AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans une sombre clairière

Aller en bas 
AuteurMessage
Icar
Invité



MessageSujet: Dans une sombre clairière   Mer 22 Mar - 20:47

Icar courait déjà depuis un bon moment. Le sang commençait à sécher et laissait échapper son odeur âcre. Il eût un étrange sourire qui aurait fait peur à de nombreuses personnes aussi courageuses soit-elle. Un plaisir étrange parcourait son corps et son esprit, un plaisir qu’il ne comprenait même pas lui-même.

Il s’arrêta dans une petite clairière à l’aspect plutôt lugubre. Sa dernière victime avait laissé un sentiment de satisfaction qu’il ressentait rarement. L’odeur du sang imprégnait encore l’air autour de lui et cela le calmait. Il prit une grande respiration et emplit ses poumons.

Il tomba sur ses genoux et pris sa tête entre ses mains et laissa échapper un long hurlement strident. Un cri plein de tristesse et de désespoir, plein de haine et frustration. Ajoutant ainsi une touche lugubre supplémentaire aux bruits de cette forêt.

Il songea à sa vie, vide de tout sens. Guidé seulement pas ses instincts et ses pulsions. Il n’était rien et haïssait ce monde ingrat. Il sentit soudainement le vide qu’était sa vie. Et une haine maintenant presque centenaire, monta en lui. Le goût de sentir le sang frais et la vie d’une personne s’éteindre entre ses mains monta comme à l’accoutumé. À l’aide d’un grand effort, il la surmonta et eût cette pensée : Il devait trouver quelqu’un pour guider ses pas, pour donner un sens à sa vie, s’il était incapable de le faire seul. Il songea que nul n’en serait capable, enfin il ne connaissait pas tout le monde.

Icar se leva alors brusquement et partit. Il se remit à courir mais cette fois c’était pour trouver celui qu’il pourrait estimer. Un sourire de carnassier illumina son visage et son rire doux mais terrible résonna tout bas sur plusieurs lieues.
Revenir en haut Aller en bas
Medée
Invité



MessageSujet: Re: Dans une sombre clairière   Jeu 29 Juin - 14:16

Médée sortit alors de l'ombre des arbres. Elle ne savait pas qui était la personne qui venait de pousser un cri si inhumain, mais il avait suffit pour que la jeune Oréade court se cacher. Lorsqu'elle revint dans la clairière, la nuit semblait avoir de nouveau imposé son rythme. Les feuilles entamèrent leurs chants, rythmées par les aléas du vent qui amenait sur la jeune nymphe un courant frais, idéal pour se reveiller et se remettre les idées en place.
Comme pour vouloir se rassurer, Médée envoya d'un coup de pied un cailloux qui trainait là et se mit à ricanner. Elle était trop fière pour s'avouer qu'elle avait été surprise, voire effrayée par un cri.

"Pffff ! Quelle idiote ! Comment ai-je pu avoir peur pour si peu ?!"

Elle s'assit contre un arbre et sortit un de ses poignards fétiche. Médée commenca à jongler avec, de ses doitgs fins et agiles. Puis elle le planta devant elle et sortit une pomme. Elle la fit passer d'une main à l'autre et la regarda une fraction de seconde avant de croquer dedans. Médée savoura ce fruit dans le calme de la nuit.

*Ce marché est plutôt pas mal à voler...on y fait de bonnes affaires et les pommes sont juteuses....*


Tout en pensant, elle sortit une montre oignon de sa sacoche et commenca à la frotter avec le bout de sa manche. Bien qu'usée, Médée pensait pouvoir en tirer un bon prix. La petite montre marchait toujours et Médée la regarda avec dédain; elle qui aimait la difficulté, elle n'avait eu qu'à tendre le bras pour l'attraper et filer en douce. Même à Kwade où la paranoïa semblait avoir gagné tout le monde, Médée n'avait jamais volé aussi facilement. Elle n'avait même pas eu besoin de sortir son poignard. Quelle deception.

*Enfin bon...ca fera toujours une nuit dans une belle chambre d'hôtel*

Cette idée lui rapella que Médée n'avait pas dormi depuis presque 2 jours et qu'elle ne tiendrait plus très longtemps à ce rythme. Dès qu'elle aurait fini sa pomme, elle partirait pour la civilisation.
La jeune femme tendit l'oreille... quelqu'un approchait-il vraiment, ou avait-elle seulement rever ?
Medée se leva lentement et scruta l'obscurité. Rien ne semblait bouger. Tout de même méfiante, la jeune femme s'pprocha silencieusement de l'endroit où elle avait cru percevoirle bruit. Arrivée au niveau de l'arbre, elle posa sa main sur le tronc et fit brusquement le tour du feuillu. Personne...rien que les oiseaux, effrayés, qui s'enfuyaient pour mieux s'enfoncer dans l'obscurité et le silence de la foret.

Medée soupira. La foret n'était pas le lieu idéal pour se relaxer. Elle retourna à sa place, attrapa la sacoche et la pomme qu'elle n'avait pas encore terminé et rangea ses deux dagues. La jeune femme jeta un dernier coup d'oeil autours d'elle puis repartit au grès des chemins.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans une sombre clairière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Du bleu dans une sombre nuit [Pv Hans]
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]
» Dans un coin sombre
» Une ruelle sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
4 éléments :: Continent du mal :: Kwade-
Sauter vers: