste de la toucher, la jeune fille recula. Même si jeune femme ne lui était pas aussi étrangère que le monstre, elle avait quelque chose de bizarre, d'inhabituel. Syllia secouait la tête en reculant, de plus en plus effrayée, au bord des larmes. Et elle frôlait la crise de nerfs, quand un autre monstre apparut. Ell émit un léger gémissement.
Elle ne comprenait rien à ce qu'il disait, elle voulait s'enfuir dans les bois, se cacher dans un trou, rentrer chez elle.

Et ensuite, la jeune femme lui prit la main. Syllia voulut d'abord se dégager, crier, s'échapper...mais cette fois, la poigne était ferme, et aucun moyen de se libérer. Une sensation étrange l'envahit. Comme si elle se désagrégeait...

************

Elle se reveilla, la tête lourde. Que faisait elle içi? N'était elle pas avec deux monstres et une démone, quelques instants auparavant? Elle jeta un oeil autour d'elle. Malheur! Il restait encore un monstre et la créature. Et...elle n'était pas au même endroit. Un arbre gigantesque s'élevait au dessus d'elle, imposant et majestueux. Elle se leva péniblement, fixant toujours ce spectacle impressionnant. Un son parvint alors à ses oreilles. Une langue plutôt...mais qu'elle langue étrange! Epuisée, elle se rassit lourdement et enfouit la tête dans ses mains. Mais que faisait elle içi? Et Tora...quand lui parlerait il enfin?

-" To...tora..."

Ne put elle s'empêcher de murmurer. Elle n'avait pas tenu sa promesse de ne pas lui parler. Tant pis...au moins, elle ressentait à nouveau sa présence, comme si le simple fait de prononcer son nom l'avait fait revenir. Elle ferma les yeux, heureuse, oubliant un instant sa terreur.
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Jeu 2 Mar - 15:02

Après avoir enlacée l’arbre, Murmure revint vers la petite chose. Elle semblait vraiment en piteux état… Elle savait guérir les blessures intérieurs mais la peur de la petite lui semblait infondées et elle ne savait que faire! Elle regarda l’orque, lui sourit, tentant ainsi de se redonner du courage. Elle eu soudain une idée… Elle sortit sa grande harpe, et commença à en jouer en regardant doucement la petite fille… La musique semblait enflée dans la nature et le léger son apaisant s’élevait tout autour d’eux. Ensuite, Murmure se mit à chanter. Elle ne savait pas les effets qu’aurait la mélodie sur l’orque, mais pour la petite, elle consistait à la faire dormir profondément d’un sommeil remplis de fabuleux rêves. Il fallait que la fille soit plus calme et la nymphe ne connaissait que ce moyen pour y parvenir. Quelque papillons et petits oiseaux s’approchèrent en entendant la mélodie, et même certains oiseaux, plus téméraire que les autres se posèrent tout près de la nymphe, joignant leurs chants à celui de Murmure. De petites lucioles vinrent illuminées l’endroit tamisé où l’Ancêtre siégeait. Quand les paupière de l’enfant commencèrent à se fermer, Murmure regarda l’orque. Elle remerciait de tout cœur la forêt de lui avoir fait rencontrer cet orque! La plupart des humains l’aurait trouvé affreusement laid, mais la nymphe, qui ne voyait que très peu d’homme avait un cerveau fait différemment. Elle voyait plutôt la beauté intérieure des gens, surtout celle de ceux-ci vis-à-vis la nature. Elle sourit à celui dont elle ne connaissait toujours pas le nom.
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 3 Mar - 17:30

Grishnak avait entendu le nain et son ours arriver, mais il s’en balançait. Un cri comme cela attire les prédateurs et il ne voulait pas avoir affaire à une bête sauvage. Lorsque Murmure lui pris le bras, Grishnak croyait qu’elle voulait l’emmener ailleurs, lui et la jeune fille. Par contre, lorsque l’Orque se sentit dématérialiser, il juronna intérieurement. Cette Nymphe est donc une sorcière! Voilà pourquoi il était si hypnotisé par elle.

Quand ils réapparurent au pied de cet arbre gigantesque, Grishnak fit volte-face, regardant la Nymphe comme si elle venait de commettre un crime irréparable. Depuis qu’il n’était qu’un enfant qu’on lui disait de se méfier de la magie et des mages. Or, cette femme était assurément une magicienne. Mais Murmure enlaça cet arbre, l’appelant père. Père. Un arbre. Décidément, il n’y comprenait rien. Comment un arbre peut-il procréer? Grishnak ne concevait pas cela. Bien qu’intelligents, les Orques étaient quelque peu limités dans leurs aptitudes cognitives et cela le dépassait. Malgré tout, la Nymphe vivait en harmonie avec la nature et même si elle était une magicienne, cet aspect d’elle passait avant tout. Il dit donc, dans sa langue natale :

-Murmure, votre père est un arbre? Comment est-ce possible? Un arbre n’est pas un être capable de procréer… Êtes-vous donc issue d’une graine? D’un bourgeon? Je n’y comprends rien…

Puis lorsque Grishnak entendit la jeune fille murmurer, il se souvint qu’elle semblait mal en point; et surtout apeurée. Sans attendre la réponse, il s’installa en tailleur au sol, ouvrit sa sacoche et sortit une fiole remplit d’eau, un mortier, un pilon et quelques herbes très odorantes. L’Orque commença donc à écraser les plantes dans son mortier. Lorsque Murmure se mit à jouer de sa harpe, Grishnak ferma les yeux tout en continuant sa concoction comme si il l’avait déjà préparée des milliers de fois avant ce moment. L’Orque se mit même à fredonner sur l’air de la Nymphe tellement il était merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphe


avatar

Féminin
Nombre de messages : 2404
Age : 28
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 3 Mar - 19:11

{HJ : Bon, je déteste faire ce genre de choses, on devrait avoir un message pré-enregistré, parce que là au moins, on passerait pas notre colère dans les postes comme celui-ci.

Murmure >> J'ai pas tout suivi, mais tu ne peux être qu'à un endroit à la fois. Alors qu'est-ce que cet autre topic (l'étang) fait là?

Tu vas devoir éditer, faire quelque chose, parce que ton perso ne peut pas se dédoubler et être à plus d'un endroit à la fois.}

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Sam 4 Mar - 18:20

[HS: Oui Sylphe, je sais et j'en suis vraiment désoler!! J'avais complètement oubliée! Crying or Very sad Embarassed ! Mais bon... Vue que "L'étang" ce passe la nuit, on pourrait dire que sa c'est passée la veille?]

Murmure n’avait pas ignorée la question de l’orque, elle l’avait plutôt considérée. C’est vrai, comment était-elle née? La seule chose dont elle se souvienne c’était d’être tout simplement apparue… Elle savait que l’arbre était magique. Mais lui, saurait-il le prendre? Après l’avoir amenée ici, il l’avait regardé d’une drôle de manière… Pourquoi? Murmure ce trouvait stupide d’en savoir si peu sur le monde extérieur… Elle arrêta sa musique tranquillement, et se tourna vers l’orque. En se retournant, elle fut surprise de le voir si proche d’elle, mais ne s’en formalisa pas. Sa peau chaude lui donnait un certain réconfort. Réconfort contre quoi? Elle l’ignorait…

-En fait… Je n’en sais trop rien. Je suis seulement apparue comme je suis maintenant, au pied de père… Je n’ais pas connue l’enfance, ni l’adolescence… J’ai seulement vécue, sans vieillir… Elle soupira. Je suis là depuis si longtemps! Quoique, cela ne me dérange point. Murmure tourna lentement son visage vers le grand arbre derrière eux. Procréer? Désolé, j’ignore ce que ce mot signifi… J’ai seulement le sentiment que vous avez envers votre père, envers cet arbre. Il me parle souvent quand je suis seule. Il ne parle qu’au personne qui le mérite. La nymphe se retourna vers l’orque. Elle le détailla de la tête au pied. Il vous parlera un jour.

Murmure lui souria chaudement puis jeta un regard remplis de curiosité à la mixture. Pourquoi donc l’orque mélangeait des plantes? Murmure connaissait l’usage des plantes, mais ne savait aucunement quand les « préparant » de différentes manières, on pouvait en concevoir des résultats différents. Elle pointa son doigts fin et étrangement propre, vu l’endroit où elle habitait, vers le mélange.

-Qu’est ce que c’est? Murmura…Murmure [XD]

Elle était maintenant à quelque centimètre du visage de l’orque. Quelque mèches de ses cheveux frôlait sa figure concentré sur ce qu’il faisait.

-Quand la petite sera bien endormis, je lui demanderais quelque information sur lui-même… et sur le monde extérieur de la forêt. Se dit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphe


avatar

Féminin
Nombre de messages : 2404
Age : 28
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Sam 4 Mar - 18:45

{HJ : D'accord ^^ Mais tu dois tout de même éditer, à l'Étang, pour dire que tu t'en vas ici. Ok? La meilleure manière de faire (et la plus simple pour les admins) c'est comme ça :

Citation :
[Suite à "Seule à l'ombre d'un grand arbre..."]

D'accord? Bon jeu! ^^}

_________________



Dernière édition par le Dim 5 Mar - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Dim 5 Mar - 14:34

[C'est fait chéwi!]
Revenir en haut Aller en bas
Gurdill
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 10 Mar - 9:57

Gurdill n'avais pas trop comprit la scene , la petite n'avais pas reussi a passé la nuit le manque de nourriture l'avai emporté comme une rivière en cru avait emporté son âme d'enfant...
Le nain pleurai toute l'eau de son corp , il mit la filette dans un drap blanc comme la neige puis il l'enterra sous un immense chêne, il déposa un carreau de son arme sur le corp de l'enfant , puis il grava sur une pierre
'
Ici git
l'Enfant des dieux , princesse des mines , malgré ta race , tu a réchauffé nos coeur malheureux, Gliä , tu a rejoint ta mère et bientot ton assasin ou moi...
signé , Gurdill , fils de Gradill et de Fagréllëi

Il couvra le corp de terre puis il placa la stele par dessu , la haine de l'homme montait tell la lave dans le conduit d'un volcan


"Maudit roi de cette terre de chien ! J'aurai ta peau par ta faute ta tué ma p'tite fille!"

Il lima ses carreau pour qu'il tranche la chair et perce l'acier puis il marcha vers le chateau , son ours le suiva la démarche similaire a son maitre...

[suite au chateau]
Revenir en haut Aller en bas
Syllia N
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Mer 15 Mar - 16:14

Syllia était entre deux mondes. Une vague brutale secouait son corps frêle, des océans bouillonnants de feu l'engloutissaient malgré elle. Elle dormait paisiblement. Ses paupières baissées frémissaient légèrement par moment, sa main inconsciente tripotait l'herbe fraîche sur laquelle elle était allongée. Sa tunique sale et déchirée la gênait, ses sandales mouillées de rosée la grattaient horriblement. Pourtant, ce fut son sommeil le plus paisible. La dernière fois qu'elle s'était sentie aussi sereine, c'était sur les genoux de Chli, dans le tableau parfait de l'enfant bercée par les histoires merveilleuses d'un grand père bienveillant. Tandis que sa poitrine se levait et retombait doucement, des souvenirs pleins de cheminées chaleureuses envahissaient son esprit dans une cascade de scènes floues et familières.

Au bout d'un long moment de bonheur endormit, ses paupières se soulevèrent lentement. Elles se refermerent presque aussitôt, brutalement. Cela ne pouvait pas être vrai. Cette silouhette massive ne pouvait se trouver à quelques centimètres de son visage. Elle ferma les yeux aussi longtemps que possible, refusant de les ouvrirs et d'accepter cette vérité monstrueuse. Elle était prise au piège. Faible, somnolente, petite fille de rien du tout, que pouvait elle contre ce monstre qui l'avait enlevé de force, qui l'avait probablement droguée et qui s'apprêtait à la dévorer? Ces pensées se succèderent dans son esprit à une vitesse hallucinante, laissant rapidement place à une seule conviction: elle allait mourir. L'idée de s'enfuir ne l'effleura même pas. Peut être parce qu'au fond, c'est qu'elle voulait. Mourir. Mourir avant de découvrir que la passion qui l'avait animée toute sa vie n'était qu'une illusion, une chimère d'enfant complexée. Elle le savait maintenant, que si elle se levait, qu'elle ouvrait les yeux et regardait le ciel, elle perdrait tout espoir.
Doucement, elle se leva, les yeux fermés, en silence. Tel une aveugle, elle se dirigea en titubant vers la créature nue. Vers le démon. Près de l'arbre. Et elle sourit.

[désolée pour ce post nul, mais il fallait que je réponde après cette longue absence. Mon ordi avait un virus et je ne pouvais pas l'utiliser, je suis sincèrement désolée pour l'attente.]
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Jeu 16 Mar - 14:15

Lorsque l’Orque eût fini de broyer les plantes, il s’empressa de mélanger le contenu d’une autre fiole, pleine d’eau, à la mixture qui prenait une teinte bleu pourpre très foncée. La couleur de la préparation faisait penser au ciel d’une nuit noire au sud, dans la forêt tropicale de Ghiacia. Cette potion son père la nommait «Valaista Ehtoo» ou bien en commun : Nuit emplie de lumière. À l’aide de celle-ci, la personne qui l’ingurgite est capable de ne dormir que quelques heures afin de récupérer autant qu’une nuit entière. La particularité de ce mélange est que pendant le sommeil ainsi procuré, la personne fait de nombreux rêves lucides, c’est-à-dire un rêve totalement contrôlable, d’où le nom de cette potion.

Murmure l’intriguait, elle paraissait si jeune mais tellement sage. Elle-même le lui avait dit : elle n’a jamais vieilli. Elle doit donc posséder un savoir légendaire. Pourtant, elle semblait ne pas connaître beaucoup des choses que Grishnak lui parla : Procréation, enfance, etc. C’était très particulier et il voulait en savoir plus sur cette Nymphe. Lorsqu’elle lui demanda ce qu’il était en train de préparer, il sourit légèrement. Cette potion il l’utilisait lui-même très souvent.
Il lui répondit dans sa langue natale :


-Cette potion lui fera faire de beaux rêves. Bientôt elle se réveillera et sera sur pieds, comme si elle venait de dormir une nuit complète. Euurrr… Connaissez-vous ce que dormir veut dire?

Grishnak se leva, la fiole en main et s’approcha de la petite Syllia qui dormait toujours. Il lui ouvrit la bouche et versa le mélange pourpre dans la bouche de la jeune fille. Puis, après s’être assuré que le liquide avait été avalé, il se retourna vers Murmure.


-Dites-moi Murmure, vous semblez tellem…Hrm?

Syllia venait de se lever, les yeux fermés s’approchant d’eux. Grishnak souriait. Dans quelques secondes elle tomberait dans un sommeil profond et extrêmement merveilleux. À moins qu’il se soit trompé dans la préparation… Il était pourtant sur de l’avoir préparée comme il l’avait toujours fait. La musique de murmure l’avait peut-être distrait…



[Fait en ce que tu veux Syllia, continue à dormir avec ma potion ou pas, je te laisse le choix ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Murmure
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 17 Mar - 9:06

Citation :
-Cette potion lui fera faire de beaux rêves. Bientôt elle se réveillera et sera sur pieds, comme si elle venait de dormir une nuit complète. Euurrr… Connaissez-vous ce que dormir veut dire?

Murmure se mit à rire de bon cœur!

-Bien sûr! Moi aussi il m’arrive d’avoir un urgent besoin de m’assoupir! Dit-elle.
Citation :

-Dites-moi Murmure, vous semblez tellem…Hrm?

Là Murmure n’avait vraiment rien compris! Elle espérait pleinement, bien qu’elle appréciait déjà la petite fille, comme elle le faisait avec les jeunes pousses de fleur, qu’elle s’endorme car elle voulait ardemment être seule avec la créature devant elle. C’est son immense savoir surtout qui mettait en feu sa curiositée sur le monde extérieur. Est-ce que tout le monde savait faire ce genre de mixture? Elle ne pue aller jusqu’au bout de ses questions car la petit venait à se lever après avoir ingurgitée le liquide… Légèrement inquiète, la nymphe regarda Grishnak, sourcil froncé.
Revenir en haut Aller en bas
Syllia N
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 17 Mar - 11:42

"La petite" était justement train de tendre une main frêle vers la créature nue. Elle se serait agripée à ses vêtements, si le démon en avait eu. Elle ne fit que lui effleurer légèrement la peau, comme dans un appel au secours. Elle ouvrit soudain les yeux, brutalement, comme si ils étaient restés collés pendant tout ce temps et qu'elle arrivait enfin à les ouvrir. Avant même d'avoir analysé la situation un long cri s'échappa de sa gorge, aigu et tremblant. La panique ne s'était saisie d'elle qu'après une longue pause. Une pause qui aurait du la calmer...
Visiblement, il n'en était rien. Quand son hurlement pris fin, elle respira un grad coup, et s'arrêta, essouflée. Elle jeta un dernier regard mal assuré au démon, qui la regardait sans comprendre, puis se retourna brusquement et s'enfuit à toute jambe. Ou du moins, c'est ce qu'elle tenta de faire. Ses yeux balayèrent vaguement la clairière. Un seul détail retint son attention: l'immense arbre qu'elle avait comtenplé à son arrivé. Pendant un court instant, elle oublia d'être paniquée. Un étrange souvenir remontait des méandres de l'oublis.

*****

-" Chli, ce n'est pas juste..."
Le vieil homme lui jeta un regard compatissant. Dire qu'il allait bientôt la quitter... et qu'il la connaissait à peine, malgré leurs liens.
-" C'est la vie et la mort Syl. Il faudra t'y faire...Ses yeux partirent un instant dans le vague. La petite lui tira la manche. ... William ne reviendra plus."
N'importe qui aurait pouffé de rire en entendant ce vieil homme appeler un arbre abattu William avec une larmichette au coin de l'oeil. La petite fille qui se tenait à ses côtés ne riait pas. Elle avait le teint pâle, coloré uniquement par deux petits points rouges au niveau des joues, des yeux d'un noir profond en ce moment brillants de larmes contenues. Sa bouche était légèrement orangée, deux petites rides qui se creusaient à ses coins à chaque fois qu'elle souriait. Elle aggripait fermement la manche d'un homme à l'apparence robuste, malgré un dos voûté, des cheveux grissonnants éparpillés sur son crâne et des rides affaisées couvrant son visage. Un visage carré et un sourire d'enfant. Le grand père de Syllia.
Tous deux contenplaient un arbre piteusement étendu sur le sol, le tronc tranché net, les feuilles encore vertes de sève. ils l'avaient surnommé William dans le temps, et chaque jour, venaient s'addosser à son tronc rugueux et protecteur. Syllia poussa un profond soupir.
-" Au revoir, William."

******

Syllia ferma un instant les yeux. Et forçément, trébucha. Cela n'avait plus d'importance. Elle dormait profondement.
Revenir en haut Aller en bas
Grishnak
Invité



MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   Ven 17 Mar - 19:13

Lorsque Syllia cria, Grishnak sursauta. La fillette se mit à courir comme si sa vie était en danger! Décidément elle n’était pas très allaise avec eux. Pendant un instant, l’esprit de l’Orque était totalement confus. Des questions sans réponses, quelques doutes et une pulsion. Instinctivement, l’Orque se mit à la poursuite de Syllia, ne pouvant résister à une chair fraîche si facile à attraper. La poursuite ne dura que quelques secondes, la jeune fille trébucha sur la racine d’un petit conifère que Grishnak n’avait jamais encore vu. Il s’arrêta net et se pencha tout près du visage de Syllia. Les yeux en mouvement sous les paupières, le corps totalement immobile et une respiration régulière; la preuve qu’il avait réussi son mélange. Il s’apprêtais à sortir son poignard afin d’apprêter sa proie lorsqu’il se souvint que la nymphe l’observais. Comment réagirais-elle en le voyant dépecer cette jeune humaine comme un vulgaire trophée de chasse; chose pourtant tellement normale dans ses mœurs. Grishnak resta donc quelques secondes immobile au dessus de Syllia, combattant ses instincts orques qui lui dictaient de la faire immédiatement cuire sur un grand feu de bois. Lorsqu’il se reprit enfin, il se tourna brusquement vers Murmure, ne voulant garder ce repas sous les yeux afin de l’aguicher encore plus. L’orque s’approcha et dit :

-Ma potion à fonctionné. Elle dort à poings fermés. Pour terminer ma phrase, je disais que vous sembliez tellement sage et connaître beaucoup de choses, vous vivez depuis des lustres. Vos connaissances doivent être inimaginables. Malgré tout, je n’ai jamais vu quelqu’un de sage et de jeune en même temps… Vous êtes un mystère total, je ne vous comprend pas…

Grishnak la fixait d’un air un peu perplexe, ne concevant pas que la Nymphe ne puisse pas vieillir.

-Encore un désavantage de la magie, se dit-il. Les sages de nos tribus avaient donc vraiment raison…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule à l'ombre d'un grand arbre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule à l'ombre d'un grand arbre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve. [PV]
» [Air d'entraînement ] Sur le grand arbre.
» Sortie du Squad de météo (PV tous ceux qui veulent à condition qu'il soient du Grand Arbre)
» Une visite très particulière du Grand Arbre
» Nos chansons Ga'Hoole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent de la terre :: Mynorie-
Sauter vers: